1. //
  2. //
  3. // Barcelone-Betis (6-2)

Messi et le Barça entament la Liga sur un set

Une missive à destination de tous ses concurrents, oui, le Barça ouvre son championnat en fanfare. Déjà prêts malgré de nombreuses absences, les Blaugrana surclassent d’un set (6-2) le Betis. Leur capitaine intérimaire, Leo Messi, plane déjà au-dessus du lot.

Modififié
2k 23

FC Barcelone 6-2 Betis Séville

Buts : Arda (6e), Messi (37e, 57e) et Suárez (42e, 56e, 82e) pour le Barça // Rubén Castro (21e, 84e) pour le Betis

Depuis le milieu de semaine, la recette des premiers succès blaugrana de ce nouvel opus est connue. Entre Lionel Messi, brassard au biceps et teinture blonde peroxydée, déjà de retour à son meilleur niveau et Arda Turan – remplaçant idyllique de Neymar, car enfin à un poste d’ailier dont il maîtrise les codes – tout feu tout flamme, la défense des Beticos connaît un calvaire similaire à celui de leur voisin sevillista, puni sur cette même pelouse du Camp Nou en Supercoupe d’Espagne. Défait, et largement (6-2) en plus, le Betis ne peut que constater les dégâts qui, à la pause, se facturent à trois pions encaissés. Des banderilles qui portent toutes le sceau du jeu prôné par Luis Enrique : en d’autres termes, les montées tranchantes de Jordi Alba et de Sergi Roberto offrent tous les pions du premier acte au premier leader de la Liga. La première incursion, dès le sixième tour de cadran, permet ainsi au Speedy Gonzalez du flan gauche de servir, légèrement en retrait, un Turc qui, d’un exter' succulent, défriche le tableau d’affichage.

Sergi Roberto fait du Dani Alves


Avec ses recrues estampillées Ligue 1 et son projet sexy sushi mené par le maître tacticien Poyet et l’orfèvre de directeur sportif Torrecilla, le Betis entame son exercice par une première possession de deux minutes. Autant dire 120 secondes qui semblent inextinguibles pour un Camp Nou échauffé par la remise du trophée de la Liga juste avant le coup d’envoi. Les Andalous, eux, s’en carrent et troquent leur statut de sparring-partner pour celui de poil à gratter. Une mue estivale qui se confirme malgré l’ouverture précoce d’Arda Turan. Rubén Castro, meilleur buteur de l’histoire des Verdiblancos, remet les pendules à l'heure en envoyant son coup franc en pleine lucarne. Claudio Bravo, titulaire pour sa der au Camp Nou, constate les dégâts, tandis que Luis Enrique, en père peinard tout heureux de la performance de sa recrue Umtiti, se contente de rebooster ses troupes. Une mission ô combien agréable, puisqu’en quelques accélérations, le Barça reprend deux buts d’avance sur deux caviars de Sergi Roberto, le premier pour La Pulga, le second pour El Pistolero. Facile, beaucoup trop facile.

Luis Suárez, la preuve par trois


Long fleuve tranquille pour les Blaugrana, punition démesurée pour les Beticos, le second acte reprend sur des airs de récital argentin. Ou de concerto du maestro, c’est selon. Pris au marquage tel un joueur lambda qu’il n’est pas, Leo Messi punit le Betis sur chacune de ses prises de balle. Lorsque les Andalous sont attentistes et recroquevillés dans leur moitié de terrain, il devient un perce-muraille démoniaque. Lorsqu’ils décident de venir au pressing, il redescend d’un cran pour aérer le jeu blaugrana. Une performance unique pour une ouverture de Liga qu’il saupoudre d’un second but en solo et d’une seconde passe décisive pour son comparse Luis Suárez. La manita en poche avant l’heure de jeu, le Barça n’a plus qu’à dérouler. Ce qu’il fait, à merveille, puisque l’Uruguayen, pour son premier coup franc azulgrana, transforme le tableau d’affichage en score de tennis. Un score que Rubén Castro conclut par une banderille aussi inutile que plaisante, à l’image de l’entrée en lice du champion en titre.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Robin Delorme
  • Modifié

    Dans cet article

    Anfield_Road Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Bon on a été gentil de vous le prêter, la LDC, les records et tout ça c'est marrant mais ce serait vraiment sympa si vous pouviez nous rendre Suarez maintenant svp.
    Messi a atteint le stade d’über Fußballer, statistiquement il n’est pas le protagoniste de ce match contrairement à Suarez un hat trick, et Sergi Roberto deux passe dé
    Mais quelle influence sur le jeu! il réhabilite l’idée de stats invisibles que chérissent certains coaches telles que l’avant derniere passe, ou les poteaux non comptabilises comme frappes cadrées ou les occasions concédées qui trahissent de manquements défensifs meme si votre liquette est a zero.
    Il casse les lignes et voit des choses un terrain que les autres mettront une plombe a trigonometrer. Un grand de l’histoire du jeu. Je deplore juste son manque de charisme et de couilles dans les moments de dérouille, contrairement a des vrais capitaines et meme Ronaldo qui était en mode la Passion du Christ meets Julian Ross sur le banc en finale de l’Euro en train de placer tout le monde et de gueuler.
    Note : -7
    Le retour d'un des championnats les plus chiants au monde.
    Bon, au moins, il y a 6 matchs qui valent la peine sur la saison quoi. 0 en Ligue 1 donc bon.
    Note : 2
    Avec dj Messi en blonde platine, c'est normal de vibrer sur un bon set !
    Messi: Le patron du jeu, sans conteste, sauf peut être quand Iniesta est là. L'article résume tout, il est de plus en plus injouable, complet. Quand il est pas en première ligne, c'est lui qui enclenche chacune des actions offensives.

    Sergio Roberto: Y avait qui avant lui? Je suis bluffé par son aisance à ce poste.

    Alba: Il a bien compris que la petite hype montant L.Digne pouvait lui faire de l'ombre.

    Hannibal: Le tarif habituel. J'aimerais qu'il gueule un peu moins, mais bon ça ne serait plus lui.

    Rakitic: La force tranquille (comme Piqué/Umtiti/Busquets)

    Denis Suarez: Un peu transparent au début, il est devenu beaucoup plus intéressant au fil des minutes, très prometteur!

    Bref, quel pied de retrouver ce Barça, des étoiles pleins les yeux! Vivement San Mames le week-end prochain!
    Roberto (Sergi) (Reus, 1992), joueur de football espagnol. Syn. Homme à tout bien faire.
    Ca y est le concours de fessées entre le barca, le Real et l'Atletico est officiellement lancé! Sinon c'est qui le petit tatoué peroxydé avec une barbe rousse côté barca? Il n'a pas l'air mauvais!
    Spikelee92 Niveau : CFA2
    Message posté par Anfield_Road
    Bon on a été gentil de vous le prêter, la LDC, les records et tout ça c'est marrant mais ce serait vraiment sympa si vous pouviez nous rendre Suarez maintenant svp.


    Désolé mon pote il va falloir me passer sur le corps, que dis-je sur une région entière même.
    Le départ de dani m'a fait couler quelques larmes, sergi à sécher tout ça. Bon dieu quel plaisir de le voir à ce niveau.Arda à fait un très bon match un peu moins en vu en seconde période, une adaptation un peu longue mais c'est oublié.
    Samuel aussi je compte beaucoup sur lui, digne va falloir qu'il se réveille une sale manie de pas sentir le bon tempo, enfin y'a le temps mais. Bref super premier match une liga super disputer une nouvelle fois.
    Message posté par Shaolin
    Le retour d'un des championnats les plus chiants au monde.
    Bon, au moins, il y a 6 matchs qui valent la peine sur la saison quoi. 0 en Ligue 1 donc bon.


    tu plaisantes j'espère? t'as vu un peu les fessees que mettent les clubs espagnols en joutes européennes a leurs voisins? le faux pas de Villareal contre Monaco étant l'exception qui confirme la règle
    Je suis quand même bluffé de la transformation de Roberto depuis 1 an.

    Il est passé de joueur transparent à joueur à tout bien faire.Assez impressionnant.
    Note : 1
    Message posté par Shaolin
    Le retour d'un des championnats les plus chiants au monde.
    Bon, au moins, il y a 6 matchs qui valent la peine sur la saison quoi. 0 en Ligue 1 donc bon.


    Sur les 3 dernières saisons ça reste quand même le championnat avec le plus grand suspense pour la course au titre.
    Le 4ème but de Barcelone est un modèle de contre attaque.
    Note : 3
    Vous le rêviez, le Barça l'a fait. Il a exhibé aujourd'hui son bel atout offensif: son MST.
    Spikelee92 Niveau : CFA2
    Message posté par Shaolin
    Le retour d'un des championnats les plus chiants au monde.
    Bon, au moins, il y a 6 matchs qui valent la peine sur la saison quoi. 0 en Ligue 1 donc bon.


    Mais oui c'est sûr le fcb aurait plus de mal contre Dijon, saint Étienne, reims ou Angers, ha non tu parle plutôt de sunderland, West bromwich, ou burnley crétin va.
    Soit faut jamais avoir joué au foot à part sur console ou mis les pieds dans un stade de foot pour comprendre l'écart de niveau entre certaine équipe je parie que tu dois être fan de la 1ère league ou tu suis la mouvance histoire de faire le marginal. Quand un championnat t'intéresse pas tu le regarde pas ou tu viens pas commenter on passe son chemin.
    Frenchies Niveau : CFA
    Umtiti te quierooo

    Messi ... divin.

    Suarez qui met un CF de dingue ... je ne lui connaissais pas cette corde.
    quel monstre
    Quel match bordel le pied du début a la fin la saison commence bien !

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    2k 23