Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e
  3. // FC Barcelone/Leverkusen (7-1)

Messi divertit Barcelone

Messi a encore une fois torpillé l’adversaire, le pauvre Bayer Leverkusen, inscrivant 5 des 7 buts catalans. Le Barca se qualifie pour les quarts de finale de la ligue des champions sans forcer. La bande à Guardiola reste favorite à sa propre succession.

Modififié
FC Barcelone 7-1 Bayer Leverkusen
Buts : Messi (25è, 42è, 49è, 58è, 84è) et Tello (54è, 61è) pour le Barca ; Belarrabi (90è) pour Leverkusen

Pour la première fois depuis plusieurs années, le Barça abordait son huitième retour avec l’esprit tranquille. Ces trois dernières saisons, Lyon, Stuttgart et Arsenal avaient emmerdé les Catalans à l’aller avant d’exploser au Camp Nou. Cette fois-ci, après la victoire 3-1 sur Leverkusen dans la Ruhr, la qualif était déjà dans la poche au coup d’envoi. L’enjeu collectif était donc de monter en puissance et de se faire plaisir face à une équipe ragaillardie par trois victoires en trois matchs de Bundesliga, dont la dernière le week-end dernier face au Bayern Munich. Au final, le résultat est le même que d’habitude, une bonne branlée (7-1), et place aux quarts. Une gifle donnée par Messi, sur une autre planète, avec cinq nouveaux buts ce soir.

Pedro se crame, Messi se chauffe

Pour se mettre dans l’ambiance, Leverkusen entre sur la pelouse vêtu tout de blanc. Bien tenté, mais il en faut plus pour impressionner des Catalans qui d’entrée confisquent le ballon. Privé de Puyol, d’Abidal et d’Alexis Sanchez, Guardiola offre l’opportunité à Pedro de montrer qu’il ne veut pas finir à la Roma comme un vulgaire Bojan. Pendant un quart d’heure, l’ailier espagnol galope d’un front à l’autre de l’attaque barcelonaise. Le temps de se cramer. Côté gauche, Iniesta, en pleine forme lui, enchaine les contrôles caviars et les double-contacts. Le Barça branche le mode passes courtes interminables mais n’est pas encore dangereux. Jusqu'à cette ouverture de Xavi pour Messi, par-dessus la défense allemande, que l’Argentin conclut tranquillement d’une balle piquée. Classique. On ne dirait pas, mais c’est la première fois que le Camp Nou voit un but de son triple Ballon d’Or en LDC depuis un an. Les relances du Bayer sont catastrophiques, les Allemands semblent se méfier du ballon. Juste avant la mi-temps, l’Argentin reçoit le ballon côté droit de la surface, rentre sur son pied gauche, fait mine de frapper, puis trouve le trou. 2-0, un autre classique.

Messi, c’est possible

Rebelote au retour des vestiaires, Fabregas en profondeur pour Messi, qui pique cette fois son ballon du droit. Oui, Leno mesure 1m90, mais ce n’est pas un problème apparemment. Ça y est, Messito a grillé Inzaghi, il est le 5ème meilleur buteur de l’histoire de la C1 avec 47 buts en 64 matchs. Le Barça est lancé, Fabregas distribue et Tello remplace Iniesta. Premier ballon, et premier but sur la scène européenne pour le gamin de 20 ans. Pedro tire la tronche. Leno y met du sien et offre un nouveau but aux deux buteurs de la soirée. Ça fait 48 pour Messi, dont 11 cette saison. Et ça fait beaucoup pour Leverkusen, qui n’a pas inquiété une seule fois Valdés de la partie. Difficile de juger la défense dans ces conditions, et notamment Piqué, lui aussi surveillé de près. Après un 5ème, un 12ème, un 49ème but de Messi, Bellarabi sauve quand même l’honneur pour Leverkusen dans les arrêts de jeu. 7-1. Le Camp Nou applaudit, Dutt vient serrer la main de Guardiola en riant. C’est la plus large victoire du Barça en Ligue des champions. Et un petit signe envoyé à la concurrence.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes