Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Gr G
  4. // Barcelone/Benfica (0-0)

Messi dit peut-être adieu au record

Entré à la 60e, Lionel Messi est ressorti sur civière peu de temps après, avec le compteur toujours bloqué à 84 buts. Ça semble assez grave pour le lutin, qui voit peut-être s'envoler ses rêves de record. Benfica regrettera aussi ce 0-0 qui l'élimine.

Modififié
FC Barcelone-Benfica : 0-0

« Je ne crois pas que ce record soit un objectif en soi. Il faut jouer avec le plus grand naturel possible et alors il y aura de bonnes chances pour qu’il le batte. » Tito Vilanova, avant l’ultime rencontre de poule du Barça, s’est forcément exprimé sur le record possible d’un Lionel Messi, en lice pour battre Gerd Müller et ses 85 buts en 1972. Un record de buts sur une année civile, c’était encore ça, l’unique enjeu du côté du Barça, déjà qualifié pour les huitièmes de Ligue des Champions, avec la certitude de terminer premier de son groupe G. Alors ? Eh bien, Leo Messi est bien entré, Leo Messi a failli marquer ce but égalisateur du record, mais Leo Messi s’est blessé sur la même action. Sortie sur civière, la Puce est en ce moment même, en train d’inquiéter la Catalogne et le monde du football. Dans un premier communiqué, le Barça évoque une simple contusion et une absence de dix jours. Mais Tito Vilanova s'est montré plus prudent et préfère attendre les examens que doit passer sa star avant d'en dire plus. Pendant ce temps, les Lisboètes pourront eux regretter leurs occasions manquées. Car avec ce 0-0 concédé au Camp Nou, les Aigles sortent de la Ligue des Champions.

Un Barça en difficulté

Équipe bis ou pas, le Barça, c’est le Barça. Alors dès les premiers instants, les Blaugranas mettent le pied sur le ballon, et tricotent. Du moins, essayent, parce que les automatismes et la qualité de passe ne sont pas les mêmes. Ce qui donne pas mal d’approximations techniques, qui profitent à des Portugais très rapides pour se projeter vers l’avant. Et alors que les minutes filent, et que les Lisboètes se mettraient presque à faire du « Barça » , on identifie un gros souci chez les visiteurs : la finition. Les offrandes de la faible défense catalane sont pourtant bien là, les opportunités grandioses. Mais la précision dans le dernier geste fait clairement défaut : Rodrigo et Ola John se retrouvent tous deux face à Pinto, mais ratent leurs face-à-face en frappant hors-cadre. Lima parvient quant à lui à battre le portier barcelonais, mais c’est cette fois-ci le poteau qui bloque la situation. Le Barça a beau tenir le ballon, il commet donc beaucoup d’erreurs, et ne se procure, de plus, que peu d’opportunités face à une défense portugaise attentive.


Le Benfica décélère

A la reprise, on se dit « même topo » , alors qu’une tentative précoce de Nolito effleure le montant. Mais il y a du mieux, dans l’animation offensive barcelonaise, ce qui fait que le match s’équilibre. David Villa se procure deux petites occasions, alors après tout, c’est déjà mieux qu’en première période… En fait, le plus gros évènement intervient à la 58e minute, lorsque Lionel Messi fait son entrée sur le terrain. Ce qui a de quoi réveiller un Camp Nou impatient, et qui entretient le suspense du fameux but du record. Il le faut bien, parce que l’opposition se ramollit un brin. Après deux coup-francs mal exécutés, la Puce fera trembler son stade sur un face-à-face finalement remporté par Artur (85e). Sur le contact avec le portier, Leo se fait mal au genou. Ce qui devait être une joie devient cauchemar, et l’Argentin de sortir sur civière. C’est un peu ailleurs, que l’on assiste à une pauvre fin de rencontre. Le Benfica sort de la Ligue des Champions avec beaucoup de regrets, et le Barça est inquiet. Et pas qu'un peu.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 12
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 11
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE