1. // Ballon d'or FIFA 2015

Messi + Cristiano = Harry Kane 2018 ?

Le Ballon d’or 2015 attribué à Lionel Messi ne souffrait aucune contestation sérieuse. Palmarès béton et buts par wagons. CQFD. Ce qui pose problème, c’est ce duel Messi-Cristiano institué depuis 2008, avec une certaine légitimité, certes, mais qui fige les critères d'attribution parfois au seul capital buts. Alors gare à la dérive…

1k 64
Imaginons la désignation du Ballon d’or 2018... Le Messie (31 ans) et le Crist (33 ans) ne sont plus ce qu’ils étaient. Moins de 40 buts pour tous les deux et pas de Ligue des champions non plus, vu que c’est le Bayern qui a tapé l’Atlético Madrid en finale (2-1). CR7 a juste fait le doublé coupe-championnat de France avec le PSG et la Pulga, seulement champion d’Espagne avec le Barça. En Coupe du monde en Russie, le Portugal de Christian a été sorti en 8e et l’Argentine de Lionel a giclé en quarts…

Harry up !


À 25 ans, Harry Kane, lui, n’a pas gagné grand-chose : une FA Cup avec Tottenham et puis c’est tout. Les Spurs ont quand même fini troisièmes de Premier League et atteint les quarts en C1. And so what ? Ben, Harry Kane a planté 50 buts dans la saison ! Hors sélection et hors League Cup, on précise… Un total remarquable de 33 pions en PL (dont trois triplés contre Bolton, Middlesbrough et Sheffield), plus 9 goals en FA Cup (dont un quintuplé face à Hartlepool, 8-0 en 32es) et enfin 8 buts en C1 (dont un quadruplé contre NK Maribor, 7-1)… Mais ce n’est pas tout ! En Coupe du monde en Russie, l’Angleterre a atteint les quarts, et Harry a inscrit 8 buts (dont un triplé contre la Chine et un doublé contre le Honduras au premier tour, plus un but contre l’Italie en quarts). Le but contre la Squadra sur une bicyclette monumentale a totalisé 200 millions de vues sur Youtube, grâce à une vidéo « Kane is in the air » chantée par Damon Albarn et mixée par le DJ Afrojack.


En 2018, Harry Kane a aussi sorti un livre sur himself (White Heart Kane), il s’est maqué avec le top-model Helen Flanagan (allez mater, bande de relous !), il a prêté sa voix à Amnesty International dans un clip contre les mines anti-personnelles, il a défilé à Milan en costard pour la marque Boss avec son grand pote Beckham, il a fait une petite apparition dans le dernier James Bond (Silver Space 8) et il est monté sur scène pour le rappel de Let it be avec Paul Mc Cartney à Wembley… Harry Kane a tout fait bien : 50 buts, du buzz, du glam et de la com. L’Angleterre entière réclame pour lui le Ballon d’or 2018. Normal : 50 buts ! Même son coach, Frank Lampard, a tout fait pour qu’il plante un max et qu’il décroche la Boule dorée FIFA. Harry tire tous les pénos (9 réussis), ainsi que les coups francs (7 pions), et toute l’équipe joue pour lui : un 10 en soutien, deux ailiers qui débordent et deux latéraux centreurs…

Goalden Kane !


Mais on objecte que Thomas Müller a gagné la C1 et le championnat d’Allemagne et qu’il a fait une très bonne saison aussi avec l’Allemagne (4e au Mondial en Russie). Sauf que Thomas n’a marqué « que » 29 buts TCC (toutes compètes confondues) et que c’est encore Aubameyang qui a fini meilleur buteur de la Bundesliga (32 buts avec Dortmund). Griezmann a brillé lui aussi avec l’Atlético (Coupe d’Espagne, 24 buts en Liga et finale de C1), Pogba a permis à MU de gagner la Premier League et d’atteindre les demies de C1, Brahimi a été l’artisan majeur du doublé Coupe-championnat de la Juve en Italie, Agüero a permis à Arsenal de finir second de PL (25 buts) et de remporter la Ligue Europa (15 buts, record de la C3). De Gea, lui, a été époustouflant avec le Real Madrid et l’Espagne au Mondial russe (vainqueur), Hazard a emmené la Belgique en finale de Coupe du monde et offert la League Cup à Chelsea (en plus de ses 21 buts en PL), Hummels a confirmé son statut de n°1 mondial en défenseur axial avec le Barça et la Mannschaft. Enfin, Suárez a marqué 25 buts en Liga, plus 7 pions en C1, et il a littéralement emmené une petite Uruguay en quarts de Coupe du monde. En revanche, Neymar a été blessé durant toute la saison…


Mais Harry Kane a marqué 50 buts ! Du coup, tout le monde est gêné à l’idée d’attribuer le Ballon d’or à ce cher Harry. Son palmarès moyen et sa technique individuelle pas extra posent problème… Mais l’Angleterre exige qu’on applique à « Harrycane » (l’Ouragan) la jurisprudence Messi-Ronaldo ! Normal. Cette jurisprudence favorise toujours le poste d’attaquant-buteur, ultra valorisé. Alors il faut donc écarter De Gea, Hummels, Pogba et Brahimi. Depuis 2008 et le mano a mano récurrent Messi-Cristiano, le jury du Ballon d’or avait déjà squeezé un paquet de super cracks, mais qui ne jouaient pas en attaque : Buffon, Lahm, Iniesta, Xavi, Sneijder, Neuer, Ramos, Pirlo, Mascherano, Lampard… Autre critère d’airain : le total buts ! C’est encore grâce aux stats élevées que Messi avait gagné le Ballon d’or 2016 (C1 gagnée, et 63 buts) et CR7 celui de 2017 (finaliste de C1, et 57 buts). En 2018, Harry Kane, c’est 50 buts ! Alors exit Thomas Müller, Hazard, Agüero, Griezmann, Aubameyang et Suárez qui n’ont émargé qu’autour des 40 pions… Car depuis 2008, on a bien ignoré aussi d’autres grands attaquants comme Torrès, Robben, Müller ou Ribéry, coupables eux aussi d’avoir moins marqué que l’Argentin et le Portugais.

King Harry !


Le jury du Ballon d’or 2018 doit se soumettre à la vox populi et sa frange la plus jeune : le slogan « Ha-rry Fif-ty / Ha-rry Fif-ty ! » est sur toutes les lèvres. Pas con, le foot anglais a repris les ficelles du lobbying éhonté du Barça et du Real autrefois en vigueur au service de Messi et Cristiano : grâce à un puissant marketing et en misant à fond sur la surmédiatisation du « plus grand championnat du monde  » qu’est la PL, les médias british entendent bien faire sacrer le buteur de Tottenham. On objecte avec justesse qu’avec Kane, l’Angleterre n’a remporté ni l’Euro 2016 ni le Mondial 2018 ! Exact. Mais CR7 et Messi n’ont jamais offert ni Coupe du monde, ni Copa América et ni Euro à leurs sélections respectives, alors pourquoi blâmer Harry Fifty ? Au Mondial 2014, la FIFA avait même scandaleusement sacré Messi meilleur joueur du tournoi, frustrant Robben, Mascherano ou Lahm de cette récompense qu’ils méritaient plus que lui. Et puis le jury s’est souvenu tout à coup du coup de gueule de Johan Cruyff : il voulait attribuer le Ballon d’or 2014 à Tony Kroos (c’est CR7 qui l’avait eu). Pour mériter ce trophée, le bon vieux Johan insistait sur le palmarès, bien sûr (Mannschaft championne du monde) et surtout sur des critères autres que le total buts : intelligence tactique, capacité à bien faire jouer les autres, technique individuelle complète, savoir créer des différences et des changements de rythme, trouver des solutions dans toutes les zones du terrain, pouvoir de varier jeu long ou jeu court…


Bref, toutes ces qualités qui auraient dû consacrer au moins une fois Iniesta, Xavi, Sneijder, Pirlo, hier, ou bien Brahimi, Kroos et Pogba en 2018. Mais Harry Fifty a planté 50 buts, et l’Angleterre entière ne jure que par le « KGB » (Kane-Gervinho-Bale), comme le monde entier radotait hier sur la MSN barcelonista et sur la BBC madrilène. Imparable ! Les jurés comprennent qu’attribuer le Ballon d’or à Mister Kane, c’est commettre une injustice qui va en plus décrédibiliser ce trophée individuel suprême. Mais il faut bien se soumettre à la dictature de l’instant présent ( « Ha-rry Fif-ty / Ha-rry Fif-ty ! » ) et à la tyrannie des statistiques (50 buts, nom de nom !). Et puis question image & business, la drôle de tronche d’Harry pose problème à la FIFA : sa face quelconque n'est pas très bankable. Elle n’a pas la candeur éternelle de l’homme-enfant qu’était Messi, ni la beauté sauvage de Cristiano. En 2013, Ribéry avait payé très cher pour délit de sale gueule : malgré une super saison et un quintuplé historique de Lascar Face avec le Bayern (Coupe-championnat-C1-Supercoupe UEFA-Mondial des clubs), c’est le beau Cristiano qui avait eu le Ballon d’or. CR7 n’avait pourtant gagné aucun titre avec le Real. Oui, mais il avait planté 69 buts… Du coup, le jury du Ballon d’or se retrouve coincé : il va bien falloir sacrer Harry Fifty, sa tronche de cake, son KGB, son Helen Flanagan, sa Premier League, son Kane is in the air et ses potes James Bond et David Beckham. And the winner is…


Par Cherif Ghemmour

Dans cet article

Jankulovski et aussi à la plage Niveau : District
Bon je vous ai écouté So Foot avec Helen Flanagan et depuis je suis fan de Bury FC. Merci ...
Note : 1
Superbe et tellement vrai ! Cette dictature de l'instant présent est un réel problème dans le foot actuel
rp.bourque Niveau : DHR
Note : 1
J'ai l'impression que cet article essaye insidieusement de rappeler la tentative de la presse de nous faire croire que Ribéry pouvait être considéré comme le meilleur joueur de monde.
Ben non.
Si vous en avez marre du ballon d'or il suffit d'arrêter d'en parler, ou alors il faut le dénigrer clairement pour ce qu'il est. Là il est question de joueurs indiscutables (Messi, Ronaldo), même si en effet on aurait pu préférer d'autres joueurs. Dans le passé il y a quand-même eu des Papin, Rivaldo, Cannavaro, Owen... Allez, fini les blagues : ok c'est répétitif, ok ça ne rime pas vraiment à quelque chose, mais c'est mieux qu'avant et justement Harry Kane n'a pas vraiment de chances de gagner le trophée tant qu'on ne laisse pas les anglais être les seuls à voter.
Message posté par read my mind
Le plus gros scandale de ces derniéres années ça reste Sneijder( de loin).

Le mec fait une saison juste extraordianaire et se fait carrer comme c'est pas possible.

Marrant de constater qu'avec l'ancien systéme de votes (journalistes) Sneijder l'aurait eu.

Faut juste espérer que le bayern gagne la LDC et que muller flambe en finale (encore).

Je ne suis même pas sur que ça suffise.


l'Inter gagne le triplé grâce à la tactique du Mou, pas Sneijder.
Note : 1
Message posté par Wutaaa
Les vrais créateurs de jeu


Je veux pas avoir l'air de défendre Messi à tout prix mais ne pas le considérer comme un "vrai créateur de jeu", c'est être vraiment aveugle. Utiliser le prétexte de la dictature du chiffre en parlant de lui, c'est l'être encore plus.
ruudvannistelrooy Niveau : DHR
Excellent article qui nous projette dans un moment futur qui fait pourtant bien parti des dernières années passées.
clement6628 Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par Wutaaa
Très bon article, à la fois drôle et très juste. Le ballon d'or ne désigne de toute façon plus le meilleur joueur du monde, mais la meilleur individualité footballistique du monde.

CR7 le méritait en 2008, Messi en 2009/2015. Mais l'importance dans le jeu ne compte presque plus. On n'est pas près de revoir un défenseur ou un milieu def ballon d'or. Je pense même que ça n'arrivera plus jamais sous ce format là.

En 2014, c'aurait du être Kroos ou Neuer, en 2013 Ribéry ou Neuer, en 2010 Sjneider ou Xavi, etc... Les vrais créateurs de jeu et les défenseurs sont totalement dévalorisés.


Je ne veux pas dire mais même avec l'ancien système, il était hyper rare de voir un milieu défensif, un défenseur ou un gardien gagner le ballon d'or !
1 gardien : Yachine (1963). 3 défenseurs : Beckenbauer (1972, 1976), Sammer (1996), Cannavaro (2006). 1 milieu défensif : Matthaus (1990).
6 ballons d'or défensifs en 60 éditions ! Bref, c'est pas depuis aujourd'hui que les défenseurs ne gagnent pas le ballon d'or !
j'ai lu Brahimi à la Juve... j'ai vomi
Note : 2
Mais comment on peut avoir des gens pour contester le fait que messi et CR7 trônent sur le BO depuis 2008 ? En fait ça pose quoi comme problème que les mecs marchent littéralement sur le football depuis 2008 comme vraiment peu de monde ne l'a jamais fait ?

Citez-moi ne serait-ce qu'un joueur qui arrive à la cheville de ces deux là depuis le début des années 90 et le début du foot tel qu'on le connait ? Aucun. Les mecs enchaînent les années complètement plus hallucinantes les unes que les autres en terme de stats, certes, mais il vous faut quoi pour reconnaître que ce sont les meilleurs, et de loin ? En plus, on ne peut même pas parler d'une hyper individualité qui ne saurait pas se mettre au service de son équipe, les mecs ont gagné à eux deux 60% des LDC des 7 dernières années, donc ils savent peser quand il faut.

Allez, s'il vous plait, ceux qui crient au scandale, expliquez-moi comment on peut considérer qu'un sneijder, un kroos ou je n'sais quel autre joueur est meilleur que ces deux-là ? Même si l'on prend les meilleurs joueurs des 25 dernières années, et on en a eu du lourd, ils se font littéralement marcher dessus par Messi et CR7, c'est un fait. Zidane était monstrueux ? ho que oui. Mais Zidane, c'est un 10 qui distribuait deux fois moins de passes décisives que Messi à l'année, et qui mettait 4 fois moins de but. Et ne me dites pas que Zidane pesait plus dans le jeu que Messi, qui rien qu'en absorbant l'attention de la moitié de la défense adverse ouvre des portes énormes à ses coéquipiers. Ronaldo ? C'était le plus grand 9 de ces dernières décennies, et son truc c'était de squatter devant et de planter. Et il le faisait bien le con. Et bien lui aussi est bien loin de ces deux-là, qu'on le veuille ou non. Les chiffres parlent. Enfin, inutile de sortir l'argument du "ouais mais autour ils ont des coéquipiers de fou". Ouais, comme les galactiques en 2002 ou le barca de Ronnie en 2006. Et pourtant, Ronnie qui avait un rôle similaire à messi ou CR7, est relégué très très loin.

Alors quoi ? On a pas le droit de kiffer d'avoir deux extraterrestres devant nous, d'avoir la chance de les voir jouer tous les weekends et repousser le truc encore un peu plus loin ? Putain, on aime le foot quoi, arrêtons de réfléchir, posons nos fesses dans le canapé le samedi soir, et mouillons nos slips en regardant messi enfiler les buts et les passes de folie, nan ? Dans n'importe quelle autre discipline, les gens crieraient au génie. Pas nous à priori, et c'est bien con.

(Et putain, pourtant, je le déteste CR7)
Note : 1
Le ballon d'or récompense le meilleur joueur sur une année...

Bon, c'est qui le meilleur joueur sur une année? Est-ce que ce qu'il doit avoir gagné des trophées?

C'est qui le meilleur joueur sur un match? Que ce soit lors du petit match sympa entre potes le dimanche matin ou la finale de ligue des champions, le meilleur joueur n'est pas forcément celui qui joue dans l'équipe qui remporte le match. Un mec peut toucher 150 ballons, marquer 2 buts, avoir un bon ratui de passes réussie, etc... et au final perdre le match.

DONC, le meilleur joueur n'est pas nécessairement le joueur appartenant à la meilleure équipe. Le meilleur joueur n'est donc pas nécessairement le joueur qui réalise la meilleure saison sur le plan collectif.

DONC, ce n'est pas parce que Sneijder est finaliste de CDM, vainqueur de LDC, champion d'Italie et vainqueur de coupe d'Italie qu'on doit forcément le considérer comme LE meilleur joueur. Idem pour Iniesta, Xavi, Neuer...

Mais c'est qui alors le meilleur joueur lors d'un match? L'objectif lors d'un match de foot est de marquer au minimum un but de plus que son adversaire. Ne serait-il pas juste de considérer que le meilleur joueur est celui qui impacte le plus son équipe pour arriver à ce objectif? Oui. Le problème c'est que chacun des 11 joueurs impacte son équipe de différentes manières. Pour certains ce sera en marquant et en créant des situations de jeu, pour d'autres ce sera en permettant à son équipe de dominer l'adversaire (en récupérant des ballons, en le conservant, en faisant progresser le jeu, etc...), pour d'autres ce sera en empêchant l'adversaire de marquer.

A partir de là, il me semble difficile de comparer l'impact d'un Messi à celui d'un Neuer. Sur un match, si l'un se troue 4 fois et l'autres marque 4 buts (ou inversement si l'un fait beaucoup d'arrêts et l'autre n'en a pas cadré une...), on peut affirmer que l'un fût meilleur que l'autre mais sur une saison, si les deux sont excellents dans leur domaine (et c'est ce qui arrive ces dernières années avec Messi/Ronaldo et Neuer), dur dur de distinguer l'un plutôt que l'autre.

Pour moi, les gardiens devraient conquérir pour une distinction individuelle qui leur serait spécifique.

Il pourrait y avoir aussi un ballon d'or par poste ou par ligne. Mais dans cette version du ballon d'or qu'on a actuellement, en oubliant le problème des gardiens, je ne trouve pas ça injuste qu'on sacre beaucoup plus les joueurs offensifs, je m'explique:

Chaque poste n'a pas le même impact sur le résultat final. Certains joueurs vont plus peser que d'autres sur le résultat, positivement ou négativement, car leur poste le veut. Et encore, le poids de chaque poste varie selon l'équipe, le schéma tactique, le jeu proposé.

Un exemple tout bête: les arrières latéraux. Dans certaines équipes on va leur demander de plus attaquer que dans d'autres. Tu vas avoir des défenseurs latéraux qui se contentent presque de défendre et d'autres qui sont autant des joueurs offensifs que défensifs. Forcément l'impact sur le match sera plus fort (qu'il soit positif ou négatif hein, je ne dis pas que les arrières latéraux offensifs sont forcément meilleurs, beaucoup d'entre eux sont médiocres défensivement, mais l'issue du match dépendra plus de leurs perf' s'ils sont sensés défendre ET attaquer).

Bref, force est de constater que dans la plupart des grosses équipes, les joueurs impactant le plus sur le succès de leurs équipes sont des joueurs offensifs.
Toi qui me lis (et qui a du temps à perdre vu la longueur de mon message). T'es coach, mais tu ne connais pas par avance ton équipe. Tu ne connais pas non plus les meilleurs joueurs mondiaux. T'as le choix entre faire venir LE meilleur avant centre du monde ou faire venir LE meilleur arrière latéral. Tu choisis qui? Bien sûr il n'y a pas une règle absolu qui te dit que l'attaquant te sera plus utile, mais on va pas se mentir, dans le doute, on prend l'attaquant.

Je trouve normal (et peut être un peu injuste en même temps...) qu'il y ait eu si peu de défenseurs ballons d'or? Pourquoi? Parce qu'on ne défend jamais seul. On défend en fonction des attaquants adversaire MAIS AUSSI en fonction de ses propres coéquipiers. L'art de la défense demande une très bonne organisation et une très bonne coordination. Bien sûr au milieu et en attaque aussi ça demande de la rigueur tactique, de l'organisation, de la coordination MAIS moins que pour les défenseurs (et ça en demande un peu plus au milieu qu'en attaque par ailleurs, en fait plus on descend sur le terrain plus ça en demande). Les défenseurs doivent s'aligner pour joueur le hors jeu, se répartir le marquage des joueurs, couvrir ses coéquipiers, etc...

Pourquoi je raconte ça? Pour montrer que l'appréciation de la prestation d'UN défenseur est vachement "diluée" par la prestation de la défense tout entière. Tu mets le meilleur défenseur au milieu des 3 pires défenseurs, la défense va malgré tout prendre l'eau. A part bien sûr lorsque t'as un défenseur, meneur d'homme, qui impacte énormément sur l'organisation de toute la défense et hausse le niveau de jeu de ses coéquipiers footballeurs. Je pense que c'est souvent le cas avec les grands défenseurs mais comment tu prends cette donnée en compte quand tu votes pour le ballon d'or? C'est pour ça que plus tôt je considérais que c'était peut être un peu injuste qu'il y ait si peu de défenseurs ballon d'or. Injuste mais normal, car le véritable impact d'un grand défenseur est impossible à apprécier.

Alors, bien sûr les défenseurs peuvent briller individuellement dans les duels mais tout ça pour dire que l'impact individuel d'UN défenseur est moindre. Un défenseur a particulièrement un impact positif dans une organisation collective. Une défense peut te faire gagner un match, pas un défenseur. D'ailleurs, j'ai jamais entendu un commentateur dire à propos d'un défenseur "il a gagné le match à lui tout seul". Si un défenseur central est bon mais que son pendant se fait constamment prendre dans le dos, joue mal le hors jeu, etc... aussi bon soit-il la défense tout entière va prendre l'eau.

Au milieu t'as des joueurs qui jouent bas et qui sont indispensables à leurs équipes (Motta, Busquet, Y.Touré). Malgré tout, un match de foot se gagne en marquant un but de plus que son adversaire. Un joueur peut y contribuer (directement en marquant ou indirectement dans le jeu) mais n'est-il pas hautement probable que ce soit un joueur offensif qui impacte le plus son équipe dans l'entreprise de marquer un but de plus que l'adversaire.

En conclusion: Quand un Messi ou un Ronaldo marque 65 buts et donne 15 passes décisives dans la saison, il n'est pas illogique de penser qu'il est le joueur ayant le mieux impacter les scores de son équipe (qu'il est le joueur ayant le plus pousser son équipe à marquer plus de buts que les équipes adversaires) et ce même si au final leurs équipes ne remportent rien. Je pense qu'ils nous ont mal habitué car leurs stats sont absolument monstrueuses (rien à voir avec le Harry Kane fictif) mais les gens ne sont même plus impressionnés visiblement.
Diegoal tu as cent fois raison sur Messi et CR7 mais tu te plantes complètement sur la comparaison avec les mecs du passé.

Le foot dans lequel ils évoluent joue aussi. Ni Messi ni CR7 n'auraient mis 60 buts par saison dans les années 90.

Gronaldo dans le football d'aujourd'hui les mettrait à l'aise.

Et Zizou, putaing, tu touches pas.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 1
CR7 > Zidane, Ronaldinho, Ronaldo ?

Putain, ce qu'il faut pas lire. Les conneries des médias ont réussi à faire passer CR7 pour ce qu'il n'est pas : un des meilleurs joueurs de l'histoire. Uniquement parce qu'il plante 60 buts par an.

Malheureusement, y'en a beaucoup trop qui s'arrêtent aux chiffres et qui ne voient pas plus loin. Et c'est à cause de cette masse et des médias qu'on nous vend le pseudo duel Messi-CR7.

CR7 est un très, très grand buteur mais des joueurs meilleurs que lui, y'en a un paquet. Évidemment, si y'a que les buts qui comptent, on ira pas plus loin dans l'analyse. Rien que CR7 numéro 2 derrière Messi, c'est une ineptie. Le Portugais (et ses adorateurs) n'a que ses buts à faire valoir. Derrière l'argument des stats, y'a quedal. Et il suffit juste de regarder les matchs pour s'en apercevoir, mais c'est visiblement trop demandé pour la majorité.

Triste monde.
Donc selon certains ici, Cristiano n'est pas un des meilleurs joueurs de l'histoire ? Vous me dites même que ce sont les médias (tous sous le contrôle de la fifa et Blatter évidemment) qui font croire à nous, le petit peuple, que Ronaldo est un joueur hors du commun ? Merci de m'avoir éclairer sur le football moderne, j'ai failli me laisser piéger par la stratégie médiatique consistant à mettre CR7 sur le devant de la scène afin de "bling blingiser" le football moderne et générer d'immense profit sur le dos de petits naïfs comme moi.

Plus sérieusement, vous n'avez vraiment honte de rien
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Note : 1
Message posté par diegoooaaal
Mais comment on peut avoir des gens pour contester le fait que messi et CR7 trônent sur le BO depuis 2008 ? En fait ça pose quoi comme problème que les mecs marchent littéralement sur le football depuis 2008 comme vraiment peu de monde ne l'a jamais fait ?

Citez-moi ne serait-ce qu'un joueur qui arrive à la cheville de ces deux là depuis le début des années 90 et le début du foot tel qu'on le connait ? Aucun. Les mecs enchaînent les années complètement plus hallucinantes les unes que les autres en terme de stats, certes, mais il vous faut quoi pour reconnaître que ce sont les meilleurs, et de loin ? En plus, on ne peut même pas parler d'une hyper individualité qui ne saurait pas se mettre au service de son équipe, les mecs ont gagné à eux deux 60% des LDC des 7 dernières années, donc ils savent peser quand il faut.

Allez, s'il vous plait, ceux qui crient au scandale, expliquez-moi comment on peut considérer qu'un sneijder, un kroos ou je n'sais quel autre joueur est meilleur que ces deux-là ? Même si l'on prend les meilleurs joueurs des 25 dernières années, et on en a eu du lourd, ils se font littéralement marcher dessus par Messi et CR7, c'est un fait. Zidane était monstrueux ? ho que oui. Mais Zidane, c'est un 10 qui distribuait deux fois moins de passes décisives que Messi à l'année, et qui mettait 4 fois moins de but. Et ne me dites pas que Zidane pesait plus dans le jeu que Messi, qui rien qu'en absorbant l'attention de la moitié de la défense adverse ouvre des portes énormes à ses coéquipiers. Ronaldo ? C'était le plus grand 9 de ces dernières décennies, et son truc c'était de squatter devant et de planter. Et il le faisait bien le con. Et bien lui aussi est bien loin de ces deux-là, qu'on le veuille ou non. Les chiffres parlent. Enfin, inutile de sortir l'argument du "ouais mais autour ils ont des coéquipiers de fou". Ouais, comme les galactiques en 2002 ou le barca de Ronnie en 2006. Et pourtant, Ronnie qui avait un rôle similaire à messi ou CR7, est relégué très très loin.

Alors quoi ? On a pas le droit de kiffer d'avoir deux extraterrestres devant nous, d'avoir la chance de les voir jouer tous les weekends et repousser le truc encore un peu plus loin ? Putain, on aime le foot quoi, arrêtons de réfléchir, posons nos fesses dans le canapé le samedi soir, et mouillons nos slips en regardant messi enfiler les buts et les passes de folie, nan ? Dans n'importe quelle autre discipline, les gens crieraient au génie. Pas nous à priori, et c'est bien con.

(Et putain, pourtant, je le déteste CR7)


C'est intéressant ce que tu dis mais ton passage sur Zidane et Ronaldo est faux, archi-faux. Ces 2 là ont un talent égal voire supérieur aux 2 extra-terrestres, il suffit d'avoir vu leurs matches pour s'en rendre compte.

Bien sûr que le Real et le Barça d'aujourd'hui sont infiniment supérieurs à ce qui se faisait avant, le foot de clubs est plus inégalitaire que jamais, et bien sûr que ça favorise leurs 2 stars de manière disproportionnée.

Pour s'en convaincre, il suffit de regarder la production footballistique de Messi et de CR en sélection, et de la comparer avec Zidane et Ronaldo... C'est là qu'on voit les vrais génies ressortir...
Señor Gifle Niveau : CFA
Message posté par Mothafucka
CR7 > Zidane, Ronaldinho, Ronaldo ?

Putain, ce qu'il faut pas lire. Les conneries des médias ont réussi à faire passer CR7 pour ce qu'il n'est pas : un des meilleurs joueurs de l'histoire. Uniquement parce qu'il plante 60 buts par an.

Malheureusement, y'en a beaucoup trop qui s'arrêtent aux chiffres et qui ne voient pas plus loin. Et c'est à cause de cette masse et des médias qu'on nous vend le pseudo duel Messi-CR7.

CR7 est un très, très grand buteur mais des joueurs meilleurs que lui, y'en a un paquet. Évidemment, si y'a que les buts qui comptent, on ira pas plus loin dans l'analyse. Rien que CR7 numéro 2 derrière Messi, c'est une ineptie. Le Portugais (et ses adorateurs) n'a que ses buts à faire valoir. Derrière l'argument des stats, y'a quedal. Et il suffit juste de regarder les matchs pour s'en apercevoir, mais c'est visiblement trop demandé pour la majorité.

Triste monde.


Et tous les jours, Mothafucka vint sur Sofoot tentant de convaincre les gens que Ronaldo n'est qu'un bon joueur lambda propulsé là où il est par les médias.

Et comme ça ne marchait pas, il revint tous les jours, sans succès.

Quand il eût 90 ans et qu'ils racontaient une nouvelle fois à ses petits enfants que Ronaldo avait tué au moins autant de personnes que Staline, ceux-ci le prirent pour ce qu'il était, un vieux gateux un peu mytho qui n'avait que ses hémorroides pour seule compagnie.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1k 64