Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Real Madrid-FC Barcelone

Messi Christmas

Leader incontesté de l’attaque du FC Barcelone, Lionel Messi s’apprête à terminer son année civile face au Real Madrid de Cristiano Ronaldo. Une manière de prouver, une fois de plus, que le meilleur des cadeaux à faire dans la période des fêtes est de vaincre l’ennemi juré.

Modififié

Dans son costard impeccable, le lauréat fait face à Paris depuis le premier étage de la tour Eiffel et juge l’endroit du soulèvement de son cinquième Ballon d’or « magnifique » . Passé les remerciements de circonstance envers sa famille et le Real Madrid pour la célébration de son statut de meilleur joueur de l’année 2017, Cristiano Ronaldo s’engage dans un entretien avec David Ginola, maître de cérémonie lors de la remise du trophée. « Je ne sais pas si le fait d’avoir un adversaire comme Messi m’aide à devenir meilleur, je pense que c’est surtout un combat contre moi-même, explique le champion d’Europe. Mais après tout, peut-être que cela joue de manière inconsciente. » Si CR7 s’essaie à la psychanalyse, Lionel Messi n’est quant à lui pas très bavard. En fait, l’Argentin n’est même pas présent. Leo est à Barcelone, et se prépare déjà pour leur prochain rendez-vous, fixé deux semaines plus tard.

Le match de la vérité


Cette rencontre, c’est au prochain Clásico qu’elle va avoir lieu. Deux jours avant Noël, en début d’après-midi, sur une pelouse où le Ballon d’or 2017 est adulé. Au cours de son année XXL, CR7 a planté la bagatelle de 53 banderilles toutes compétitions confondues. Ça tombe bien, Lionel Messi aussi. Dès lors, rien de tel qu’un Real-Barça pour déterminer lequel des deux joueurs va réaliser l’année la plus prolifique sur le plan personnel. Chacun d’entre eux sera ainsi alimenté par les meilleurs joueurs de la planète, et il n’y aura aucune excuse possible à la contre-performance, si ce n’est celle de l’erreur d’arbitrage, considérée chez les vrais champions comme « l’excuse des faibles » .


Pour Lionel Messi, ce match est l’occasion de mettre le Barça en position très favorable par rapport au Real : une victoire au Santiago Bernabéu, et les Culés capitaliseront quatorze points d’avance sur leur éternel rival, en sachant que les Madrilènes possèdent un match en moins. Peu importe : avec un tel écart au classement, le Barça sera, sauf cataclysme, certain de terminer devant les Blancos en Liga. Faire gagner le Barça à Madrid, ce serait une manière pour La Pulga d’oublier la dernière déroute blaugrana en Supercoupe d’Espagne, et surtout un moyen de remémorer sa mythique célébration de la fin de saison 2016-2017, perpétuée dans la foulée par CR7 et Nabil Fekir. Une façon de montrer qui est le vrai boss, en clair.

Adeus, Neymar !


2017, c’est aussi l’année des 30 ans de Messi. Un âge où, comme beaucoup de sportifs l’affirment, les facultés physiques et mentales de l’homme sont poussées au maximum avant de connaître un coup de moins bien. Une raison supplémentaire de croire à une nouvelle saison stratosphérique du meneur de jeu barcelonais, parti sur des bases élevées avec 18 buts et 7 passes décisives en 24 rencontres sous le maillot azulgrana.


Encore plus impressionnant en matière de statistiques avec 17 buts et 13 passes décisives en 19 titularisations au Paris Saint-Germain, Neymar laisse toutefois planer son ombre sur le club catalan. Depuis le départ du Ney, le Barça ne s’est encore jamais imposé face au Real. Une vilaine tache que Messi se doit d'effacer au plus vite. Laver l'affront en cette fin d’année, mouvementée par les référendums sur fond de désir d’indépendance de la Catalogne, serait le plus beau cadeau de Noël à offrir aux socios du Barça. Un cadeau bien plus symbolique qu’un nouveau Ballon d’or.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article