Mes que un derby

Pas la rage d'un Atlético/Real, rien à voir avec la chaleur d'un Betis/FC Séville, surtout pas l'émotion d'un Bilbao/Real Sociedad. Espanyol/Barça, ce n'est souvent qu'un match de plus en Liga, le derby le moins intéressant d'Espagne. Sauf cette saison, où la meilleure équipe à domicile du championnat d'Espagne reçoit la meilleure équipe à l'extérieur.

Modififié
0 30
L'Espanyol Barcelone est quatrième au classement. Ce sont des choses qui arrivent quand on gagne tous ses matchs à domicile. En sept sorties sur leur pelouse, les hommes de Pochettino ont gagné sept fois. Cornellà-El Prat, plus qu'un nom de planète à la Battlestar Galactica, le nouveau stade des pericos (les perruches, le surnom des joueurs de l'Espanyol), investi la saison dernière, est devenu une forteresse quasi imprenable du Royaume d'Espagne. Ce que confirme Josep Guardiola : «  C'est un des stades les plus difficiles d'Espagne. L'Espanyol est une équipe qui vient te chercher, qui veut avoir le ballon, qui sait le ressortir proprement et qui imprime un gros rythme et beaucoup d'intensité » . Autant le dire tout net, l'autre club de Barcelone n'a peur de personne et surtout pas du voisin. «  On est convaincu qu'on peut leur faire du mal. On peut leur repeindre la gueule si ils ne sortent pas sur le terrain ultra-motivés. C'est une très grande équipe mais ils ont intérêt à faire attention à nous » . Ces propos sont signés du buteur argentin Osvaldo qui enchaine : « Peut être que le Barça n'est pas habitué à ce que l'adversaire n'ait pas peur. Nous, quand on n'a pas le ballon, on veut le récupérer, mais sans mauvaise intention » . L'Espanyol Barcelone made in Pochettino, c'est du combat avant tout, un énorme impact physique et un respect absolu du positionnement. Un style résumé presque poétiquement par Osvaldo : «  Il faudra garder la tête froide et le cœur bien chaud, ne pas oublier qu'on devra courir et mettre la jambe où il faut » .

Coté Barcelone Futbol Club, on s'attend à ramasser quelques semelles, mais pas que. Seydou Keita témoigne : «  L'Espanyol avant, c'était que du physique, mais aujourd'hui, ils ont absolument toutes les armes » , bien relayé par son capitaine Carles Puyol. «  Le match contre l'Espanyol est le plus compliqué qu'on a eu pour le moment » assure le chevelu. Pendant la semaine préparatoire au derby, Mauricio Pochettino s'est essayé à plusieurs schémas, il a un temps envisager d'adapter son jeu à celui de son adversaire du soir, de compacter davantage pour laisser moins d'espaces. Et puis non, l'ancien défenseur du PSG alignera son équipe-type dans sa configuration idéale à savoir le double pivot Javi Márquez et Raúl Baena avec Joan Verdú en numéro 10 derrière le trio d'attaquants Luis García, José Callejón et Osvaldo. Face à ce Barça, que beaucoup d'observateurs définissent comme la plus grande équipe de l'histoire de ce sport, rien ou presque ne semble fonctionner. Si l'adversaire s'adapte, il en prend 5 (cf Real Sociedad la semaine dernière), si l'adversaire décide de jouer son jeu, il en prend 5 aussi (cf Real Madrid il y a un mois). Surtout que le Barça alignera de nouveau en défense centrale la paire Piqué-Puyol. Avec sa charnière championne du monde, l'équipe de Guardiola n'a jamais perdu un match de championnat. En 35 matchs, ils en ont gagné 30 et fait 5 nuls. Mieux, lors des 13 derniers matchs qu'ils ont joué ensemble, ils ont gagné les 13.


Oui mais voilà, cet Espanyol-là, cru Pochettino, est la seule équipe à avoir battu le Barça des 6 coupes (2009) sur son propre terrain, au Camp Nou. Surtout, le FC Barcelone a appris à ses dépens, à respecter l'Espanyol... Le 9 juin 2007, le Barça a tout en main pour remporter de nouveau la Liga. Il mène sur sa pelouse 2-1 face à l'Espanyol pendant que le Real, perd à Saragosse. A la 89ème minute, Raul Tamudo égalise alors que dans la même minute Van Nistelrooy en fait de même. Ce sera le Tamudazo, le championnat enlevé par l'Espanyol au Barça, là encore sur sa pelouse. Dans une guerre marketing intense entre les deux clubs de la ville, le Mes Que Un Club vient de se faire trashtalker par vidéo. Tout le monde se souvient de l'appel à la Remuntada du Barça face à l'Inter l'an dernier, et bien cette saison, l'Espanyol l'a joué dans les mêmes codes avec un petit film qui appelle à l'orgueil blanquiazul, le tout saupoudré d'une punchline qui va bien, à destination du Barça : « vous n'êtes pas notre rival, vous êtes notre ennemi » . Une certitude donc que ce derby-là, sera un plus qu'un simple derby.





Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le 9 juin 2007, lorsque ce bâtard de tamudo a égalisé le Barça menait 2-1, et non 1-0, renseigne-toi alexandre, ou demande-moi.
En effet, MESSI avait inscrit un doublé, dont le premier but de la main droite. Ce qui prouve une fois de plus que les Blaugranas ont des grosses cojones et ne sont pas des enfants de chœur ou des curés. N'en déplaise à jamas bond, carbone 14 & jfk.......et à leurs mères.
Je précise que l'auteur a rectifié son artik après mon intervention.
Je suis d'utilité publique ici.
N'en déplaise à jamas bond, carbone 14 & jfk...... et à leurs mères.
On peut donc dire que le Tamudazo n'était que justement mérité, après le but de la main de votre Apotre, non Cabron ?
Non car tamudo n'a pas de cojones et à une tête de débile...
Nous, nous sommes le Barça. Soci mec, Soci.
En tout cas, l'Espanyol est une des rares équipes à emmerder le Barça dans le jeu.
Putain les messages de Cabrón 14 c'est des barres de rires assurées tous les jours !

"lorsque ce bâtard de tamudo a égalisé le Barça menait 2-1"

"N'en déplaise à jamas bond, carbone 14 & jfk.... ...et à leurs mères."

"Non car tamudo n'a pas de cojones et à une tête de débile..."

Énorme.
Je m'applique pseudo, je m'applique.
« Je m'applique pseudo, je m'applique. »

Il est certain que dans le genre grandguignolesque, Cabron 14 n'est pas vraiment paresseux...

Néanmoins, il est tout de même flagrant qu'il s'agit d'un double discours, et que le but de Cabron 14 est au contraire de faire passer les supporters du barça pour des jeunes filles en fleurs, en manque de produits marketing devant lesquels mouiller leur culotte.
cabron 14 est comme même un bon gros bolosse !
Tu vois Cabrón 14, qu'est-ce-que je te disais dans l'article Més que un Kobe? tu fous la honte à tous les vrais fans...

Cela étant dit, le match va être intéressant ce soir, je sens que je vais être tendu ce soir... si le Barça marque rapidement, c'est sera fini des espoirs de l'Espanyol, plus long le match restera 0-0, plus la confiance montera dans leurs rangs! Visca Barça
maxdaman 18 décembre 2010 18:35
cabron 14 est comme même un bon gros beau gosse !

Tout à fait, mais on dit "quand même" pas "comme même".
Sinon, toffee, je suis Soci moi, pas le type tendu ce soir si le Barça ne marque pas rapidement et qui termine sa phrase par un Visca Barça qui ne veut absolument rien dire. C'est Visca El Barça ou Força Barça, mais Visca Barça, désolé, c'est pour les footix.

De rien.
Pffff t'es vraiment un pauvre diable... bien sûr que dans le "parler" ca se dit... de rien...

Pour ta gouverne, je suis socio... toi tu es? ah oui, un sosi de fan... ou un extremiste, ceux-là même dont la planète football se passerait. Et si tu es un vrai fan, tu vibres pour ton club, donc tu es tendu, et tu observes chaque geste... et m****, pourquoi je m'obstine...
Mais pourquoi vous répondez aux messages de ce pauvre type ?
C'est pas un socio du Barça c'est juste un troll.
@Atahaha t'as tellement raison... mais ca me vexe en tant que fan des gens comme ça, et ca donne envie de quitter le site... à chaque site son boulet... j'essaierai de le laisser parler ;-) sinon ce soir? 0-3?
aaahh cabron14: celui qui (soi-disant) supporte le barça depuis 111 ans...mdr

je le soupconne d'être Connor MacLeod !
je suis ravi de constater que les supporters du "barça" qui commentent sur SoFoutre sont, pour la plupart, des footix qui ont découvert le foot en 98 et le championnat d'Espagne il y'a une poignée d'années.

bisous.
En tout cas, pour l'instant le match se passe comme chaque match face à l'espanyol. Dés que le barca à la balle, on fauche ou tue le porteur. Déjà 4 carte jaune en premiere mi-temps.
Nick_Tamer qui élargi le concept de footix aux limites de sa bêtise.
Nick_Tame

Aaahhh j'adore cet argument :

"pour la plupart, des footix qui ont découvert le foot en 98 et le championnat d'Espagne il y'a une poignée d'années."

Parce que toi tu as découvert le football lors de son avènement peut-être ? Tu as peut-être même participé à sa création je sais pas.

Pour ma part je suis le foot depuis 91, mais un jour va falloir m'expliquer en quoi c'est un problème ou une tare que d'avoir découvert le football en 98 ou plus récemment.

En quoi ça te dérange que des gens soient fans de foot depuis moins longtemps que toi ?

Et en quoi ça fait d'eux des supporters moins connaisseurs ?

Tu devrais essayer de sortir un peu de chez toi, tu te rendrais compte que bien souvent il n'y a aucune différence entre des mecs qui suivent le foot depuis 20 ans et d'autres depuis beaucoup moins.

Pourquoi ? Parce que ça n'est qu'un sport, ça n'est pas une science, c'est juste un divertissement.

Y a de ces golios sur ce site...

Ma liste se rallonge :
- Nick_Tamer
- James Bond
Excellent post Pseudo... je me permettrai de te voler une ou deux paroles à l'occas pour clore le becs à certains si j'ose! ;)

3-0!!! Pedroooooo
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Inter (im)puissant ?
0 30