En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // MLS
  4. // New York Red Bulls

Merci qui ? Merci Thierry Henry

4 ans et demi après avoir quitté l'Europe, Thierry Henry a annoncé qu'il avait joué la semaine dernière son dernier match avec les New York Red Bulls. Analyse du manque d'affection des Français pour celui qui aura été le meilleur buteur de l'équipe de France la plus populaire de tous les temps.

Modififié

Il était une fois, le 3 mars 2010 au Stade de France


Meilleur buteur des Bleus lors du Mondial 98, en jouant ailier, et sans une seule titularisation à partir des quarts. Meilleur buteur des Bleus lors de l'Euro 2000, en jouant ailier. Meilleur buteur des Bleus lors du Mondial 2006. À l'Euro 2004, Zidane marque un but de plus grâce à un penalty contre l'Angleterre, obtenu par Henry. Sans jamais tirer ces penaltys qu'il offrait, comme contre le Portugal en 2006, Henry aura été le meilleur buteur de l'équipe de France la plus populaire de tous les temps. Même en 2010, il aura été le meilleur buteur des qualifications au Mondial. Avec 51 buts marqués en 123 sélections, il en sera devenu le meilleur buteur tout court. Ainsi, sous le maillot bleu, Thierry Henry aura parfois été le capitaine, souvent le leader, mais toujours le buteur. Oui, le buteur, celui qui parle le langage du cœur et délivre les émotions. Mais ça n'a pas suffi.

Le 3 mars 2010, la France joue son dernier match à Paris avant le Mondial sud-africain. Face à une sélection espagnole supérieure en talent et organisation, le match est plié à la mi-temps (0-2). Ce soir-là, Thierry Henry n'est pas bon. Il manque un simple contrôle le long de la ligne de touche, et quelques passes. Ce soir-là, il reste pourtant le Français qui tente le plus de choses. La confiance, toujours cette même confiance. À la 65e minute, Raymond Domenech fait sortir son capitaine et emblème. Et là, surprise : les sifflets tombent. Des sifflets typiques du Stade de France et de ses « petits bourgeois de merde » , dixit Bernard Laporte. Des sifflets illusoires pour ceux qui trouvent que le spectacle, le contexte et les personnages sont trop légers. Des sifflets drôles pour d'autres, qui se sentent pour la première fois acteurs de quelque chose dans un stade. Et des sifflets furieux pour les quelques âmes légères qui n'ont pas digéré le fait qu'au football, on joue avec les pieds, mais pas que. Surtout, ce sont des sifflets d'une profonde tristesse pour tous ceux qui aiment le football.

Alors, à quoi bon ?


Deux mois et demi plus tard, retour des Bleus à Lens contre le Costa Rica. Thierry Henry n'est ni capitaine ni titulaire. Il ne le sera plus jamais pour les Bleus. Ce vulgaire Stade de France a eu sa peau, Raymond Domenech a craqué. Dans ce groupe, avec 121 sélections, Henry est pourtant un président en puissance. 40 sélections de plus que Gallas (81) et 54 de plus qu'Anelka (67). L'attaquant en a surtout quatre fois plus que Patrice Évra, néo-capitaine à 30 sélections. En Afrique du Sud, Henry jouera finalement dix-huit minutes contre l'Uruguay et trente-cinq contre l'Afrique du Sud. Une fin amère. Deux ans plus tôt, en 2008, Henry avait déjà été sifflé lors de sa centième sélection, contre la Colombie. Là encore, le Stade de France avait joué stupidement avec un grand moment d'une belle carrière.

Aujourd'hui, les conséquences sont nombreuses : même avec le recul, Thierry Henry passe aux yeux de certains pour un élément marginal qui aura logiquement fini par être rejeté par le « système » : arrogant, pas sympa avec les journalistes, individualiste et même antipathique. Des motifs sont inventés, des faits sont transformés. Quelque part, cette injustice ne peut que donner raison à l'éloignement d'Anelka et de Nasri vis-à-vis du maillot bleu. Si le football français a fini par rejeter Henry, celui qui a tout donné, tout gagné, tout joué et tout vécu, à quoi bon ? Autant trouver refuge dans le respect des professionnels des Anglais. La France ne saurait tout simplement pas dire « merci » ? Rationnellement, à la française, on peut chercher d'autres explications.

Le « merci » et ses pourquoi


Peut-être qu'Henry n'a pas de soutien particulier en France parce qu'il est devenu une légende en Angleterre, et qu'aucun grand club français ne lui fournit un soutien inconditionnel. Après tout, quand Diego Maradona arrive à Boca Juniors en 1981, il n'est que ce petit génie arrogant qui met la misère aux plus grands clubs argentins depuis cinq ans sous les couleurs d'Argentinos Juniors. Maradona n'est pas encore soutenu, encore moins aimé. En créant un lien avec Boca, Diego aura créé un lien avec une partie de l'Argentine, pour finalement la séduire complètement en 1986. Mais si l'AS Monaco ne suffit pas, Henry est champion de monde depuis ses vingt ans. Et de 1999 à 2006, il suffit d'un peu de mémoire pour se souvenir qu'Arsenal est traité dans les médias nationaux comme un club franchouillard. Non, Henry n'était pas le Kun Agüero qui réalise exploit sur exploit à douze mille kilomètres de Buenos Aires dans un club qui ne dit rien aux siens. Henry était là, à côté. Et si la France est restée sur sa faim, voyant le 14 marquer plus de buts historiques à Highbury qu'au Stade de France, il faut souligner que l'attaquant aura été victime de la mentalité défensive des Bleus. Autrement, comment est-ce possible de toujours finir meilleur buteur avec 3 buts ?

Pour d'autres, ce déficit d'amour est une conséquence immédiate de la popularité de Zidane. Peut-être. De 1998 à 2006, Zidane était bien le héros des femmes et des enfants. Alors que le Stade de France a essayé de salir Henry, même ces petits bourgeois auraient eu le réflexe de se lever, d'applaudir et de se dire : « Putain, on ne touche pas à Zizou » . Mais pourquoi pas Henry ? À Arsenal, là même où il est devenu une légende, Henry n'a-t-il pas dû cohabiter avec l'idole Dennis Bergkamp ? Mais le 12 juillet 1998, Henry reste sur le banc et voit Guivarch' manquer ses occasions, la faute à l'expulsion de Desailly. Malgré les 51 buts, il est impossible de remplacer un doublé en finale de Coupe du monde dans un pays à la culture footballistique limitée. Henry lui-même avait lâché un « Dieu est de retour » à quelques mois de l'épopée de 2006.

Thierry Henry, entre Michael Jordan et Stefan Edberg


Mais Henry n'a jamais demandé qu'on le remercie. « On ne te donne jamais rien, il faut aller le chercher. Et je suis toujours allé chercher ce que j'ai eu, par le travail. » Et si le problème venait de là ? La France du sport n'a jamais été une grande adepte de la notion « travail » . Parce que Platini, parce que Zidane, le pur génie, le numéro 10. Au début de sa carrière, Henry n'était pas beaucoup plus qu'un ailier rapide. Comme il le dira lui-même, « un type qui n'avait pas de pied gauche et qui ne savait pas tirer les coups francs » . Alors, Henry est devenu Henry en travaillant. Son plat du pied, ses coups francs, sa puissance, sa technique dans les petits espaces, jusqu'à devenir l'un des premiers attaquants tout-terrain à une époque où les attaquants se comptaient encore par paire. Et si Henry ne souriait pas assez ? Un manque de sympathie « vu de mon salon » est une critique plutôt cruelle pour un homme qui a grandi en admirant Michael Jordan et Stefan Edberg. Des champions qui souriaient peu, non pas parce qu'ils méprisaient le public, leurs coéquipiers et tout ce qui les entoure, mais parce qu'ils avaient trop de respect pour « le jeu » . Henry aura toujours voulu leur ressembler. L'obsession de la compétition de Michael Jordan : « Quand je joue aux cartes avec ma fille, je ne la laisse jamais gagner. Il faut qu'elle ait mérité de gagner, sinon ça ne veut rien dire. » Et la concentration extrême de Stefan Edberg. « T'as déjà vu Michael Jordan rigoler sur un terrain ? » , demandera Henry à Emmanuel Petit devant les caméras de L'Équipe TV à New York.

Évidemment, non. Zidane non plus ne rigolait pas beaucoup, d'ailleurs. La France n'aura pas su digérer l'exigence et la confiance en soi d'un compétiteur exceptionnel. Un échec qui pousse à croire que si Cristiano Ronaldo avait été français, des chants « Messi ! Messi ! » auraient pu sortir des tribunes du Stade de France... « Pour rire » . Aujourd'hui, le football français ne semble pas particulièrement ému par cette « fin amère » , mais il n'est plus fâché comme en cette soirée de mars 2010. Dans quatre ans, puis dans dix ou vingt ans, il sera peut-être un petit peu plus sensible. Voire reconnaissant. Qui sait. Cet été dans les studios de la BBC, Henry aura donné son avis sur la Coupe du monde pour les Anglais, avec pertinence. « Steven Gerrard me fait penser à un autre joueur avec qui j'ai joué pendant longtemps : Patrick Vieira. Il parlait très peu, mais sur le terrain, au premier tacle, au premier duel, il s'engageait tellement que toute l'équipe était prête à le suivre partout. » La France, elle, n'a pas su suivre Thierry Henry. Peut-être qu'il était trop rapide.


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique
Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
il y a 2 heures Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3
Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2
À lire ensuite
Reims digère enfin la L1