1. // Bilan
  2. // Mercato d'hiver 2013
  3. // Billet d'humeur

Mercato français : au pays des candides

Qatar, Newcastle, Chine. Peu importe la destination que les joueurs de Ligue 1 ont choisie cet hiver, elle a été mauvaise. C’est en tout cas le point de vue dominant en France, où l’époque est à la critique systématique, à tel point que même l’arrivée de Beckham au PSG a provoqué quelques miaulements.

Modififié
505 36
À force de parler de l’exil des joueurs de foot vers les pays du Golfe comme d’une mode naissante vouée à se généraliser, on en oublierait presque la vérité. Elle est pourtant claire et dit qu’on n’a pas eu à attendre les années 2010 et encore moins le dernier marché hivernal pour que le phénomène existe. Reste que si les raisons de ce type de mouvement sont les mêmes qu’au début du siècle, force est de constater qu’il y avait moins de mépris à l’égard de ceux qui franchissaient le pas à l’époque. Quelle époque ? Celle où l’on utilisait l’expression « destination exotique » quand aujourd’hui, l’intelligentsia occidentale déplace systématiquement le curseur sur un « suicide sportif » téléguidé par « l’amour du fric » . Celle au cours de laquelle Christian Gourcuff posa ses fesses sur le banc d’Al-Gharafa (2002-2003) et Angelo Hugues enfila les gants du même club (2005-2006) sans que ces deux-là ne soient pour autant des emblèmes ultimes de la cupidité.

La différence entre les deux périodes, paraît-il, c’est que Hugues était presque quadragénaire au moment des faits, comme beaucoup d’autres en son temps (Batistuta, Desailly, Caniggia…). Puisque c’est là que le bât semble blesser, qui diable a décidé qu’on pouvait pardonner ce genre de point de chute à un mec de 40 ans et pas à un de 25 ou 30 ? Doit-on avoir parcouru un certain nombre de pays de cette belle Europe avant de recevoir le permis d’aller exercer ailleurs ? S’il faut avoir gagné un certain nombre de titres pour valider moralement son droit de s’ensabler au Qatar, pourquoi Angelo Hugues n’a-t-il pas foutu le camp dès 1988 quand son statut de doublure de Jean-Luc Ettori lui a permis d’être champion de France avec Monaco ? Dans cette notion de gêne à l’idée de voir des joueurs pas vraiment cramés pour le haut niveau (Nene, Djibril Cissé, Quaresma…) rejoindre le Golfe, il faut aussi avoir conscience du degré d’égoïsme du foot européen, jamais disposé à voir un de « ses » joueurs s’éparpiller dans un pays qui ne rattrapera fatalement jamais son retard culturel. Mais pour combler ce déficit d’Histoire, quelle méthode le Qatar peut-il employer, si ce n’est de faire signer quelques noms ronflants de façon à rameuter un peu les projecteurs ?

L’exemple Puygrenier

À sa manière, la Chine a tenté d’emprunter ce sillon. Une quête qui a permis à Guillaume Hoarau de tripler son salaire et de faire un grand bras d’honneur à ceux qui l’imaginaient gambader sur les pelouses de Premier League, là où il sera de toute manière le bienvenu dans un an, une fois la pulsion asiatique assouvie. Les grognements qui ont accompagné la décision de l’ancien Parisien de rejoindre le Dalian Aerbin, 5e du dernier championnat chinois, ont renforcé la certitude qu’en France, la critique est un outil noble, utilisé par des bras cassés bons seulement à se contredire. De « fantomatique depuis plusieurs mois » , Hoarau est passé à « joueur manquant cruellement d’ambition qu’on aurait aimé voir s’accrocher » . À 28 ans, le coton-tige réunionnais a pourtant fait le tour de la question en Ligue 1 (faut-il rappeler qu’il a marqué plus de buts que George Weah pour le PSG ?) et il est trop conscient du réel écart qui le sépare aujourd’hui des meilleurs buteurs français pour aspirer à un come-back chez les Bleus.

Il ne faut pas non plus snober les bienfaits de l’aspect culturel d’une pige en Chine (et à l’étranger en général), quand bien même l’ancien Havrais ne s’éterniserait pas en Asie. Sans se transformer en étudiant Erasmus, un footballeur professionnel a le droit de profiter des avantages de son boulot en s’autorisant quelques aventures de la sorte. Et puis même sportivement, qu’aurait eu à gagner Hoarau en tentant de se relancer chez un Bordeaux ou un Rennes, par exemple ? Une place en Europa League ? Chouette plan de carrière. S’acharner à fantasmer sur la Ligue 1 ne sert pas à grand-chose, quand bien même le PSG est en train de lui redonner un sens. En 2008, Sébastien Puygrenier avait été victime d’un procès assez étrange. Après avoir mis une belle carotte à Saint-Étienne, le divin chauve avait finalement signé au Zénith Saint-Pétersbourg. Il lui était reproché d’aller en Russie uniquement pour égayer son compte en banque. Résultat, le malheureux était passé à côté de la formidable ambiance du Chaudron et avait dû se consoler avec son club russe en Ligue des champions, où il s’était frotté à la Juve et au Real Madrid… Alors quoi ? Alors on a le droit d’aimer la Ligue 1, mais pas de la voir plus belle qu’elle ne l’est.

Newcastle : club moyen, joueurs moyens

Aujourd’hui, à mi-chemin entre la démagogie de comptoir et la démagogie tout court, il y a cette hype qui consiste à s’offusquer de la fuite d’une poignée d’honnêtes joueurs de Ligue 1 vers Newcastle. Toutefois, s’exciter comme un syndicaliste en panne de caféine n’a jamais servi une argumentation. Si Moussa Sissoko vient de passer six ans à Toulouse sans que personne ne mette le paquet pour le sortir de là, ce n’est certainement pas un hasard. Idem pour Gouffran, dont la réussite des derniers mois suffisait pour faire de lui un mec redouté en L1, mais pas pour motiver un grand club à dégainer le carnet de chèques. Yanga-Mbiwa ? Même rengaine, et à l’instar de Gouffran et aussi de l’autre néo-Magpie Debuchy, le titre de champion de France qu’il a dans ses bagages signifie qu’il n’a plus grand challenge excitant à accomplir dans l’Hexagone. D’où l’atterrissage chez un honnête club anglais. Au mieux, un de ces quatre-là tapera un jour dans l’œil d’un club du Big Four, perspective qui justifie à elle seule la traversée de la Manche. Car il va de soi que comparer la L1 à la Premier League, c’est un peu comme demander à Alain Souchon de mesurer ses biceps à côté de ceux de Mister T. Il suffit de regarder les statistiques en Coupe d’Europe pour le comprendre : sur les huit dernières finales de C1, seule une édition (2010) s’est déroulée sans club anglais. Sûr qu’à côté de ça, la France et ses quatre finales depuis 1960 ont fière allure… Et puis si les défenses anglaises sont la risée de l’Europe, il va falloir un jour ouvrir les yeux sur le fait qu’elles sont notamment composées de joueurs français depuis maintenant quinze ans.

Enfin, pour ceux qui s’émerveillent sur le nombre incroyable de Frenchies chez les Magpies (ils sont dix actuellement), il est conseillé de jeter un œil dans le rétro. Newcastle a toujours eu un faible pour les Français. Ginola, Robert, Domi, Dumas, Boumsong, Bernard, Goma, Distin, Guivarc'h, N'Zogbia, Pancrate et le grand Laurent Charvet sont par exemple là pour le rappeler. Pas à une contradiction près et clairement pas décidé à arrêter de grogner, ce pays qui n’aime pas le foot est en train de chipoter au moment où David Beckham pose son baluchon (et deux-trois valises Vuitton) à Paris. Il y a des moments où la bienséance invite à se réjouir de l’arrivée d’une légende, peu importe qu’elle ait 37 printemps. Alors fatalement, hier, les questions concernant l’intérêt sportif d’avoir un David Beckham en L1 en 2013 ont grouillé. Une indécence dans un championnat qui collectionne avec gourmandise Sébastien Corchia, Jérémy Morel, Romain Pitau, François Clerc, Anthony Lippini, Florian Jarjat, Julien Toudic

Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jack Facial Niveau : CFA
Et pan ! Voilà, comme ça c'est dit !
Il est drôle cet article, ok c'est pas forcément malin de cracher sur un joueur qui va prendre plus de thunes dans un championnat "exotique" ou dans un club moins bien classé d'un autre championnat.
Mais on a le droit de le regretter et de dire qu'on aurait préféré garder ces joueurs.
Heureusement qu'il y'a encore des joueurs pour avoir envie de jouer en L1 quitte à baisser leur salaire ou rejoindre un club moins huppé.
Ca veut pas dire que les autres ont tord.
Mais qd même qd tu vois les mecs signer pour 3ans en Chine ou Qatar (par exemple) revenir au bout de 6 mois en Europe ils pourraient aussi avoir l'honnêteté de dire qu'ils se sont trompé non?
Vivement que Monaco remonte l'an prochain aussi. Ca va faire 2 top teams en France et avec un peu de bol le reste va suivre.
Message posté par Jack Facial
Et pan ! Voilà, comme ça c'est dit !


Moi je dis enfin! Merci les pendules étaient toutes déglinguées...
Message posté par Jack Facial
Et pan ! Voilà, comme ça c'est dit !


Moi je dis enfin! Merci les pendules étaient toutes déglinguées...
Message posté par Jack Facial
Et pan ! Voilà, comme ça c'est dit !


Moi je dis enfin! Merci les pendules étaient toutes déglinguées...
3 finales de Coupe (et Ligue) des Champions? J'en compte 4 perso
salute a tutti.
Quand j'étais môme je me souviens de tout le monde qui admirait Platini qui avait signé à la Juve.
si rare à l'époque qu'un joueur français puisse signer dans un grand club à l'étranger...
les temps changent...
Je veux bien qu'on ai tendance en France de dénigrer les championnats dits 'mineurs', mais de là à dire que le choix de carrière de Hoarau est du au fait que le mec sait qu'il est mauvais, faut pas pousser.

En rejoignant la PL, il aurait pu retrouver sa place en EDF à condition d'enchaîner les bons matchs. A l'image de Saha, de Luyindula (qui était pourtant sur la banquette du PSG).

Le mec c'est un manque d'ambition motivé par un salaire de fou. On se doute tous qu'à salaire égal le mec n'irait pas s'enterrer en Chine.
Tu m'as l'air énervé Mathieu, fume un péco =)
Vraiment nul cette article! Remplis d'affirmation inexacte! Aujourd'hui si personne n'achète Sissokho (comme citer dans l'article)qui soit dit en passant n'est pas un artiste du ballon rond, c'est que plus un club de L1 n'a les moyens de se l'offrir alors qu'il lui reste 3 ans de contrat. Alors oui bien sur en fin de contrat c'est moins chers mais c'est aussi moins chers pour les Anglais qui propose des salaires de fou! Rien que de cité des joueurs a consonance Française te ridiculise. Comme si en Espagne, Allemagne, Angleterre (en moindre proportion), Italie cela n'existait pas... Si aujourd'hui il faut préférer des jeunes starlettes excentrique pour avoir un championnat ronflant sa craint. Des joueurs de club c'est aussi ce que les supporters adore et recherche. (WTF Corchia c'est un bon joueur!)

Et franchement dire que les défenses Anglaise sont Française ridicule...
Godfather Niveau : CFA
Alors là je dis BRAVO Matthieu Pécot !!!
Je suis d'accord sur pas mla de choses, j'ai été outré hier d'entendre Pujadas conclure le reportage sur Beckham par un truc du genre : "Paris se paye un VRP de luxe mais un footballeur moyen…"
Je ne vais pas en rajouter sur l'intérêt d'avoir un grand pro comme ça dans un vestiaire, mais c'est quand même autre chose qu'une tapisserie le mec, merde.

Par contre il y a quand même un truc qui m'emmerde un peu, comment veut-on ue les clubs comme Lille, Rennes, Toulouse et bientôt Sainté (si Dieu le veut) puisse jouer des compétitions européennes à fond si dès qu'ils ont des joueurs solides ces mecs se barrent en Angleterre (par exemple) pour jouer les même compétitions, améliorant ainsi l'indice UEFA de l'Angleterre. Ou pire pour jouer dans des clubs qui n'y participent même pas.

Je constate aussi que le chauvinisme, puis le nationalisme ont le vent en poupe, mais quand les joueurs formés en France dans des clubs de L1 bonifie un indice UEAF ailleurs, on est perdant ! Ça ressemble à un cercle vicieux cette affaire, moins de clubs en compétition européenne c'est moins d'argent, moins d'argent c'est plus de bon joueurs qui se barrent etc.

Et je voudrais juste terminer en disant que je trouve tellement naze que l'Albert Londres de bazar qui a écrit (tellement mal en plus) cet article critique l'Europa League, mais sérieux le foot c'est pas que 10 clubs de superstars, quand tu t'es supporter tu bandes à l'idée de jouer contre Liverpool, Naples, Tottenham, l'Atletico ou autre !
franky4fingers Niveau : DHR
OK on est pas le meilleur championnat, mais quand même on a le droit de penser que lorsqu'un joueur quitte la Ligue 1 pour le Qatar ou la Russie notamment c'est triste pour notre pauvre Ligue 1, et on constate amèrement non pas la cupidité des joueurs mais les écarts de moyens qui se creusent chaque année entre la France et le big 4 européen ou le manque d'ambition de certains dirigeants.

Et s'il vous plait, n'allons pas mettre tout ça sur le dos de la fiscalité française, ce serait trop facile...
*somagic* Niveau : CFA
Pour ma part c'est pas la destination qui me choque le plus.
C'est de se dire que si la Ligue 1 n'avait pas Paris, on aurait eu quoi comme mercato d'été et d'hiver...
Les meilleurs éléments de la ligue 1 sont partis hormis Capoue, Lisandro et quelques autres.. Mais qui est arrivé ???? à part à Paris ? là où il ya qqes années des Lucho, Lisandro pouvaient être recrutés, et maintenant ces mêmes clubs peuvent prendre qui?
Godfather Niveau : CFA
Vous avez oublié dans votre liste les retours de Denis Oliech ou Bernard Mendy, et surtout les come-back des illustres Alou Diarra et autres Julien Faubert. Et si ce que France Football titrait en fin décembre était vrai ??? Il parait que: "L'EUROPE NOUS ENVIE...". WTF !!!
ça me fait marrer les gens qui gémissent de voir l'écart entre la L1 et les gros championnat européens toujours plus grand

ah vraiment en France on y connait rien, les présidents ont pas d'ambition etc.

ouais.

y'a pas 36 solutions pour rivaliser avec les gros.

tu tires le gros lot (PSG / Monaco)
les règles d'endettement des clubs FR deviennent plus souples
les règles fiscales / sociales sont alignées
le prix des abos augmente sensiblement
Difficile de parler pr Hoarau alors qu'on ne sait pas s'il a vraiment eu des offres d'Angleterre. Peut-être qu'il y avait simplement des touches mais rien de concret, puis il est finalement parti. D'ailleurs, qd on voit qu'Anelka et que Drogba reviennent, on peut se dire qu'il y a une vie après la Chine. En soit c'est positif pr Hoarau.

Même perspective pr Néné. Il a 31 ans, il a dit qu'il se voyait jouer encore quelques années. Bref, je lui vois un avenir à la Juninho, cad d'abord le Qatar puis retour au Brésil.

Quant à Newcastle, il ne faut pas oublier qu'ils achètent parce que les clubs français sont vendeurs ! Nancy prépare la L2, Bordeaux et Lille avaient besoin de liquidités, Toulouse récupère 3m pr un joueur en fin de contrat ds 6 mois, Y.Mbiwa commençait à voir sa côte baisser, c'était le moment ou jamais de le vendre.

Après on récolte ce que l'on sème aussi. Si Toulouse n'avait pas mis un tarif rédibitoire à Sissoko il y a 2 ans (genre 15m), il serait allé à l'OL. Depuis, Sissoko n'a pas prolongé mettant une grosse carotte à Sadran et il était en position de force : entre l'OM dont les bons résultats masquent la faible ambition de ses dirigeants et Newcastle, dont les mauvais résultats masquent une politique ambitieuse, il a choisi le 2e. Et si en plus vous rajoutez un zéro sur la fiche de paye, beinh le choix est vite fait.
ritaliino83 Niveau : Loisir
y'en a encore qui lisent leur articles de merde...
mon dieeeeeeeeeeeeeu
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
22, v'là Faubert !
505 36