Mercato : Cavani, c'est 100 millions

0 0
La blague du jour.

Devant l'intérêt naissant de Manchester United pour voir Edinson Cavani jouer en rouge la saison prochaine, le truculent président de Naples, Aurelio De Laurentiis, a juré qu'il faudrait lui passer sur le corps ou signer le plus gros chèque de l'histoire des chèques pour un footballeur pour déloger le buteur Uruguayen, auteur de 26 pions en 35 matchs cette saison. « Il faudra me révoquer de mon poste de président si je vends Cavani pour moins de 100 millions d'euros » , a assuré le dirigeant à Radio Marte .

Pour résumer, un Cavani, ça vaut un Fernando Torres plus un Andy Carroll. C'est que ça se tiendrait presque, comme raisonnement...

PM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0