1. //
  2. // Marché des transferts

Mercato 2011, mode d'emploi

Le mercato vient d'ouvrir ses portes, mais entre les matchs de l'équipe de France et le bordel bi-annuel à l'OM, personne ne l'a trop remarqué. Cette année, la donne risque pourtant de changer.

Modififié
0 8
En France, le mercato est à l'image du championnat : beaucoup d'équipes sont au même niveau, c'est serré mais ça ne tient pas la comparaison avec ce qui se fait ailleurs en Europe. Pour les mouvements, tout s'organise en cascade : un joueur transféré est remplacé par un joueur venant d'un club de moindre envergure, qui le remplace à son tour par un joueur venant d'une plus petite équipe ... Pour Christophe Mongai, agent de dizaines de joueurs, allant de Sagna à Abenzoar, il n'est pas acquis que cela va se passer comme ça cette année : « Il faudrait qu'un club français fasse un gros transfert sur le marché hexagonal. Pendant quelques années, le marché se décantait souvent de la même manière : Lyon achetait à Lille qui redistribuait derrière. Vous pensez bien que cette année, ça sera différent » . Qu'il est loin le temps ou Campora, président de l'AS Monaco, achetait un peu plus cher sur le marché français pour se mettre les présidents des autres clubs dans la poche...


Pourtant, il ne va pourtant pas falloir tarder. Comme l'illustre très bien celui qui est aussi le conseiller de Kanouté, « les meilleures affaires, c'est au début que ça se fait. Quand on a un gâteau, il vaut mieux le commencer. Parce que les autres ne se privent pas pour se servir et qu'à la fin, il reste les miettes » . Tous les « experts » guettent donc ce que l'on pourrait appeler les dossiers clés, les éléments déclencheurs : Alou Diarra, Gameiro, Gervinho... Des éléments à forte valeur marchande qui vont permettre à leur club de réinvestir derrière. La situation de certaines équipes est aussi dans toutes les alertes Google. Paris et sa nouvelle richesse, bien évidemment, mais aussi Monaco, qui va devoir se séparer d'un beau portefeuille de joueurs pour survivre. «  Même si les dirigeants annoncent qu'ils peuvent assumer, ils doivent se séparer de leurs gros salaires. Ils ne vont pas pouvoir jouer la montre longtemps » prophétise Mongai, qui est par contre convaincu que lorsque l'OM annonce ne pas avoir de moyens, ce n'est pas une stratégie pour payer moins cher. C'est qu'en France, le Pays de la DNCG, on serait plutôt prudent. Et on attend la fin de l'été avec la peur de voir un cador européen débouler avec un gros chèque pour un élément-clé. Parce que dans ce cas précis, aucun club ne peut résister. Aucun. A ce titre, le comportement de Lille est tout bonnement exemplaire. Cabaye a un bon de sortie ? Autant régler sa situation le plus rapidement possible, hop direction Newcastle, et dénicher son successeur (Pedretti) dans la foulée. Agir plutôt que subir.


Ce n'est donc pas sexy, mais la seule chance d'avoir un peu d'activité lors du mois de juin vient de là. Pour le reste, nombreux sont les clubs à avoir changé d'entraîneur. Les nouveaux venus vont donc attendre sagement de reprendre l'entraînement pour procéder à une revue d'effectif et voir leurs réels besoins. Mongai note tout de même que « ces techniciens vont chercher à amener avec eux un ou deux éléments pour sécuriser le vestiaire » . Il va donc y avoir du mouvement. Les agents sportifs, eux, sont dans les starting-blocks. « A cette période de l'année, on a déjà fait le tour de tous les clubs, pour savoir leurs besoins. La presse n'influence donc pas vraiment dans les négos. On sait ce que veulent les clubs, que cela soit rendu publique ou que de fausses pistes soient créées, cela ne nous influence en rien. On peut déchiffrer l'intox sans mal » . Et tant pis pour les chiffres de vente des certains dans les kiosques...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je pense aussi que ce jeu de chaises musicales au niveau des entraîneurs va booster les transfert inter-ligun. Les coachs aiment toujours avoir des joueurs sur qui compter pour faire passer leur message en début de saison.

Pour l'instant, on a plutôt -comme tous les saisons- les rumeurs, farfelues ou pas, histoire de vendre du rêve mais surtout du papier.

Lyon ne semble plus avoir les moyens de ses ambitions (ou peut être miser sur un "coup").

A Marseille, ce sera 2-3 recrues en attendant le départ de Lucho.

Lille doit encore je pense étoffer son banc et parer à un départ éventuel de Gervinho.

Au PSG, c'est encore flou, aucun organigramme de dégagé et on ne sait pas trop qui fait quoi, qui va avoir les pleins pouvoir sportifs, quel budget.
perso je ne vois pas de gros coups dans le mercato français cet été, en tout cas pas dans le cas des arrivées. Les dépenses monstrueuses de l'OM pour le duo Gignac-Rémy et le gros transfert de Gourcuff à l'OL l'an dernier ne risquent pas de se reproduire. Idem pour les arrivées de Lucho et Lisandro il y a deux ans. Non. Par contre, espérons également pouvoir garder les meilleurs joueurs de notre championnat: Gervinho, Hazard, Gameiro (quitte à ce qu'il aille à Paris), Diarra ou Tremoulinas (je le vois bien à l'OM). Je ne mets volontairement pas Lucho Gonzales là-dedans tellement je trouve qu'il est sur la fin et que si l'OM arrive à en tirer 10 millions d'euros, ça sera déjà bien. Idem pour Toulalan qui je pense a fait son temps à l'OL.

Non ce qu'il faut c'est de pouvoir garder ces jeunes joueurs prometteurs capables par la suite d'être performants en EdF: Martin, Tremoulinas, Mvila, etc. Leur valeur marchande ne peut qu'augmenter, donc c n'est pas encore l'heure de les laisser filer à l'étranger comme ça sera certainement le cas pour le jeune Varane qui va traverser la Manche où il ne jouera pas plus qu'Obertan.
« Il faudrait qu'un club français fasse un gros transfert sur le marché hexagonal." dixit un agent de joueur (c pas un peu intéressée comme réflexion ?)

ben si on réfléchit bien, le gros coup est possible à l'OL en cas de vente combinée de Lloris et Lisandro (ou Bastos...) ajoutée à la rentrée d'argent pour laToule à Malaga

ou pour le LOSC qui va devoir remplacer et renforcer son groupe (gervinho, frau, obraniak, cabaye, rami partis ou quasi sûrs de partir), ça doit générer des investissements importants, sachant qu'il y a la C1 à disputer (sérieusement, pas comme l'europa league la saison dernière)...

L'OM ne devrait pas faire de folies, au vu des difficultés financières des deux prochaines saisons, mais sera toujours un acteur majeur de ce mercato (au moins du côté des journalistes)

reste le PSG, perso, je sais pas quoi en penser, entre les noms annoncés par les média (irréalisables selon Walter Butler) et les pistes un peu plus avancées (Hammouma par exemple....) ce mercato semble un peu flou...

ce qui serait bien, c de voir des clubs comme Lorient utiliser l'argent de ses ventes pour acheter des joueurs de calibre similaire (12M€ pour koscielny, 12 pour Gameiro, où est passée l'argent ?)
l'OM mine de rien, ça vaut ce que ça vaut mais Le Monde cite la Margarine qui injecterait 20M€, pour les transferts de mémoire. Ca fera pas forcément un gros coup mais vu le niveau du mercato français c'est pas négligeable si?
@clemloso : ben 20M€ sur le marché français, ça fait Diarra + tremoulinas + un attaquant de complément*

*aux prix où ils sont actuellement annoncés

apparemment Frédéric Bulot va signer aussi à l'OM (21 ans, international espoir, SMC)
Bulot vient de l'ASM et signe au SMC pas à l'OM..
@cinesraekin : exact, autant pour moi !
Dans les 20M de l'OM, y'a 15 pour le déficit, alors a 5M ils peuvent tjs acheter une cloche, ils savent faire :)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8