Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Beşiktaş-Monaco (1-1)

Mention bien pour Petit Fabien

Après un été compliqué, où il a pensé à quitter l'AS Monaco, Fabinho semblait en détresse sur le terrain depuis le début de saison. Mais ça, c'était avant ce match au Beşiktaş (1-1) où le Brésilien a rayonné au milieu de terrain, tout en assumant son rôle de leader. Histoire de confirmer que le faux départ de cet été est désormais totalement digéré.

Modififié

Les arrêts de jeu viennent tout juste de débuter au Vodafone Park. Quasiment obligés de l’emporter pour espérer encore se qualifier en huitièmes de finale, les Monégasques poussent. Mais un homme pousse un peu plus que les autres. Alors que le ballon se balade entre les gambettes des Turcs, Fabinho l’intercepte dans sa propre moitié de terrain, puis s’envole vers le but adverse à grandes enjambées. Une folle percée qui sera stoppée par une faute pleine d’expérience et de malice du Chilien Gary Medel. Bien que finalement vaine, cette course, réalisée après 90 minutes d’efforts, symbolise le retour au sommet du milieu de terrain brésilien, auteur d’une solide performance face aux Aigles noirs, et son rôle de leader assumé en l’absence du capitaine Radamel Falcao.

Seul au monde


Étincelant la saison dernière, Petit Fabien n’était alors que l'ombre de lui-même depuis la reprise. Moins décisif, moins tranchant, moins impliqué, Fabinho ne semblait tout simplement pas heureux sur le terrain, après avoir vu la moitié de ses copains quitter le Rocher cet été après le titre de champion de France et l'épopée qui a mené l'ASM en demi-finale de C1. Et si le milieu de terrain avait le visage si fermé, c’est surtout parce que lui aussi aurait bien voulu faire ses valises comme il l’a avoué ce mardi à Nice-Matin : « Je n'arrivais pas à m'enlever de la tête ce que le club m'avait promis. J'étais persuadé d'avoir raison et, oui, j'ai pensé à aller au clash. Mais j'en ai discuté avec mes amis, ma famille, mon agent, ce n'était pas une décision facile. L'image que j'aurais donnée ne me correspondait pas. Même s'il ne me restait que ça comme solution, j'ai préféré ne pas aller au clash avec le club. »


Frustré de cette situation, et du départ lors du dernier jour du mercato de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain qu’il aurait bien voulu rejoindre, Fabinho assure que cela a eu des répercussions sur son début de saison : « Jouer dans ce contexte, ce n'était pas bon. J’avais la tête ailleurs. Des fois, inconsciemment, je n'arrivais pas à donner mon maximum. Ce n'était pas pour donner une mauvaise image, je n'y pouvais rien. J'étais frustré à la fin du mercato, mais j'ai tourné la page. »

Libéré, délivré


C’est bien connu, pour guérir de son mal-être, il faut parler. Et visiblement, cet entretien accordé à Nice-Matin a fait beaucoup de bien au Brésilien qui semble désormais libéré d’un poids. La preuve avec son premier match post-interview face au Beşiktaş. 17 duels gagnés, 9 tacles, 8 ballons récupérés, 84% de passes réussies, cela ne fait aucun doute, Fabinho est bien de retour. Mais plus que les chiffres, ce sont les attitudes du joueur de 24 ans qui ont changé. Conscient d’être l’un des joueurs les plus expérimentés de cet effectif monégasque, il n’a pas hésité à recadrer ses jeunes acolytes Youri Tielemans et Jorge durant la rencontre, tout en montrant la voie à suivre sur le terrain à travers son engagement dans les duels. En concédant le match nul à Istanbul, l’AS Monaco a sûrement perdu la Ligue des champions, mais Leonardo Jardim peut se consoler avec le fait d’avoir retrouvé son Fabinho. Du moins jusqu’au prochain mercato.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 6 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63