Ménez « a horreur qu’on la lui fasse à l’envers »

Modififié
0 47
Si Ménez reste toujours poli et très politiquement correct dans les déclarations qu’il fait sur son statut de remplaçant, différentes informations se chargent de toujours remettre la situation de l’ancien joueur monégasque sur le tapis.

Et cette fois, c’est son agent, Jean-Pierre Bernès, qui a évoqué le cas de son client. « Jérémy est un compétiteur. C’est quelqu’un qui vit comme un échec le fait de se retrouver sur un banc, encore plus s’il le ressent comme une injustice. Il a horreur qu’on la lui fasse à l’envers » , a-t-il déclaré à France Football. Le message est passé.

Un rôle de remplaçant qui pourrait rapidement inciter l’international tricolore à quitter le navire. « Mais moi, je préfère voir un joueur comme lui (qui n’aime pas être remplaçant, ndlr), qu’un autre qui se satisfait d’un rôle de remplaçant. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne sera pas au chômage » , conclut Bernès.

Au chômage, non. Mais en congés payés, ça pourrait y ressembler. EG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Brian Hainaut Niveau : Ligue 1
Note : 9
Jacques Glassman non plus n'aimait pas qu'on la lui fasse à l'envers, hein Jean-Pierre...
Ça change de Gourcuff!
Je pense que personne n'aime ça, sauf si c'est bien fait

Bernès en justicier masqué, on croit rêver
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 47