1. // Beach Soccer

Mendy : "Jeunechamp est un monstre"

Si trois joueurs de foot répondent au nom de Frédéric Mendy dans Wikipédia, il n'y en a qu'un qui a vraiment marqué la Ligue 1. C'est l'ancien charcutier du Sporting Club de Bastia, aujourd'hui reconverti dans le beach soccer.

Modififié
2 4
Frédéric, comment est-ce que tu t'es retrouvé dans le beach soccer ?


Par le biais d'Eric Cantona, il y a trois ans. Il m'avait demandé de venir sur une tournée en Espagne. Cantona, c'est mon idole absolue avec Eric Di Meco, je ne pouvais pas lui refuser. Je me suis pris au jeu rapidement, c'est surtout l'ambiance dans le groupe qui m'a plu.


Généralement, dans cette discipline, on retrouve des esthètes, comme Mickaël Pagis. Pas des stoppeurs...


Mais à force de tacler, on devient plus agile. Sur le domaine aérien aussi quand on est défenseur on a un avantage. Après quand un joueur comme Micka vient avec nous c'est un régal, autant que Jérémy Basquaise, qui est pour moi dans les dix meilleurs mondiaux.


Tu parles comme un féru du beach. Il paraît même que tu suis les matchs à la télé quand tu es seul chez toi.


Oui, parce que ça me plait. Mon fils s'amuse beaucoup à ça aussi. Dans certains pays, le futsal est très respecté, pourquoi pas le beach soccer chez nous ? Après il y a moins d'argent donc on prend ça plus à la rigolade. En plus c'est sur la plage, l'été... ça sent les vacances.


Et le « vrai » football, tu le suis toujours ?


J'entraîne les petits du centre de formation de Montpellier, les 16 ans. Alors ne t'inquiètes pas, les El-Kaoutari, Yanga-Mbiwa, Belhanda, ils m'ont vite mis à la page. C'est beau de les voir là maintenant. Surtout que lorsque je les revois c'est toujours les mêmes gamins. Ils ont toujours le même respect que lorsque nos carrières se sont croisées, c'est sympa.


Quand tu es arrivé à Montpellier, le club était en bien mauvaise posture.


J'ai connu une période difficile mais quelque part c'est une bonne période aussi. C'est ce que dit Mandanda quand il chambre Alou Diarra en le remerciant d'être descendu avec Le Havre. Sans cette mauvaise passe en Ligue 2, le club n'aurait peut-être pas autant donné le pouvoir aux jeunes. Tout est lié, il ne faut pas prendre le négatif. Je suis comme ça moi, j'ai des bons souvenirs partout. Et maintenant, je suis tous les clubs où je suis passé. C'est pas très dur tu me diras, j'en ai fait trois. Mais ils marchent tous fort. L'an prochain, avec Martigues, Montpellier et Bastia, j'en aurais un dans chaque division, donc pas de conflits d'intérêts. En même temps, ce n'est pas un souci. Récemment j'ai fait un tournoi en Corse avec mes jeunes. Il y avait plein de potes de Bastia qui étaient venus me voir et les dirigeants m'ont très bien accueilli. J'ai plein de coéquipiers de l'époque qui sont retournés vivre là-bas. J'ai ma maison dans le coin aussi. Quand on vit dans une ville comme ça, c'est dur de partir. Montpellier, par exemple, je ne pensais pas que j'allais si bien m'intégrer.


Tu étais connu pour être un sacré poète derrière. Qui vois-tu comme ton successeur dans la Ligue 1 d'aujourd'hui ?


C'est pas mon successeur, il est au-dessus. C'est Cyril Jeunechamp. Il râle plus que moi, il met plus de coups de moi, par contre, c'est un monstre. Aux tests physiques, il est toujours devant. Il fait le fatigué mais personne ne le bat. Même à 36 ans. Qu'il continue comme ça. Bon, là j'ai vu qu'il s'était choppé avec le petit Ayew. Ca fait trois fois qu'ils se rencontrent en peu de temps, il ne faut pas aller chercher plus loin. Il est chaud sur le terrain mais pas en dehors, c'est l'essentiel. Pourquoi ne pas le convertir au beach soccer après ? Il va falloir le sortir de Beauvoisin, c'est pas gagné mais on va tenter.


Il y en a d'autres que tu voudrais attirer sur le sable ?


Sonny Anderson, ça devrait être sympa. El-Arabi aussi tiens, on sait pas trop ce qu'il a fait comme choix mais au moins, quand il reviendra, il ne sera plus question d'argent, il pourra se mettre pleinement à ça. Plus sérieusement, abondance de biens ne nuit pas, alors quand je vois que Robert Pirès est sans club, je me dis que ça pourrait être un joli coup. En plus c'est un bon mec alors...

Propos recueillis par Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

C'est pas la bonne photo les gars!
Bien évidemment qu'il s'agit de la bonne photo. Si c'est pour faire ton malin, il vaut mieux que tu fermes ta gueule. Cordialement
T'étais sur le site à 8h58 espèce d'abruti?So Foot a fait la modif' après avoir vu mon message. C'est qui le malin là??
"El-Arabi aussi tiens, on sait pas trop ce qu'il a fait comme choix mais au moins, quand il reviendra, il ne sera plus question d'argent, il pourra se mettre pleinement à ça."

Tout est dit sur le monde du foot et ses valeurs.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 4