Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // PSG-Chelsea

Mêmes joueurs jouent encore

Comme en 2014 et 2015, le PSG a hérité de Chelsea en Ligue des champions. Bonne nouvelle, les Parisiens ont évité le Barça et le Bayern. Mauvaise nouvelle, le PSG ira encore à Chelsea au match retour. L’impression de revivre chaque année la même saison.

Modififié

En quoi est-ce un bon tirage ?

Parce que le PSG reste sur une qualification, dans la même configuration – retour à Stamford Bridge – l’an dernier en huitièmes de finale (1-1, 2-2 a.p). Autant dire que le PSG connaît la recette et a plutôt le moral. Et puis Chelsea est à la peine en Premier League (16e) et l’équipe semble en fin de cycle. Actuellement, les Blues font moins peur que l’an dernier à pareille époque. Et les Parisiens savent qu’ils l’ont déjà fait et n’iront pas à Londres avec la peur au ventre, surtout après avoir évité les épouvantails Barcelone et Bayern Munich. Actuellement, la force collective du PSG permet d’envisager ce tirage avec retenue mais confiance. La qualification de Londres avait marqué l’histoire de QSI. Tactiquement, collectivement, les Parisiens avaient livré une bataille d’hommes, surtout à dix contre onze pendant plus de 90 minutes, à la suite de l’expulsion de Zlatan Ibrahimović. Le PSG se servira de cet état d’esprit pour aborder cette double rencontre. Enfin, José Mourinho sera-t-il toujours sur le banc de Chelsea en février ? Bonne question.

Alors qu’au vrai, on le sait, c’est un tirage bourbier

Entre le niveau le jour du tirage et celui du jour J, il y a toujours un décalage. Actuellement, prendre Chelsea est une bonne chose. L’équation sera-t-elle la même dans trois mois ? Rien n’est moins sûr. Et puis retrouver José Mourinho pour la troisième fois en trois ans, c’est tout sauf une bonne nouvelle. Vexé de s’être fait lourder si tôt de la compétition l’an dernier, le Portugais sera forcément revanchard. Et il n’est jamais bon d’affronter un José vexé. Gare aussi à l’excès de confiance des Parisiens. Ça peut être un traquenard dans lequel Mourinho va s’engouffrer puisque le Portugais fera savoir à qui veut l’entendre que le PSG est « favori » . Bref, d’un point de vue psychologique, les Blues savent jouer sur certaines cordes sensibles pour faire de cette double confrontation un guet-apens. Et puis si l’équipe se retrouve vraiment dans les cordes en championnat, Chelsea n’aura plus « que » la LDC pour sauver sa saison et, surtout, d’ici février, le mercato de janvier sera passé par là. Chelsea aura peut-être un autre visage en février.

Le mec qui va nous briser le cœur… et les reins de David Luiz

Eden Hazard. Forcément. Alors que le Belge est dans le dur depuis un moment – même si, contre Porto, il a répondu présent – il se rappellera aux bons souvenirs de la Ligue 1 face au PSG. L’an dernier, il n’avait pas réussi à faire basculer la double confrontation. Cette fois, il sera sans doute moins attendu, mais plus motivé pour faire taire les critiques. Le Belge n’est pas le seul mec à surveiller : le salopard Diego Costa sera là, les coups francs de Willian, l’envergure de Courtois, la vision de Fàbregas. Seule bonne nouvelle, Eva Carneiro ne sera plus là. Le médecin des Blues a quitté le club au cœur de l’été. Depuis, le club part en sucette.

On se connaît ?

Willian retrouvera ses potes Silva, David Luiz, Maxwell, Marquinhos ou et Lucas Moura. Une réunion de famille. Kurt Zouma tapera des « shake » avec Adrien Rabiot. Zlatan Ibrahimović et Thiago Motta taperont la bise à José Mourinho, en bons souvenirs de l’Inter Milan, Laurent Blanc rappellera à José Mourinho qu’il a été son traducteur à Barcelone, Falcao demandera des nouvelles de Monaco à Layvin Kurzawa, Ángel Di María et Nemanja Matić parleront de Lisbonne, David Luiz saluera tous les stewards de Stamford Bridge, John Terry se souviendra d’une victoire au Parc des Princes en 2004 avec Lionel Letizi à la place de Kevin Trapp. Bref, on se connaît. Ouais, on se connaît.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE