En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Bayern-Benfica (1-0)

Même mauvais, le Bayern gagne

Malgré un Thomas Müller et un Lewandowski très moyens, le Bayern s'impose contre Benfica (1-0) grâce à un but précoce. Attention au retour, car Benfica n'a pas démérité.

Modififié

Bayern Munich 1-0 Benfica

But : Arturo Vidal (2e) pour le Bayern

Ribéry repique dans l'axe à l'entrée de la surface, puis glisse pour Lewandowski dans la boîte. Le Polonais, marqué de près, décale pour Bernat sur son côté gauche. Celui-ci centre comme il faut devant le but. Là, Vidal arrive à la seconde parfaite pour placer une tête croisée. Même pas besoin de forcer, ça fait 1-0 au bout d'une minute de jeu. Et c'est tout. Et alors ? Comme c'est le Bayern, on s'attend forcément à beaucoup mieux que cette copie où la défense centrale n'a pas été sereine et où l'attaque était beaucoup trop brouillonne. Mais 1-0, ça reste un très bon résultat en Ligue des champions. Puis, le Bayern ayant déjà plié son championnat, ce n'est peut-être pas plus mal de ne pas être trop qualifié avant le retour.

Penalty oublié pour Benfica


Comme d'habitude, au vu de la richesse de l'effectif du Bayern, les choix de Pep Guardiola sont scrutés avec une attention toute particulière. Sans doute en confiance du fait des six buts mis à Porto et les sept au Sporting dans les précédentes campagnes de Ligue des champions, l'Espagnol ne déçoit pas. Ribéry et Douglas Costa sur les ailes, Müller et Thiago Alcántara en relayeur pour Vidal en sentinelle. Ça a quand même le mérite d'envoyer Rafinha, Götze, Javi Martínez, Coman et Xabi Alonso sur le banc... En même temps, cela se justifie dès la deuxième minute. Festival derrière ? Absolument pas. Si les Bavarois sont du coup plus détendus pour faire le jeu, le Benfica est loin d'abdiquer. Avec deux hommes principalement. Ederson Moraes derrière, le gardien qui repousse les frappes de Müller, et Lewandowski et Nico Gaitán devant. L'ailier gauche croit même obtenir un penalty lorsque Lahm touche le ballon de la main, au sol, sur un de ses centres, mais l'arbitre ne veut rien savoir.

Énorme raté de Lewandowski


Pour la reprise, Jonas se signale également. Avec deux frappes où il se joue assez facilement de Kimmich. Du coup, Guardiola remplace son jeune poulain par Javi Martínez. Mais le Basque a du mal à bien se coordonner avec Alaba, et Jonas manque une nouvelle fois d'en profiter. Il faut un parfait Neuer pour conserver le score. Le Benfica insiste, Jimenez et Salvio entrent en jeu. Mais derrière, c'est le Bayern qui reprend le contrôle du match. Au détail près qu'offensivement, ce n'est absolument pas ça. Beaucoup, beaucoup trop de hors-jeu à la conclusion des combinaisons qui vont d'un côté à l'autre du terrain. Il y a aussi Lewandowski qui cherche à marquer plutôt qu'à servir ses coéquipiers et Thomas Müller qui rate tout quand il n'est pas transparent. À dix minutes de la fin, c'est Ribéry qui perce en force et frappe fort à ras de terre. Mais Ederson est encore là pour se mettre à terre. À une minute de la fin, Lewandowski veut enfin donner, mais c'est trop fort, et ça se transforme en gros raté, alors qu'ils étaient à deux face au gardien. Attention à ne pas le regretter au retour.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Romain Canuti
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3