1. //
  2. // Cinéma

McDonagh : « Christopher Walken, c'est mon George Best »

« Je suis mille fois meilleur que cet enculé de Shakespeare! » Avant de craquer dans le New York Times et de se lancer dans le cinéma - Six Shooter (Oscar du meilleur court-métrage de fiction), Bons baisers de Bruges et le tout nouveau 7 psychopathes - Martin McDonagh s'est formé par le théâtre, dont trois trilogies de pièces et le London Critics Circle Theatre Awards du dramaturge le plus prometteur en 96. Et, aussi, le football : « Je rêve d'un match qui commencerait avec Christopher Walken en voix off qui dirait "Il était une fois…" et qui laisserait le match se dérouler, ça serait formidable, non ? » Plutôt…

Modififié
0 10
Avez-vous tâté le cuir sur le tournage de 7 psychopathes ?
Non, on a plus joué sur Bruges. Là, c'était le bordel avec les assurances : le moindre type qui se serait tordu la cheville, ça aurait pris des proportions incroyables. Mais on a parlé foot, oui : le père de Colin Farrell a été joueur pro en Irlande. Honnêtement, il faudrait que je rejoue avec Colin, je crois que je le boufferais. Sur un tournage, je me rends compte que j'ai pris ces tics d'entraîneur, pas comme Ferguson qui gueule tout le temps, mais plus comme des entraîneurs discrets avec les remplaçants, qui expliquent très précisément ce qu'ils veulent, en face à face. Avec Christopher Walken, c'était beaucoup plus simple. J'ai commencé par lui parler avant une prise et il m'a dit : « Non, non, non, s'il te plaît, ne dis rien, laisse-moi faire et à la fin, tu choisiras la meilleure prise, ok ?  » Ce type, c'est mon George Best : il propose des trucs que les autres ne font pas, est dans sa bulle, ne parle pas beaucoup, mais sourit de manière très mystérieuse…

Les tribunes, ça vous parle ?
J'ai fait pas mal de déplacements pour suivre la sélection irlandaise : je suis allé à Lisbonne pour siffler Figo, et en Andorre aussi, on s'est bien marrés… C'était sympa : je me suis rendu compte que je pouvais avoir une fierté nationale, que je n'ai absolument pas en dehors du football. C'est tout l'inverse de la bière : je peux être bourré pour plein de raisons, mais pas pour du football, je préfère regarder un match sobre. Les Irlandais qui voyagent sont beaucoup plus cools que les Britanniques, il n'y aucune animosité. En même temps, avec l'équipe qu'on a, ce serait malvenu…

L'équipe d'Irlande aurait-elle dû aller à la Coupe du monde 2010 ?
Non, évidemment que non, on était franchement mauvais, on se serait fait bouffer lors des trois matchs de poule… Dernièrement, on se prend 4-0 contre l'Espagne sans avoir absolument rien tenté et Trapattoni reste en place, ça me rend dingue. En même temps, ça ne m'étonne pas trop : le virer nous coûterait 2 millions d'euros, donc il ne reste plus qu'à attendre. Mais il faut être clair : le problème n'est pas qu'il soit étranger. On a quand même eu Jack Charlton pendant neuf ans, et il n'a rien su faire avec la génération de Roy Keane qui était loin d'être la plus mauvaise… Non, notre drame, c'est qu'on n'a jamais eu de bon sélectionneur, d'où qu'il vienne. Pour revenir à ce fameux France-Irlande, le problème avec la main d'Henry, c'était que le type avait l'air droit et honnête et pratiquait le football que j'aime. Je regarde, bref, du football dramatique sur lequel il y a des trucs à dire et à vivre, genre tous les Chelsea-Barcelone en Ligue des champions. Et puis, il y a Drogba : il est très dense, physiquement personne ne le dégage quand il est planté dans le sol, mais il est aussi très sensible et peut finir par se plaindre avant de tomber comme un bébé au moindre contact… Roy Keane, dans le jeu, c'était très intense, mais en dehors aussi. Je crois qu'il était vraiment comme ça. Encore aujourd'hui, il faut le voir répondre aux journalistes, il a toujours l'air d'être dans l'urgence.

Actuellement en salles : 7 psychopathes (1h 50min), réalisé par Martin McDonagh, avec Colin Farrell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, Christopher Walken, Tom Waits…

Propos recueillis par Brieux Férot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'adore ce genre d'itw quand les mecs s'y connaissent un peu. Et puis, les réals, ils ont souvent un oeil incroyable pour peu qu'ils s'intéressent au foot, inversement proportionnel à 75% des gens qui matent du foot à la télé régulièrement mais n'y comprennent finalement rien.

Quant à In Bruges et 7 psychopaths, ce sont deux films monstrueux. Le second n'a pas été reconnu par la critique, pourtant c'est un must, encore plus drama sous ses airs rigolards et décousus que le premier.
Et Christopher Walken y est superbe, tout en poésie hallucinée.
Tu sens la salope qui t'as dédaigneusement fait galérer pendant deux semaines pour répondre vite fait à trois questions. Le jour de l'entretien téléphonique il est, bien sûr, maxi enjoué maxi sympa et maxi pressé de passer à autre chose "vive la France ciao-bonsoir et dit du bien de moi frenchie plumitif gay".

Enfin bon peut-être que je me trompe.
Ah ou sinon c'est un extrait d'une itw de Sofilm ?
Une des répliques de "Bons baisers de Bruges" est devenue culte pour moi.
Le tueur à gages complètement dépressif joué par Colin Farrell n'a aucune envie de sortir de la chambre d'hôtel, mais il se fait traîner presque de force au musée par son acolyte joué par Brendan Gleeson. Devant un tableau représentant le purgatoire, Colin Farrell lui demande ce que c'est. Gleeson lui explique que c'est entre l'Enfer et le Paradis. Réponse de Farrell : « C'est quand on n'est ni bon ni mauvais, comme Tottenham. »
Je faisais partie des trois pelés de la salle qui s'intéressaient un minimum au foot et qui ont pu rire. Faut dire qu'à l'époque, ce n'était pas tout à fait la même équipe de Tottenham qu'aujourd'hui.
Je me souviens de ça en effet, mais je ne sais pas trop si ça causait de Tottenham l'équipe ou le quartier. Pour y avoir foutu les pieds la première fois en novembre, c'est vrai que c'est un peu ce qui en ressort pour moi.
Enfin ça m'avait fait marrer sur le coup aussi.
"Et pour les vietnamiens ?"
In Bruges est quand même nettement meilleur que 7 psychopaths, même si je me suis bien marré par moments. Et effectivement la vanne sur Tottenham est bien placée
prophetGMS Niveau : DHR
Message posté par MaxMaga
Tu sens la salope qui t'as dédaigneusement fait galérer pendant deux semaines pour répondre vite fait à trois questions. Le jour de l'entretien téléphonique il est, bien sûr, maxi enjoué maxi sympa et maxi pressé de passer à autre chose "vive la France ciao-bonsoir et dit du bien de moi frenchie plumitif gay".

Enfin bon peut-être que je me trompe.


Je suis bien d'accord avec toi surtout que l'article est un peu décousu et perd le fil a certains moments.

En revanche je pense que c'est plutôt un bout d'article de SoFilm puisque Brieux Férot semble faire parti de la rédaction (cf. son profil Linkedin).
Walken et l'acteur typique génial est avec une pléiade de grands films dont le magique The Deer Hunter, et qui à côté de ça a souiller sa carrière avec des merdes sans noms comme Click ou Balls of fury...
alvar_hanso Niveau : DHR
Message posté par Clarence
Walken et l'acteur typique génial est avec une pléiade de grands films dont le magique The Deer Hunter, et qui à côté de ça a souiller sa carrière avec des merdes sans noms comme Click ou Balls of fury...


ou 7 Psychopaths
...
parce que le film est pas jojo
à voir uniquement pour les cabotinages de Walken, Woody Harrelson, Harry Dean Stanton, etc
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 10