MC Claude

Claude Makelele assistant de Carlo Ancelotti, c'est l'une des nombreuses frivolités du PSG 2012. Un rôle d'entraîneur adjoint aussi logique qu'incompréhensible. Mais Maké n'est plus à une surprise près.

0 0
Quand il avait 20 piges, du feu dans les guiboles et aucune cohérence tactique, Claude Makelele jouait ailier droit. Il lui arrivait même de planter quelques caramels avec sa liquette nantaise. Aux milieux des nineties, Maké est donc présenté comme un joueur technique, rapide et techniquement intéressant. Tout l'inverse du mec qui a brillé au Real Madrid, Chelsea et au PSG par la suite. Là où son sens du placement, sa relance et sa roublardise suffisaient à équilibrer un collectif à lui tout seul. On parle du même mec. Celui incapable de planter un pion, même sur penalty, mais qui tenait la baraque, seul, au milieu de terrain avec ses 65 kilos. D'homme discret à ses débuts, il est devenu un vrai patron sur sa fin de carrière. Capitaine sur le terrain, et en dehors. Ce n'est pas pour rien que Zinedine Zidane, qui avait connu le lascar au Real, avait érigé comme condition sine qua non à son retour en Bleu celui, concomitant, de son pote madrilène. Claude, l'homme que l'on remarquait par son absence. Indispensable. Indéfinissable en quelque sorte.

Six mois après sa retraite sportive, voici donc Makelele comme adjoint de Carlo Ancelotti. D'aucuns se demandent l'intérêt de placer un novice à ce poste. Un nom, rien de plus. Une attaque balayée d'un revers de la main par le nouveau boss italien. «  Claude Makelele est un ancien grand joueur du PSG. Il peut nous faire profiter de son expérience. Pour nous, son charisme et sa personnalité ne seront pas de trop. Il sera également un bon relais dans la communication que j’aurai avec les joueurs. Il connaît bien l’environnement du club. Je me réjouis de l’avoir à mes côtés » . C'est donc avant tout en tant que caution que MC Claude prend le relais de Bertucci. Un mec du serail, en place, avec une parfaite connaissance du lieu et, surtout, des hommes. Une vision partagée par Jean-Michel Moutier, l'ancien directeur sportif du club, sur les ondes de RMC. « Le fait d’intégrer Claude Makelele dans le staff est une bonne chose. Au départ, Claude va être une pièce maîtresse car il va faire le lien entre des joueurs qu’il connaît bien et le nouveau staff. Je crois que cette arrivée apaisera le vestiaire » . En d'autres termes, Claude aura la charge de présenter chaque joueur à Ancelotti. Un rôle de passe-plat en somme. Mais pas que.

Jurisprudence Tassotti

Makelele est en train de valider ses diplômes d'entraineur, preuve de l'envie de l'ancien milieu défensif d'embrasser le métier, et sa soudaine mise en lumière est un excellent TP. D'ailleurs, lors du mois novembre déguelasse du PSG, son blase était revenu avec insistance pour remplacer Kombouaré en attendant mieux. Maké ne le sentait pas. Trop tôt. Trop chaud. Trop exposé. Là, il va se retrouver dans l'ombre. A l'arrière. Au chaud. Il va faire ses gammes dans le sillage d'Ancelotti. Sa science du jeu, son aura, son nom, son expérience parisienne et son palmarès seront des atouts incontournables dans le futur PSG. Un club voué à franchir les frontières françaises. Ancelotti le sait. Leonardo aussi. Au Milan AC, Carletto s'était déjà entouré d'un ancien grand joueur en tant qu'adjoint : Mauro Tassotti. L'ancien défenseur lombard s'était d'ailleurs brillamment distingué dans ce rôle. D'autant que le poste d'adjoint est de plus en plus valorisé sur les bancs européens. Mourinho a commencé en bras droit de Bobby Robson et Sir Alex Ferguson s'est systématiquement appuyé sur un adjoint de qualité (Queiroz, McLaren, Kidd). Une preuve que le boulot offre des débouchées.

Même si Maké est encore puceau à ce niveau, sa nomination n'est pas si ubuesque que ça. Dans un premier temps, elle facilitera grandement l'arrivée de l'Italien. Aussi bien dans la manière d'appréhender le groupe, mais également pour le groupe, dans sa manière d'appréhender le Transalpin. Une gueule familière inspire toujours plus confiance qu'un inconnu, aussi illustre soit-il. Maké connaît la maison, les médias français, la Ligue 1 et les instances officielles. Idéal pour ne pas partir à la guerre en claquettes. Alors que QSI semble de plus en plus se "Milaniser", la promotion de Maké montre l'envie de s'appuyer sur le vivier local. Alors qu'on imaginait l'ancien milieu défensif reconverti en gérant d'établissement ou agent de joueur, Claude Makelele se retrouve sur un banc de Ligue 1. Il n'est plus à une surprise près. Pour le moment, MC Claude ne s'est jamais planté. Tout le monde ne peut pas en dire autant...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0