Mbokani se dit « miraculé »

Modififié
6 2
Mbokani peut s'estimer chanceux.

Présent à Zaventem lors des attentats, c'est grâce à sa femme que Dieumerci Mbokani a évité le pire. Grâce à sa femme et au retard de la femme de Nathan Kabasele, le joueur de De Graafschap, que le joueur de Norwich City n'a pas été en contact avec les deux explosions.

« C’est ma femme qui nous a sauvé la vie. Moi, je voulais entrer plus tôt dans l'aéroport. Mais elle a dit : "Attendons la compagne de Nathan Kabasele qui prend le même vol", elle m’a dit qu’elle arrivait dans une minute ou deux. On est des miraculés » , a-t-il indiqué à La Dernière Heure.

Il est également revenu sur les instants qui ont suivi les deux explosions : « Je me suis couché, puis j’ai couru vers ma femme et on s’est enfui vers le Sheraton et ensuite vers les parkings derrière. Si le coach et le pays ont besoin de moi, j'y vais. Le Congo était très inquiet. Tout le monde m’a appelé, mais j’étais trop sous le choc pour répondre. Je n’en reviens pas d’avoir assisté à des scènes que je ne vois autrement que dans des films. »

Dieumerci. LU
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

CRUCIFIE, la faute à pas d'chance Niveau : District
Un chute simple, mais Ô combien efficace !
 //  12:16  //  Passionné du Paris S-G
Vivement le livre
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 2