Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Monaco-CSKA Moscou

Mbappé : pas de parole, mais des actes

Plus gros talent actuel de la formation française, Kylian Mbappé a laissé son père parler pendant qu'il continuait à faire ce qu'il aimait : jouer au football avec ses potes.

Modififié
La carrière de Kylian Mbappé démarre à l'allure d'un hors-bord, mais le gamin l'imagine plutôt comme un solide voilier qui s'appellerait Les Copains d'abord. Car si l'étiquette du joueur (trop) pressé lui colle à la peau, le Monégasque est plutôt de ceux qui savent ce qu'ils veulent. En l'occurrence, ses desiderata sont les mêmes que beaucoup de gosses de dix-sept ans : s'amuser et jouer au foot avec ses potes. Seule véritable différence : Kylian joue beaucoup mieux que les autres. Suffisamment pour passer la saison 2015-2016 avec le groupe pro de l'AS Monaco, où il a signé son premier contrat professionnel le 6 mars 2016. Suffisamment pour devenir, à seize ans et onze mois, le plus jeune joueur à porter les couleurs de l'AS Monaco chez les pros, record de Thierry Henry battu. Suffisamment pour surpasser une nouvelle fois son illustre prédécesseur en devenant le plus jeune buteur du club de la Principauté à dix-sept ans et deux mois. Mais alors qu’il grappille du temps de jeu en fin d’exercice, sa saison avec les grands prend fin le 10 avril, avec une demi-heure de jeu à Lille lors d’une déroute 4-1. Interrogé par Nice Matin, Frédéric Barilaro, responsable des U19 de l’ASM, explique pourquoi : « Ce qu’il aime par-dessus tout, c’est jouer. L’an dernier, alors qu’il était avec le groupe professionnel, il a rejoint ses potes pour la demi-finale et la finale de Gambardella. Il s’est éclaté. » Les adversaires un peu moins. Le 24 avril, à Brest, Kylian plante un but lors de la victoire 2-0 des siens. Le 21 mai, au Stade de France, il offre le premier but à Cardona avant d’enchaîner sur un doublé pour une victoire tranquille (3-0) face à Lens. Comme beaucoup, Daniel Lauclair, qui le confond avec le Lensois Taylor Moore lors d'une interview à la pause, ne le connaît pas encore. Ce qui n'est pas le cas d'une bonne partie du monde du football.

Quand Monaco se frotte au Grand Ours

Vidéo

Papa dérape, fiston avance


Car Kylian Mbappé est de ces pépites que les recruteurs de toute l'Europe connaissent depuis trop jeunes. Joueur de Bondy, en Seine-Saint-Denis, le Monégasque est courtisé par Chelsea à onze ans, est invité à visiter les infrastructures du Real Madrid avec Zidane à quatorze, avant de rejoindre Clairefontaine puis Monaco. Tout ceux qui doivent le savoir le savent : Mbappé est un phénomène. Et sa situation, quoique plutôt normale pour un gamin de son âge, a le don d'agacer son père Wilfried, qui sort la sulfateuse dans L'Équipe, le 13 octobre dernier : « Sans être prétentieux, on ne comprend pas la gestion illisible de Kylian, au regard des promesses de la direction qui étaient tout simplement de jouer, d’entrer dans une rotation. Sinon, il ne serait pas resté. Il devait faire partie d’un projet et, aujourd’hui, on est loin de ce qui avait été annoncé. On n’imaginait pas qu’il soit le sixième attaquant. Si c’était pour ça, autant aller de suite dans un gros, gros club. » Dépourvu d'agent jusqu'à ce jour, le gamin est jugé à la suite du dérapage de son père, mais ne dit rien. Son étonnante voix de cartoon, il ne l'utilise que pour faire des vannes dans l'excellent Les Petits frères des Bleus sur l'Euro U19 réalisé par L'Équipe Explore ou pour commenter son choix de sujet de philosophie au sortir d’un bac qu’il a passé et eu cet été. « Kylian a déjà tout compris du monde médiatique du football. Il sait comment ça fonctionne » , confirme Frédéric Barilaro, toujours dans Nice Matin. Rassurant puisque sur le terrain, Mbappé donne plutôt dans la certitude. En avance sur tous les temps de passage, qu’ils soient physiques, techniques ou même tactiques, Mbappé est, selon Barilaro, « un joueur très mature pour son âge » : « Comme tous les grands joueurs, il a souvent le geste juste au bon moment. À Montpellier, il met la tête, alors que c’est son point faible. C’était le geste juste. C’est la marque des grands. Il me fait penser à Thierry Henry dans le potentiel. » S’il y a eu trop de nouveaux Zidane pour oser véritablement une comparaison avec le numéro 14, dire que Mbappé est sans doute le jeune joueur français le plus talentueux est tout sauf une hérésie. Surtout depuis que Leonardo Jardim l’a véritablement installé dans sa rotation. Excellent face à Montpellier, Mbappé est resté sur le terrain à l’entrée de Falcao à l’heure de jeu qui a remplacé Valère Germain, avant de sortir à la 85e minute au profit de Guido Carillo. Parce que quand même : les copains d’abord. Mais un jour, promis, et plus tôt que tard, il sera capitaine du bateau.




Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue des champions
4e journée
Monaco-CSKA Moscou




Dans cet article


À lire ensuite
Leonid Soucis