Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AS Monaco-PSG (1-2)

Mbappé, drôle de trace

De retour à Monaco dimanche soir, trois mois après un départ du Rocher précipité, mal expliqué, mal interprété, Kylian Mbappé a connu une soirée bourrée de contrastes entre une inefficacité sans incidence et un coup franc de Moutinho qu'il a dévié dans les mailles d'Areola.

Modififié
Il paraît que le temps adoucit tout, même les rancœurs. Il paraît, aussi, que ce gamin est insensible à tout ce qui le touche, de près ou de loin, que ce soit la pression ou le moindre des sommets qu'on lui demande de grimper à dix-huit ans seulement. Un flou, malgré tout, dans une soirée où l'on s'attendait à voir le PSG rouler sur des Monégasques brutalement secoués cette semaine en Ligue des champions face à Leipzig : comment Kylian Mbappé allait être reçu au Louis-II ? La dernière fois qu'il y avait foutu les pieds, Monaco avait fait exploser l'OM (6-1) et Leonardo Jardim, conscient qu'il n'avait plus que pour quelques heures à peine son bijou entre les doigts, n'avait même pas eu besoin de le sortir du banc.


L'aventure entre Mbappé et l'ASM s'était donc bouclée comme ça : dans un silence pesant, et quelques sifflets de supporters monégasques médusés par une situation presque illisible. On disait ces fidèles partagés à l'heure de retrouver un talent pivot dans l'acquisition d'un premier titre de champion de France depuis 2000, certains reconnaissants, d'autres encore vexés par un brusque départ mal expliqué, parfois mal interprété, du joueur vers le rival parisien. Quelque cent jours plus tard, rien n'a vraiment changé : dimanche soir, Mbappé a été salué par ses anciens partenaires, sifflé à chacun de ses ratés offensifs par son ex-public. Le supporter moderne a la mémoire courte, ce n'est pas une nouveauté, et ne supporte pas la perte de l'être aimé. Dans le camp Mbappé, pourtant, on continue de soutenir que le joueur a longtemps attendu jusqu'à la limite une proposition de prolongation de contrat à la hauteur des promesses avant de choisir de partir pour le PSG. C'est de l'histoire ancienne.

Les rires de Neymar, le nouveau monde


De l'histoire ancienne car, avant d'être un produit qui s'échappe, Kylian Mbappé est un joueur de foot et un talent à part, de ceux que Lionel Messi en personne a classé cette semaine parmi les prétendants possibles à l'acquisition du Ballon d’or. Personne ne sait si l'AS Monaco aurait pu surfer sur son titre de champion de France gratté en mai dernier avec Mbappé. Ce qu'on sait, en revanche, c'est que sans lui, sans Bernardo Silva, Benjamin Mendy, Tiémoué Bakayoko, Nabil Dirar, Valère Germain, l'ASM n'est plus la même, surtout quand Lemar et Sidibé sont en plus absents : dimanche soir, le gang de Jardim a été battu sans contester par un PSG largement supérieur (2-1). Et Mbappé dans tout ça ?

Comme prévu, l'international français aux dix sélections a connu une soirée contrastée : une prestation technique aboutie, comme d'habitude, juste et assez incroyable au milieu de Neymar et Cavani, de la vitesse, des courses folles, des appels parfaits, les reins de Raggi rangés dans son sac à dos ; puis, de l'autre côté, quatre occasions ratées, et un coup franc de Moutinho qu'il a dévié de la tête dans son propre but. Avant la rencontre, au moment de déminer d'éventuels conflits passés, Leonardo Jardim avait précisé que son groupe avait « bien oublié Kylian » mais on s'est surtout rendu compte dimanche que Louis-II n'avait souhaité retenir que le départ d'un joueur qui n'a probablement pas tout maîtrisé dans le dossier. Le joueur, lui, reste extraordinaire malgré les ratés du soir – qu'on mettra sur le dos de la pression et qui ont bien fait marrer Neymar – et est déjà passé à autre chose. Soit une autre vie, dans un monde à la hauteur d'un talent qu'il va maintenant pouvoir protéger dans un appartement de 600m2 face à la tour Eiffel dont il vient de faire l'acquisition. Sa trace à Monaco, elle, restera ambiguë.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 9 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2
À lire ensuite
Les notes du PSG