1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Luxembourg-France

Maxime Chanot : « À New York, Pirlo met les coups francs, moi la tête »

Pilier du Luxembourg, Maxime Chanot rencontre ce samedi la France, pays où il est né. L'occasion de parler de sa sélection, de ses objectifs et de sa vie aux États-Unis, où il défend les couleurs de New York City. Avec David Villa et Andrea Pirlo, entres autres.

Modififié
Tu croules sous les sollicitations médiatiques ces jours-ci...
Ouais ! Je suis arrivé au Luxembourg il y a peu et entre le décalage horaire, les entraînements, le Luxembourg-France qui arrive et les interviews, le planning est assez rempli. Mais ça va.

Tu es né à Nancy, mais tu es aussi luxembourgeois. Ça vient de quel côté de ta famille ?
De ma mère. Mon père est français, donc le prochain match va être intéressant : toute ma famille paternelle va sûrement être derrière la France, contrairement à ma famille maternelle qui soutiendra le Luxembourg.

Quand as-tu choisi la sélection luxembourgeoise ?
À vingt ans, quand je suis arrivé en Belgique et que je me sentais capable de jouer pour l’équipe nationale. Il n’y a jamais eu vraiment de débat en fait, parce que je n’ai jamais été dans la position d’être sélectionné en équipe de France. C’était donc clair que j’allais jouer pour le Luxembourg. Je me suis toujours senti luxembourgeois, d’ailleurs.

Le coq Thauvin

Malgré la proximité géographique entre les deux pays, on connaît finalement très peu ta sélection. Quels sont vos objectifs, à court et long termes ?
Pour être humble et honnête, l’objectif n’est pas de se qualifier pour une Coupe du monde ou atteindre la finale de l’Euro, loin de là.
« Quand j’ai commencé avec la sélection en 2013, on était seulement trois ou quatre pros. Maintenant, on est onze. »
Dans un premier temps, on veut créer un groupe qui tienne la route, ce qu’essaye de faire le coach depuis quatre ans. Le but, c’est d’intégrer le maximum de professionnels à l’équipe. Quand j’ai commencé avec la sélection en 2013, on était seulement trois ou quatre pros. Maintenant, on est onze. Puis de manière plus générale, l’ambition est de bien figurer, de montrer qu’il n’y a plus de petites nations, et grappiller, grappiller, grappiller. Comme l’a fait l’Islande ou le pays de Galles, qui étaient il n’y a pas si longtemps des nations de football inconnues au niveau européen et qui sont désormais des modèles pour nous. Ça nécessite de la patience, car ça prendra du temps.

Vous avez déjà montré quelques progrès durant les éliminatoires (défaites 4-3 contre la Bulgarie, 0-1 contre la Suède, 3-1 contre les Pays-Bas et nul 1-1 au Bélarus).
C’est ce que je répète beaucoup en ce moment : malheureusement, le nombre de points qu’on a aujourd’hui ne reflète pas notre fonds de jeu. Un point, ça peut faire sourire. Mais contre la Bulgarie, il y a encore 3-2 à la 90e, on perd 1-0 contre la Suède alors qu’on fait un très bon match, et on tient les Pays-Bas jusqu’à la 60e. Donc avec un peu plus de réussite et d’expérience, on pourrait avoir trois-quatre points supplémentaires. Et on serait vu différemment. Mais c’est le foot. Et il est important que le fonds de jeu soit bon, car on a une image à montrer. Même s’il n’y a que les victoires qui donneront du crédit à notre évolution.

Quand on est habitué à gagner en club, ce n’est pas un peu dur de venir jouer en sélection tout en sachant qu’on va galérer pour obtenir ne serait-ce qu’un petit match nul ?
C’est vrai que ce n’est pas simple. Surtout qu’à New York City, on est en haut du tableau et on a un style de jeu basé sur la possession de balle. C’était également le cas à Courtrai, mon club précédent. Or, en équipe nationale, on subit un peu plus, même si on essaye de jouer. Donc au début, c’était un peu difficile. Mais avec le temps, j’ai appris à jouer de cette façon-là, à faire le dos rond. Et ce n’est pas pour autant que je ne prends pas de plaisir. Au contraire, je prends énormément de plaisir à défendre mon équipe nationale.

Parlons de ta carrière en club, justement. Malgré tes vingt-sept ans, tu as déjà pas mal bourlingué : formation à Nancy et à Reims, puis passages en Angleterre (Sheffield United et Mansfield) et en Écosse, retour en France au Mans et à Gueugnon, départ en Belgique avec trois clubs différents... Et maintenant New York. Tu as l’âme d’un globe-trotter ?
Non, c’est pas ça. En fait, ce n’est pas moi qui ai imposé mes choix personnels à ma carrière, c’est ma carrière qui m’a imposé des choix sportifs. Partir dans des pays étrangers, ce n’était pas une envie particulière, mais plutôt des opportunités. J’ai toujours évolué, mes transferts le prouvent. Quand je suis revenu en France, ça n’a pas marché, notamment parce que j’étais imprégné du jeu anglais. Ensuite, j’ai pris le temps de m’installer en Belgique et ça l’a fait. Aujourd’hui, me voilà aux États-Unis. Je ne l’aurais jamais imaginé, mais qui sait ce que l’avenir me réserve encore ?

À la fin de ton aventure belge, tu avais les Queens Park Rangers d’un côté, et New York City de l’autre, avec un projet professionnel qui attendait ton épouse aux États-Unis. Tu n’as pas dû hésiter longtemps, si ?
« À partir du moment où tu as un coach comme Patrick Vieira qui te veut... »
Non. À partir du moment où tu as un coach comme Patrick Vieira qui te veut, avec l’opportunité de fréquenter des joueurs hors normes... Sans oublier les infrastructures, le Yankee Stadium... Oui, mon épouse, qui est avocate, avait une opportunité professionnelle, mais c’est vraiment l’ambition sportive qui a pris le pas sur tout le reste. Le choix a été très vite fait, et je ne regrette rien.

Tu t’es bien adapté à la vie nord-américaine ?
Les six premiers mois ont été compliqués. Je suis arrivé en juillet, sans préparation, en cours de saison puisqu'il n’y a pas de coupure à ce moment de l’année ici. Puis tu arrives dans une nouvelle ville, c’est une nouvelle vie, il y a le jet-lag... Le climat était étouffant, il faisait presque 40°C... En plus, l’équipe en place tournait très bien, avec un collectif bien huilé. Le bilan était mitigé. Après, je ne me plains pas, hein. J’ai toujours eu conscience de la chance que j’avais. Et maintenant, ça va bien mieux. Je suis pleinement satisfait de cette nouvelle saison.

C’est vrai que pour le domaine extrasportif, les clubs là-bas sont en avance sur l’Europe ?
Les États-Unis ont tout compris de ce côté-là. J’ai eu l’occasion de jouer dans des clubs qui tenaient la route, comme Sheffield qui était en Premier League, mais ce que j’ai connu à mon arrivée à New York était juste exceptionnel. Dans l’organisation, dans le professionnalisme... C’est incroyable comme ils te prennent en charge.

Tu peux nous donner des exemples concrets ?
Tu arrives et tous les papiers sont faits. Tu ne t’occupes de rien. Voiture, permis, catalogue d’appartements disponibles, premier salaire... Tout t’attend dès ton premier jour. Tu n’as plus qu’à te concentrer sur la partie foot. Ils poussent le détail à la perfection. Génial.

Il y a bien un truc qui ne te plaît pas par rapport à la Belgique !
Ouais : les voyages. En Belgique, tu bouges en car et c’est réglé en une après-midi. Ici, vu que le pays est immense, tu es souvent dans l'avion, ça peut être très long. C’est possible d’aller jouer le samedi à Los Angeles, revenir à New York le mercredi et repartir à Vancouver le samedi d’après. Donc parfois, l’accumulation peut être fatigante... Mais je le répète : on est tellement bien pris en charge, les gens nous mâchent le travail pour les contrôles... On n’a pas grand-chose à penser si ce n’est amener son ordinateur !

Et le niveau, tu pourrais le comparer à celui du foot français ?
C’est paradoxal ce que je vais te dire, mais je ne suis pas légitime pour comparer la MLS à la Ligue 1. Tout simplement parce que j’ai toujours joué à l’étranger. Ce que je peux te dire, c’est que le championnat MLS est supérieur au championnat belge. Pourquoi ? Parce que tu as un mélange de joueurs américains intrinsèquement très forts physiquement, de joueurs sud-américains qui amènent une touche de vivacité et de technique, et d’anciennes stars ou de stars actuelles, comme Sebastian Giovinco ou Giovani dos Santos qui ne sont pas si vieux que ça, qui élèvent forcément le niveau. Sans oublier Steven Gerrard, Frank Lampard, Andrea Pirlo, qui, avant d’arriver en MLS, étaient titulaires dans les meilleures équipes du monde. Donc c’est un mixe entre tout ça qui fait de la MLS un championnat qui se développe rapidement. D’ailleurs, Tout le monde le sent. Sinon, tu ne pourrais pas demander à des mecs comme Jozy Altidore de venir jouer à Toronto.

Dans une ancienne interview, tu as dit que « les très bons footballeurs sont tous des bons vicelards » . Toi qui joues avec eux, tu confirmes qu’Andrea Pirlo et David Villa ont une part de vice en eux ?
Dit comme ça, le vice n’est pas le terme approprié. Je parlerais plus d’intelligence. Et être intelligent, ce n’est pas seulement donner la balle au bon moment. C’est aussi tomber pour récupérer une faute quand tu sens que tu vas perdre le ballon. Toutes ces petites choses que les joueurs de haut niveau mettent en application dans certaines situations. Un joueur comme Andrea, c’est aussi ce qui fait sa force. Quand toi, tu vas être un peu naïf et tacler, lui va obtenir une faute. Ça fait partie de l’expérience. De manière plus globale, Andrea et David sont des joueurs exceptionnels. J’apprends énormément à leur contact. Leurs façons de se déplacer, de conduire leur ballon, de se comporter sur le terrain...

Toi, tu as plutôt la réputation d’avoir un jeu dur. Et bizarrement, on n’imagine pas Pirlo aller au duel aérien avec un gabarit comme le tien...
« Andrea (Pirlo) ne va pas me demander de tirer les coups francs et je ne vais pas aller lui demander d’aller placer une tête sur un corner. »
Je ne me souviens pas avoir fait un duel avec Andrea. Et ça correspond à ce que je disais : c’est quelqu’un qui va utiliser sa tête et qui va jouer sur ses qualités en attendant le deuxième ballon. Chacun sait ce qu’il a à faire. Andrea ne va pas me demander de tirer les coups francs et je ne vais pas aller lui demander d’aller placer une tête sur un corner. Pour résumer, à New York, Pirlo met les coups francs, moi la tête.

Quand tu es arrivé, tu lui as parlé du but que tu avais collé à l’Italie en 2014 quand tu égalises en fin de partie lors d’un amical (1-1, score final) ?
Ouais, on en a parlé un peu en rigolant ! Mais ça reste un mauvais souvenir pour lui, donc on évite le sujet...

C’est vrai qu’après ce match, des clubs de Serie A se sont intéressés à toi ?
Oui, oui, ça s’est avéré. Mais tu ne maîtrises pas toujours les tenants et les aboutissants. Après, les transferts qui ne se sont pas faits se feront peut-être un jour. Mais là, je suis très bien à New York.



Propos recueillis par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du Monde 2018
Qualifications
Luxembourg - France




Dans cet article

DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Cool cet interview ! J'ignorais que la Squara azzurra avait été tenu en échec par le Luxembourg d'ailleurs.
Et bordel ça doit être quand même franchement sympas de jouer et s’entraîner avec Pirlo et David Villa.

Sinon il sent le traquenard ce match au Luxembourg. J'aimerais bien que les bleus l'abordent avec la même rigueur/concentration que si c'était les Pays-Bas en face (ce qui est peut-être le cas d'ailleurs).
Equipe en progrès depuis une dizaine d'année (je crois me souvenir qu'ils avaient accrochés un 2-2 en Suisse vers 2006-2007), capable sur un match d'embêter les cadors européens.
 //  10:41  //  Aficionado du Salvador
Oui à Perugia quelques jours avant le Mondial 2014...nul qui a été un bien mauvais présage
 //  10:53  //  Aficionado du Salvador
je ne me fais pas trop de souci sur le fait que les bleus aborderont ce match avec sérieux. On pourrait craindre un relâchement au vu de l'enflammade médiatique du moment (compréhensible), mais Deschamps a certainement fait le nécessaire pour maintenir tout le monde bien concentré
2 réponses à ce commentaire.
Il a vraiment un discours raffraichissant et très au fait de son niveau, ses possibilités.

Et le fait de savoir apprécier une profession où beaucoup de choses lui sont "mâchées", d'en être conscient, me le rends fort sympathique.

Belle carrière finalement. Mais pas blague ce soir einh ?
Hier à 21:30 La belle ouverture du score de Liverpool 13
Hier à 17:57 Macron s'est invité à la Commanderie 23
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:20 Un mercato raccourci en Premier League ? 26 Hier à 11:16 Gignac donne son nom à un tigre 21 Hier à 08:48 Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6
lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 40 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16
À lire ensuite
Podolski soigne ses adieux