En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Luxembourg-France

Maxime Chanot : « À New York, Pirlo met les coups francs, moi la tête »

Pilier du Luxembourg, Maxime Chanot rencontre ce samedi la France, pays où il est né. L'occasion de parler de sa sélection, de ses objectifs et de sa vie aux États-Unis, où il défend les couleurs de New York City. Avec David Villa et Andrea Pirlo, entres autres.

Modififié
Tu croules sous les sollicitations médiatiques ces jours-ci...
Ouais ! Je suis arrivé au Luxembourg il y a peu et entre le décalage horaire, les entraînements, le Luxembourg-France qui arrive et les interviews, le planning est assez rempli. Mais ça va.

Tu es né à Nancy, mais tu es aussi luxembourgeois. Ça vient de quel côté de ta famille ?
De ma mère. Mon père est français, donc le prochain match va être intéressant : toute ma famille paternelle va sûrement être derrière la France, contrairement à ma famille maternelle qui soutiendra le Luxembourg.

Quand as-tu choisi la sélection luxembourgeoise ?
À vingt ans, quand je suis arrivé en Belgique et que je me sentais capable de jouer pour l’équipe nationale. Il n’y a jamais eu vraiment de débat en fait, parce que je n’ai jamais été dans la position d’être sélectionné en équipe de France. C’était donc clair que j’allais jouer pour le Luxembourg. Je me suis toujours senti luxembourgeois, d’ailleurs.

Le coq Thauvin

Malgré la proximité géographique entre les deux pays, on connaît finalement très peu ta sélection. Quels sont vos objectifs, à court et long termes ?
Pour être humble et honnête, l’objectif n’est pas de se qualifier pour une Coupe du monde ou atteindre la finale de l’Euro, loin de là.
« Quand j’ai commencé avec la sélection en 2013, on était seulement trois ou quatre pros. Maintenant, on est onze. »
Dans un premier temps, on veut créer un groupe qui tienne la route, ce qu’essaye de faire le coach depuis quatre ans. Le but, c’est d’intégrer le maximum de professionnels à l’équipe. Quand j’ai commencé avec la sélection en 2013, on était seulement trois ou quatre pros. Maintenant, on est onze. Puis de manière plus générale, l’ambition est de bien figurer, de montrer qu’il n’y a plus de petites nations, et grappiller, grappiller, grappiller. Comme l’a fait l’Islande ou le pays de Galles, qui étaient il n’y a pas si longtemps des nations de football inconnues au niveau européen et qui sont désormais des modèles pour nous. Ça nécessite de la patience, car ça prendra du temps.

Vous avez déjà montré quelques progrès durant les éliminatoires (défaites 4-3 contre la Bulgarie, 0-1 contre la Suède, 3-1 contre les Pays-Bas et nul 1-1 au Bélarus).
C’est ce que je répète beaucoup en ce moment : malheureusement, le nombre de points qu’on a aujourd’hui ne reflète pas notre fonds de jeu. Un point, ça peut faire sourire. Mais contre la Bulgarie, il y a encore 3-2 à la 90e, on perd 1-0 contre la Suède alors qu’on fait un très bon match, et on tient les Pays-Bas jusqu’à la 60e. Donc avec un peu plus de réussite et d’expérience, on pourrait avoir trois-quatre points supplémentaires. Et on serait vu différemment. Mais c’est le foot. Et il est important que le fonds de jeu soit bon, car on a une image à montrer. Même s’il n’y a que les victoires qui donneront du crédit à notre évolution.

Quand on est habitué à gagner en club, ce n’est pas un peu dur de venir jouer en sélection tout en sachant qu’on va galérer pour obtenir ne serait-ce qu’un petit match nul ?
C’est vrai que ce n’est pas simple. Surtout qu’à New York City, on est en haut du tableau et on a un style de jeu basé sur la possession de balle. C’était également le cas à Courtrai, mon club précédent. Or, en équipe nationale, on subit un peu plus, même si on essaye de jouer. Donc au début, c’était un peu difficile. Mais avec le temps, j’ai appris à jouer de cette façon-là, à faire le dos rond. Et ce n’est pas pour autant que je ne prends pas de plaisir. Au contraire, je prends énormément de plaisir à défendre mon équipe nationale.

Parlons de ta carrière en club, justement. Malgré tes vingt-sept ans, tu as déjà pas mal bourlingué : formation à Nancy et à Reims, puis passages en Angleterre (Sheffield United et Mansfield) et en Écosse, retour en France au Mans et à Gueugnon, départ en Belgique avec trois clubs différents... Et maintenant New York. Tu as l’âme d’un globe-trotter ?
Non, c’est pas ça. En fait, ce n’est pas moi qui ai imposé mes choix personnels à ma carrière, c’est ma carrière qui m’a imposé des choix sportifs. Partir dans des pays étrangers, ce n’était pas une envie particulière, mais plutôt des opportunités. J’ai toujours évolué, mes transferts le prouvent. Quand je suis revenu en France, ça n’a pas marché, notamment parce que j’étais imprégné du jeu anglais. Ensuite, j’ai pris le temps de m’installer en Belgique et ça l’a fait. Aujourd’hui, me voilà aux États-Unis. Je ne l’aurais jamais imaginé, mais qui sait ce que l’avenir me réserve encore ?

À la fin de ton aventure belge, tu avais les Queens Park Rangers d’un côté, et New York City de l’autre, avec un projet professionnel qui attendait ton épouse aux États-Unis. Tu n’as pas dû hésiter longtemps, si ?
« À partir du moment où tu as un coach comme Patrick Vieira qui te veut... »
Non. À partir du moment où tu as un coach comme Patrick Vieira qui te veut, avec l’opportunité de fréquenter des joueurs hors normes... Sans oublier les infrastructures, le Yankee Stadium... Oui, mon épouse, qui est avocate, avait une opportunité professionnelle, mais c’est vraiment l’ambition sportive qui a pris le pas sur tout le reste. Le choix a été très vite fait, et je ne regrette rien.

Tu t’es bien adapté à la vie nord-américaine ?
Les six premiers mois ont été compliqués. Je suis arrivé en juillet, sans préparation, en cours de saison puisqu'il n’y a pas de coupure à ce moment de l’année ici. Puis tu arrives dans une nouvelle ville, c’est une nouvelle vie, il y a le jet-lag... Le climat était étouffant, il faisait presque 40°C... En plus, l’équipe en place tournait très bien, avec un collectif bien huilé. Le bilan était mitigé. Après, je ne me plains pas, hein. J’ai toujours eu conscience de la chance que j’avais. Et maintenant, ça va bien mieux. Je suis pleinement satisfait de cette nouvelle saison.

C’est vrai que pour le domaine extrasportif, les clubs là-bas sont en avance sur l’Europe ?
Les États-Unis ont tout compris de ce côté-là. J’ai eu l’occasion de jouer dans des clubs qui tenaient la route, comme Sheffield qui était en Premier League, mais ce que j’ai connu à mon arrivée à New York était juste exceptionnel. Dans l’organisation, dans le professionnalisme... C’est incroyable comme ils te prennent en charge.

Tu peux nous donner des exemples concrets ?
Tu arrives et tous les papiers sont faits. Tu ne t’occupes de rien. Voiture, permis, catalogue d’appartements disponibles, premier salaire... Tout t’attend dès ton premier jour. Tu n’as plus qu’à te concentrer sur la partie foot. Ils poussent le détail à la perfection. Génial.

Il y a bien un truc qui ne te plaît pas par rapport à la Belgique !
Ouais : les voyages. En Belgique, tu bouges en car et c’est réglé en une après-midi. Ici, vu que le pays est immense, tu es souvent dans l'avion, ça peut être très long. C’est possible d’aller jouer le samedi à Los Angeles, revenir à New York le mercredi et repartir à Vancouver le samedi d’après. Donc parfois, l’accumulation peut être fatigante... Mais je le répète : on est tellement bien pris en charge, les gens nous mâchent le travail pour les contrôles... On n’a pas grand-chose à penser si ce n’est amener son ordinateur !

Et le niveau, tu pourrais le comparer à celui du foot français ?
C’est paradoxal ce que je vais te dire, mais je ne suis pas légitime pour comparer la MLS à la Ligue 1. Tout simplement parce que j’ai toujours joué à l’étranger. Ce que je peux te dire, c’est que le championnat MLS est supérieur au championnat belge. Pourquoi ? Parce que tu as un mélange de joueurs américains intrinsèquement très forts physiquement, de joueurs sud-américains qui amènent une touche de vivacité et de technique, et d’anciennes stars ou de stars actuelles, comme Sebastian Giovinco ou Giovani dos Santos qui ne sont pas si vieux que ça, qui élèvent forcément le niveau. Sans oublier Steven Gerrard, Frank Lampard, Andrea Pirlo, qui, avant d’arriver en MLS, étaient titulaires dans les meilleures équipes du monde. Donc c’est un mixe entre tout ça qui fait de la MLS un championnat qui se développe rapidement. D’ailleurs, Tout le monde le sent. Sinon, tu ne pourrais pas demander à des mecs comme Jozy Altidore de venir jouer à Toronto.

Dans une ancienne interview, tu as dit que « les très bons footballeurs sont tous des bons vicelards » . Toi qui joues avec eux, tu confirmes qu’Andrea Pirlo et David Villa ont une part de vice en eux ?
Dit comme ça, le vice n’est pas le terme approprié. Je parlerais plus d’intelligence. Et être intelligent, ce n’est pas seulement donner la balle au bon moment. C’est aussi tomber pour récupérer une faute quand tu sens que tu vas perdre le ballon. Toutes ces petites choses que les joueurs de haut niveau mettent en application dans certaines situations. Un joueur comme Andrea, c’est aussi ce qui fait sa force. Quand toi, tu vas être un peu naïf et tacler, lui va obtenir une faute. Ça fait partie de l’expérience. De manière plus globale, Andrea et David sont des joueurs exceptionnels. J’apprends énormément à leur contact. Leurs façons de se déplacer, de conduire leur ballon, de se comporter sur le terrain...

Toi, tu as plutôt la réputation d’avoir un jeu dur. Et bizarrement, on n’imagine pas Pirlo aller au duel aérien avec un gabarit comme le tien...
« Andrea (Pirlo) ne va pas me demander de tirer les coups francs et je ne vais pas aller lui demander d’aller placer une tête sur un corner. »
Je ne me souviens pas avoir fait un duel avec Andrea. Et ça correspond à ce que je disais : c’est quelqu’un qui va utiliser sa tête et qui va jouer sur ses qualités en attendant le deuxième ballon. Chacun sait ce qu’il a à faire. Andrea ne va pas me demander de tirer les coups francs et je ne vais pas aller lui demander d’aller placer une tête sur un corner. Pour résumer, à New York, Pirlo met les coups francs, moi la tête.

Quand tu es arrivé, tu lui as parlé du but que tu avais collé à l’Italie en 2014 quand tu égalises en fin de partie lors d’un amical (1-1, score final) ?
Ouais, on en a parlé un peu en rigolant ! Mais ça reste un mauvais souvenir pour lui, donc on évite le sujet...

C’est vrai qu’après ce match, des clubs de Serie A se sont intéressés à toi ?
Oui, oui, ça s’est avéré. Mais tu ne maîtrises pas toujours les tenants et les aboutissants. Après, les transferts qui ne se sont pas faits se feront peut-être un jour. Mais là, je suis très bien à New York.



Propos recueillis par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du Monde 2018
Qualifications
Luxembourg - France




Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23
À lire ensuite
Podolski soigne ses adieux