1. // 26 juin
  2. // Anniversaire de Maxime Bossis

Maxime Bossis : « Cruijff était mon modèle absolu »

Comme Michel Platini, Maxime Bossis est né en 1955 et fête aujourd'hui ses soixante ans. « Le grand Max » a traversé l'histoire du football français à travers son renouveau en 82, sa représentation d'un football idéal sous la coupe d'Arribas et Suaudeau à Nantes, mais aussi ses tragédies. Entretien chaussettes baissées.

Modififié
661 5
Que reste-t-il du gamin que vous étiez à Saint-André-Treize-Voies en Vendée ?
Il me reste les souvenirs d'un enfant qui débute le football dans un tout petit club. À cette époque, on commencait à jouer au foot assez tard, beaucoup plus que maintenant. Il n'y avait pas toutes les catégories de jeunes que l'on a maintenant, pas de débutant, poussin, benjamin... On rentrait dans un club à 13-14 ans. Saint-André-Treize-Voies était alors un petit village de 1000 habitants, mais on s'amusait beaucoup et on tenait la dragée haute à de nombreuses équipes du département. Chaque joueur garde, je pense, de très bons souvenirs de ses premiers moments de football.

Justement, à 60 ans aujourd'hui, quel regard global posez-vous sur la carrière que vous avez eue ?
Vous savez, à 14-15 ans, devenir footballeur était déjà l'un de mes rêves, mais pas le seul. C'étaient les débuts de l'écologie, donc je voulais aller aussi là-dedans, ou m'occuper d'une réserve naturelle. À aucun moment, à cette époque, je n'aurais pensé pouvoir avoir une carrière aussi riche dans le football. C'est arrivé plus tard. Mes premiers vrais souvenirs de ballon, c'est la Coupe du monde de 1970 au Mexique quand j'avais 15 ans avec la victoire du Brésil de Pelé. C'était le moment où pour moi, le football, c'était encore le ballon dans ma ferme.

Comment c'était le football pour un jeune au début des années 70 ?
Sans véritable arrière-pensée, on se laissait aller. On n'avait pas de plan de carrière, on jouait au foot pour s'amuser, on était porté par la vague. Et à côté de ça, mes parents me poussaient à faire des études, à aller au moins jusqu'au bac. J'ai continué mes études secondaires à La Roche-sur-Yon. C'était la priorité, une question de sécurité parce qu'à l'époque, avec ce diplôme, tu trouvais du travail très rapidement, ce qui n'est plus du tout le cas. Aujourd'hui, ce n'est qu'un passage.

Aviez-vous un modèle, un joueur qui vous faisait rêver plus qu'un autre ?
Bien sûr, et en réalité, plusieurs. Pelé en faisait partie, mais ce que je me rappelle surtout, sur la télévision de La Roche-sur-Yon, ce sont les matchs de Coupe d'Europe de l'Ajax Amsterdam. Je suis un fan inconditionnel de Johan Cruijff, c'était mon modèle absolu, une sorte d'idéal. Et à 17-18 ans, à mes débuts, je me suis beaucoup inspiré de Marius Trésor et Henri Michel, que j'ai retrouvés ensuite sur le terrain en équipe de France ou à Nantes.

Comment vous êtes-vous retrouvé à Nantes ?
Je suis arrivé en 1972 à 17 ans. Je suis originaire de la côte Atlantique et, à ce moment-là, Nantes avait une très bonne image, c'était l'un des clubs phares du championnat de France. J'avais également été approché par Angers et Rennes lors des matchs de sélections avec la région. Saint-Étienne m'avait même proposé de venir faire un stage et si je n'étais pas allé à Nantes, je serais peut-être devenu un autre joueur. Un Vert.

Comment s'est passée votre intégration ?
Très bien, il y avait déjà eu une grosse pré-sélection entre 15 et 17 ans. J'ai retrouvé Loïc Amisse par exemple et on vivait chez l'habitant. Moi, j'étais avec Omar Sahnoun, il n'y avait pas de centre de formation comme maintenant. La Jonelière est arrivée bien plus tard. Là, il y avait deux chambres et on allait souvent dans un café à côté avec les plus vieux comme Raynald Denoueix. Il y avait des tournois de billard, c'était une autre époque, on se retrouvait souvent après les matchs. Les stagiaires se mélangeaient avec le groupe pro, il n'y avait pas de différence. C'était l'esprit club et on était très libres dans notre comportement, dans notre vie, tout en restant hyper sérieux pour le foot.

Dès votre arrivée, vous avez surtout fait connaissance avec l'entraîneur : José Arribas.
José était quelqu'un d'hyper exigeant, d'excessif parfois même. C'était terrible. À côté, Coco Suaudeau était dur, mais pas autant. Je me rappelle un match amical quand j'avais 17 ans contre l'équipe professionnelle. Je jouais avec la réserve et j'ai raté plusieurs relances de suite. Arribas ne m'a pas lâché pendant plus de trois mois ! Coco me rassurait, me disait que ça allait passer. Si le jeu à la nantaise a été formé et inventé par José Arribas, il n'y a pas de secret.

Et vous avez connu Jean-Claude Suaudeau qui entraînait aussi la réserve à l'époque. Quelle différence avez-vous ressenti entre les deux hommes ?
Il était plus mesuré, pas aussi difficile à encaisser. Coco a évolué avec son temps et il était plus proche de nous dans l'âge, il jouait encore avec nous à ce moment-là, il était entraîneur-joueur, lui milieu gauche, moi juste derrière. Il nous faisait moins peur, il y avait plus de proximité. C'était également un génie pour son temps, mais José était vénéré, Coco son héritier.

Dans une interview à So Foot en 2005, Coco Suaudeau affirmait de nouveau que, selon lui, la génération championne de France en 1983 (le troisième titre de Bossis avec le FC Nantes, ndlr) était plus forte que celle de 1995 ?
Dans la tête de Suaudeau, l'équipe de 83 a toujours été la meilleure. C'est comme ça. Après, je trouve que c'est compliqué, voire impossible de comparer. C'est comme lorsque l'on essaye de comparer Maradona avec Pelé, Zidane avec Platini ou Messi avec je ne sais qui. Le débat est compliqué, voire ridicule, car il y a une différence d'époque. On était juste, je pense, plus maîtres de notre sujet en 1983, mais on reste avec les champions de 95 les deux équipes les plus belles de l'histoire du FC Nantes avec celle de 1966.

Au même moment, très rapidement, vous découvrez l'équipe de France avec qui vous partez en Argentine pour la Coupe du monde en 1978. Une compétition marquée par un contexte particulier, celui de la dictature militaire, et il y a des menaces de boycott. Vous vous retrouvez là-bas dans l'hôtel des Italiens qui vous photographiaient pendant les séances d'entraînement...
C'était incroyable, une époque de fous. On logeait à l'Hindu Club au même étage que la sélection italienne. On était même venus avec les dirigeants de la Ligue et de la Fédération qui étaient en vacances à l'hôtel. Sur le moment, tout ça nous paraissait logique. On avait voyagé en Concorde, c'était le seul élément qui sortait de l'amateurisme complet dans lequel on a vécu pendant ce Mondial. Pour nous tous, 78 c'était une finalité. J'étais dans la chambre avec Patrice Rio qui jouait aussi à Nantes. Il faisait tellement chaud qu'on mettait les matelas par terre pour échapper au chauffage qui était à fond. Les conditions étaient indignes, mais c'est aussi ce qui faisait le charme.

Il y a notamment ce fameux match contre la Hongrie (3-0) à Mar del Plata où vous jouez avec un maillot rayé vert et blanc.
Notre intendant s'était complètement planté. Il était formidable, mais ce jour-là, il n'avait pas reçu de fax à temps, et nous, comme les Hongrois, on avait nos jeux de maillots blancs. Incroyable, on était en tort, et une équipe locale (le Club Atlético Kimberley ndlr) nous avait filé des maillots. C'était un symbole de notre Coupe du monde au final.

Et quatre ans plus tard en Espagne, c'est le président de la Fédération du Koweït qui descend au bord de la pelouse pour faire annuler un but...
Aujourd'hui, les gens regrettent souvent les erreurs d'arbitrage, mais il y a de la bonne foi. Mais là, lorsqu'un président de Fédération, frère de l'émir, descend et fait annuler un but, on avait atteint des sommets. L'arbitre était un Russe, monsieur Stupar. Il m'avait même refusé un but pour un hors-jeu complètement imaginaire. J'ai encore en image Michel Hidalgo sur le banc en short avec son T-shirt rayé. Je ne l'ai jamais vu dans un état pareil, il était hors de contrôle, ça dépassait l'entendement.

1982, c'est aussi pour vous l'installation aux côtés de Marius Trésor, votre modèle de jeunesse.
Je jouais surtout à cette époque sur un côté, en tant que latéral, à gauche ou à droite. Marius était le patron de la défense à côté de Christian Lopez. Il y avait aussi Patrick Battiston et Manuel Amoros. On était un ensemble complet, au niveau et on s'offrait tous une confiance réciproque. Après, Marius, c'était Marius. Je l'ai remplacé lorsqu'il a pris sa retraite avant l'Euro 84.

Est-ce que vous vous êtes servi de cette expérience pour l'apporter à Marcel Desailly que vous avez accompagné en défense à ses débuts à Nantes dans les années 90 ?
Un petit peu, mais vous savez, Marcel n'était pas quelqu'un qui avait vraiment besoin d'être accompagné. J'avais 34-35 ans, lui 23, et je ne suis pas sûr que je lui ai beaucoup servi. Avec Marius, ils étaient faits pareils, deux mecs costauds et très solides défensivement. Pour moi, ce sont les deux plus grands défenseurs centraux de l'histoire du football français.

Quel est votre meilleur souvenir chez les Bleus ?
Je n'ai pas encore réussi à définir si c'est le meilleur ou le pire, mais c'est certainement le plus grand de tous. Bien sûr, Séville, le 8 juillet 1982, contre la RFA. Ce sont des moments que l'on veut vivre dans une carrière, tout était incroyable. Et ce, malgré mon échec lors de la séance de tirs au but. Comment est-ce possible que plus de 30 ans après, des gens de tous les âges viennent encore nous en parler ? Chacun se souvient où il était précisément ce soir-là. Certains nous racontent qu'ils étaient en vacances, d'autres qu'ils avaient 10 ans. On m'arrête encore souvent dans la rue pour parler de foot et très rapidement on arrive sur le match de Séville.

On a encore les images en tête de vos chaussettes baissées, comme celles de Marius Trésor.
Oui, les fameuses ! C'est une habitude que j'avais prise à Nantes, je pense que c'était pour éviter les crampes. Laurent Blanc faisait ça aussi après, les baisser plus bas que les protège-tibias. C'est avant tout psychologique, on était plus à l'aise comme ça, on se sentait moins comprimé, mais ça montrait aussi, le plus souvent, notre état de fatigue. Quand on les baissait, c'est que physiquement, on déclinait.

Votre carrière, c'est aussi une signature au Matra Racing de Lagardère, comment ça s'est fait ?
Pour tout vous dire, au départ, je ne devais pas y aller. Je devais signer au PSG qui, cette saison-là, fut champion de France, alors que je remportais le titre en D2 avec le Matra. Je m'étais mis d'accord sur un contrat de trois ans avec Borelli, mais plusieurs parties n'arrivaient pas à tomber d'accord, des soucis avec je ne sais qui pour je ne sais quoi. Mon agent a alors étudié les autres propositions. J'ai failli signer en Angleterre, à Tottenham. On était même allés à Londres avec mon épouse, et un contrat de trois ans m'attendait. Mais j'avais peur de vivre là-bas, surtout que le camp d'entraînement était à une heure de Londres. Et le Matra s'est présenté, j'ai senti que ça pourrait être ma dernière ambition, mon dernier challenge à long terme, donc j'ai signé pour quatre ans. Je pense que le projet, malgré quelques succès, a échoué parce que le football français n'était pas préparé au genre de gestion que Lagardère imposait. Un homme d'entreprise qui investit dans le foot, ça choquait à l'époque, et ma signature avait foutu le bordel.

Justement, il était comment, Jean-Luc Lagardère ?
Tout le monde a pensé que c'était un escroc quand il a investi au Matra en 1977. Mais c'était un vrai passionné depuis longtemps. Il était partenaire, avec Europe 1, du RC Lens et de Nantes. Il voulait même reprendre le FCNA un moment. On a fait plusieurs matchs de Coupe d'Europe avec lui, c'était un vrai fou de sport. Mais à l'époque, c'était quelque chose d'inconnu au-delà des erreurs de gestion qui ont tué le club.

Aujourd'hui, vous fêtez vos soixante ans. Comment vous voyez le foot dans six dizaines d'années ?
C'est difficile, en tout cas, je ne serai plus là pour le voir. Il y aura beaucoup plus de rythme, on verra un football peut être exceptionnel, mais sûrement plus virtuel. Aujourd'hui, tous les joueurs sont similaires et ont beaucoup de vitesse, avec une certaine classe. Les joueurs ne feront plus un mètre quatre-vingt-cinq, mais deux mètres, seront encore plus puissants. Le temps sera réduit pour la conservation du ballon, mais il y aura encore des Messi, des Pelé, des Maradona pour nous faire rêver.


Propos recueillis par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le but annulé contre le Koweït c'est une histoire complètement incroyable !
Je crois ausside que c'est une histoire de fous mais c'est ce qui fesait le charme de l'époque! Sofoot, please un article sur ce que deviennent certains anciens footballeurs de légande ça ferait du bien!
pierrot92 Niveau : CFA2
Alors lui il avait vraiment la classe. Top 5 des plus grands centraux français.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par pierrot92
Alors lui il avait vraiment la classe. Top 5 des plus grands centraux français.


C'est clair ! Trésor, Bossis, Desailly, Blanc et pour le 5e, je sais pas trop...
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Message posté par Alain Proviste


C'est clair ! Trésor, Bossis, Desailly, Blanc et pour le 5e, je sais pas trop...

Basile Boli...
Hier à 16:19 Pronostic France Espagne : jusqu'à 460€ à gagner sur le match amical des Bleus ! 1
il y a 3 heures Le stade du Shanghai Shenhua prend feu 7 il y a 6 heures Wenger s'invite au match Nouvelle-Zélande-Îles Fidji 2 il y a 9 heures Il quitte le terrain pour aller visiter une maison 10 il y a 9 heures Envahissement de terrain à Côte d'Ivoire-Sénégal 15
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 10 heures Sheffield United sauvé par la bière 15 il y a 11 heures Neymar veut jouer avec Coutinho 22 Hier à 20:00 Une maison close comme sponsor 28 Hier à 17:48 Knockaert joueur de l'année ? 18 Hier à 16:54 Le Real s'intéresse à un nouveau prodige brésilien 23
Hier à 15:39 La nouvelle folie capillaire de PEA 17 Hier à 14:51 Une merguez de gardien en D2 algérienne 5 Hier à 13:45 Justin Kluivert régale en U19 5 Hier à 11:54 Sauvetage héroïque en D3 anglaise 6 Hier à 11:52 Hatem intime, épisode 2 82 Hier à 11:43 Luís Fabiano exclu pour un coup de boule imaginaire 12 Hier à 10:36 En Allemagne, une mascotte attaque un arbitre 10 Hier à 09:38 La belle enroulée au Costa Rica 5 Hier à 09:24 Superbe arrêt contre quatre attaquants 4 Hier à 09:02 Barzagli pris la main dans la discothèque 24 Hier à 08:33 Hazard accepte de négocier avec le Real 58 dimanche 26 mars Hatem Ben Arfa fait le point sur sa situation au PSG 63 dimanche 26 mars Fatma Samoura dément les rumeurs de dissolution du comité d'éthique de la FIFA 5 dimanche 26 mars Medel demande sa femme en mariage avec un avion 17 dimanche 26 mars Zubizarreta veut San Iker à l'OM 29 dimanche 26 mars Verratti veut rester à Paris 46 dimanche 26 mars Thiago Silva souffre du genou 24 samedi 25 mars Toni Kroos regarde plus son frère que le Bayern 25 samedi 25 mars La panenka syrienne à la dernière seconde 14 samedi 25 mars 50 heures de match pour les 50 ans de l'ASNL 4 samedi 25 mars La Chine veut Gameiro 14 samedi 25 mars Pronostic Luxembourg France : Analyse, prono et cotes du match des Bleus 2 samedi 25 mars Le golazo de Zaha 5 samedi 25 mars Des fans de San Diego veulent appeler une équipe Footy McFooty Face 8 samedi 25 mars Passe magique et inutile de Bale 7 samedi 25 mars Gros tacle et jambe cassée pour Seamus Coleman 6 vendredi 24 mars Kevin Kurányi prend sa retraite 20 vendredi 24 mars Shaqiri s'amuse à l'entraînement vendredi 24 mars Une pièce à l'effigie de Pavel Nedvěd 14 vendredi 24 mars Rosario tient-il son nouveau Messi ? 25 vendredi 24 mars Beckenbauer interrogé dans l'enquête pour corruption 6 vendredi 24 mars Quand Griezmann tremble devant Mbappé 35 vendredi 24 mars Vers une réforme de la Ligue des champions dès 2021 ? 67 vendredi 24 mars Superbe lob de Neymar 18 vendredi 24 mars Le raté d'Otamendi jeudi 23 mars 317€ à gagner avec Italie & Serbie 2 jeudi 23 mars Huntelaar de retour à l'Ajax ? 29 jeudi 23 mars Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 jeudi 23 mars Arda vers Arsenal ? 39 jeudi 23 mars De la cocaïne Messi découverte au Pérou 14 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 19 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21 mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 110 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 50 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 39 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 12 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 20 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 8 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8
661 5