En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Interview

Mauro, l'ancien de Chelsea devenu steward

Il a été formé à Porto, a joué à Chelsea un an avant l'arrivée de José Mourinho et travaille comme steward à la TAP depuis ses 25 ans. Avions, choix de carrière, précarité du football portugais, Terry, Lampard, Desailly, Gallas, Petit : Mauro revient sur son parcours et raconte comment il s'est retrouvé la tête en l'air.

Modififié
Sommairement, à quoi ressemble ton parcours de footballeur professionnel ?
Je suis entré à Porto étant petit avec l'ambition d'intégrer un jour l'équipe première et de devenir international portugais. Mon parcours de formation s'est bien déroulé jusqu'à mon arrivée chez les juniors. À l'époque, l'entraîneur, João Pinto, ne comptait pas sur moi et j'ai fini par passer une année fatigante mentalement comme je ne jouais presque jamais. Heureusement, la possibilité de représenter Chelsea s'est offerte à moi. J'ai fait un essai d'une semaine et ils ont voulu me garder. Je suis resté là-bas l'année qui précédait l'arrivée de José Mourinho et du grand Chelsea d'Abramovitch. Ensuite, j'ai eu la possibilité de partir en prêt chez les Queens Park Rangers, mais j'ai préféré rentrer au Portugal, en l'occurrence à Penafiel (D2). Ensuite, j'ai continué à un niveau inférieur jusqu'à mes 24 ans, âge auquel j'ai décidé d'arrêter ma carrière parce que bon… j'ai compris, après avoir essayé de remonter dans l'élite pendant trois ou quatre ans, que ça ne serait pas possible. Et comme à partir de la deuxième division, la rémunération est moindre et que les clubs payent mal, ce n'était pas la peine de continuer. Être un petit professionnel ou un semi-professionnel au Portugal, c'est devoir à un moment ou un autre faire face à des salaires impayés, à des situations précaires. J'ai évolué à un moment où la crise économique battait son plein et où les clubs inférieurs ont vu les soutiens publicitaires et autres investisseurs se retirer, donc c'étaient des situations normales à ce niveau. Non vraiment, jouer en D2 portugaise, ce n'est pas la même chose qu'évoluer en D2 anglaise. En plus de ça, j'avais l'opportunité de travailler dans les avions, comme j'avais de la famille qui travaillait dans ce secteur, et ça m'a poussé à raccrocher les crampons.

Comment était le Chelsea que tu as connu ?
Il n'était pas si différent que celui d'aujourd'hui dans le sens où c'était déjà un club riche. Cela dit, il manquait de professionnalisme par rapport au club qu'il est devenu. Ce sont les gens venus de l'extérieur qui ont pu perfectionner Chelsea. Concrètement, je me souviens que notre centre d'entraînement était mauvais… En général, le problème était structurel. L'équipe ne jouait pas régulièrement les premières places, comme c'est le cas aujourd'hui, alors qu'elle pouvait compter sur de bons joueurs. En ce sens, les arrivées de José Mourinho et Roman Abramovitch ont permis à l'institution de prendre un virage à 180 degrés et de passer au niveau supérieur.

Quelle était la réputation de Chelsea avant ce changement ?
C'était un club respecté, notamment par ses grands rivaux de Londres et plus précisément Arsenal. À l'époque, Chelsea, c'était un peu l'équipe qui luttait pour accéder aux premières places, mais qui n'y arrivait jamais et se retrouvait toujours dans la zone de la Coupe de l'UEFA. Mais comme je l'ai dit, Chelsea a toujours été un club riche et il ne leur manquait qu'une vraie structure pour se battre pour des trophées. Il n'y a qu'à voir la suite de leur histoire pour s'en rendre compte.

Parle-nous du vestiaire de ton Chelsea
On avait une bonne équipe, vraiment, avec des champions du monde en la personne de Desailly et Petit… On avait aussi Zola, extrêmement sympathique et qui aidait toujours les jeunes à s'intégrer, et bien sûr, on avait une énorme colonie hollandaise. Zenden, Melchiot, Hasselbaink. D'ailleurs, je m'entendais très bien avec Jimmy Floyd parce qu'il parlait portugais comme il était passé par le Portugal (entre 1995 et 1997, ndlr) avant d'arriver en Angleterre. Et il ne faut pas oublier Terry et Lampard, qui jouent toujours à un très haut niveau aujourd'hui, même si Lampard vient de quitter la Premier League. Si on enlevait les Français… (il rit) C'est marrant parce que vous travaillez pour un magazine français, mais je suis obligé de reconnaître que les Français étaient les plus réservés. Les Hollandais et les Italiens parlaient beaucoup plus, alors que, par exemple, Desailly et Petit la jouaient vraiment solo… Gallas pareil. Ils venaient à l'entraînement s'habillaient, s'entraînaient, se rhabillaient et repartaient. Ils ne participaient pas autant à la vie du vestiaire comme ceux des autres pays. Ça doit être une question de culture, je ne sais pas. En revanche, les Hollandais et les Italiens, niveau excentricité, c'était le top.

Et les deux futurs capitaines, ils étaient comment ?
John Terry avait déjà l'aura du capitaine et il était très attaché à ses coéquipiers. Il faisait en sorte que tout le monde soit à l'aise. Quand quelqu'un faisait ou disait une connerie, Terry était le premier à suivre. Il avait ce truc de capitaine qui montrait l'exemple quand il fallait être sérieux, mais il montrait aussi l'exemple quand c'était le moment de se marrer. Pour briser la glace, c'était le meilleur. Lampard, lui, était un peu plus réservé, mais on devinait déjà très bien qu'il deviendrait ce qu'il est aujourd'hui. Il avait déjà un certain sens du leadership, mais dégageait plus de sérénité que Terry qui faisait autant le fou que deux personnes réunies (il rit). Je pense que ces deux-là se sont bien trouvés, ils se complétaient. L'un était introverti et l'autre un parfait extraverti, et ça ne pouvait qu'être bon dans le vestiaire.

Tu ne regrettes pas d'avoir quitté l'Angleterre après coup ?
Je n'ai pas pour habitude de regretter une décision prise par le passé parce que c'est ce que je pensais être le mieux pour moi à ce moment-là, mais footballistiquement, si j'étais resté la fameuse année où j'aurais pu aller aux QPR, peut-être qu'à l'heure où on parle, je serais encore en activité. Je sais que j'aurais eu d'autres opportunités, parce qu'en Angleterre, les gens respectent vraiment le football et se préoccupent des joueurs. Au Portugal, on a un problème d'intérêt au niveau des agents. Attention, les agents sont très importants pour le football, et le Portugal n'échappe pas à la règle. Ils sont là pour leurs joueurs la plupart du temps, et c'est très bien comme ça. Mais quand le joueur va moins bien, qu'il traverse une mauvaise période et qu'on se rend compte qu'il ne va peut-être finalement pas être rentable... Je pense qu'il y a un opportunisme que je n'ai pas eu l'impression de retrouver en Angleterre où l'on préfère aider le joueur. Il y a un autre truc aussi, c'est que l'agent portugais fait beaucoup de promesses qu'il ne peut pas tenir… Après, je parle d'agents portugais, mais le mien, Amadeu Paixão, l'était aussi. Sauf qu'il travaillait en Angleterre et avait cette approche différente du football. Il a toujours été honnête avec moi et ne m'a jamais promis monts et merveilles. C'est bien mieux comme ça.

Comment ont réagi tes proches quand tu leur as dit que tu voulais jeter l'éponge et travailler dans les airs ?
Je me souviens que ça a été difficile pour moi de l'annoncer au début. Je me rappelle un entraînement au terme duquel j'ai discuté avec l'entraîneur d'Esmoriz, mon dernier club. J'appréhendais vraiment ce moment, j'avais peur qu'il reçoive mon annonce avec mépris. Je me suis jeté à l'eau et je lui ai dit : « Eh, mister, ma situation fait que pour moi, il est préférable de travailler dans ce domaine plutôt que de continuer le foot pour X raisons. » Et au final, sa réaction est allée à l'opposé de tout ce que j'imaginais. Il m'a dit qu'il applaudissait mon choix parce que tout le monde n'a pas le discernement de prendre de telles décisions, d'être raisonnable et de mettre ses rêves de côté. Ma famille m'a évidemment soutenue puisque je lui ai fait comprendre que c'était sans doute ce qu'il y avait de mieux pour mon futur et ma stabilité.

Qu'est-ce que tu préfères dans ton métier de steward ?
Le côté social. J'ai la chance de voir plein de nouvelles personnes tous les jours et de connaître de nouvelles cultures. Tout ça est très enrichissant et me permet de mieux appréhender certaines situations, de comprendre certains comportements. C'est un métier qui m'a apporté beaucoup de connaissances, et le savoir n'a jamais fait de mal à personne.

Tu es amené à rencontrer des footballeurs sur ton chemin ?
Oui, j'en croise beaucoup. Quand je fais des vols vers Madère, je croise beaucoup de joueurs des équipes locales, quand je voyage au Brésil, j'en rencontre énormément aussi… Il n'y a pas si longtemps, je suis rentré de Russie dans le même avion qu'Hugo Almeida, Yannick Djaló et Manuel Fernandes. Parfois, il m'arrive de discuter avec eux, de leur raconter mon histoire. Ils la comprennent parce qu'ils ont des amis qui traversent des situations similaires à celle que j'ai connue quand j'étais footballeur et connaissent donc la réalité du foot portugais. Généralement, ils sont sympas et marrants. Tous ont leur personnalité évidemment, mais le footballeur est un type extraverti qui a toujours envie de se marrer. Tiens, il n'y a qu'à prendre l'exemple d'Almeida, Djaló et Manuel Fernandes. Les deux premiers essayaient de dormir et Manuel Fernandes s'emmerdait, donc il les réveillait et n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens pour les emmerder. C'est ça, un footballeur.

Qu'est-ce que tu dirais à un gars comme Dennis Bergkamp pour le convaincre de reprendre l'avion et de ne plus en avoir peur ?
Que je passe mes journées dans des avions et que je suis toujours en vie. Si je suis toujours en vie, c'est que tout se passe bien. Pour rassurer les gens, j'ai l'habitude de leur dire que moi aussi, j'ai une famille et que mon objectif est aussi de rentrer chez moi en vie. Nous, les gens qui travaillons dans les avions, sommes la meilleure raison de ne pas avoir peur dans les airs.


Propos recueillis par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 12 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! Hier à 17:22 L'incroyable raté de Mateta 3
Hier à 12:30 Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:48 Un club de migrants en Andalousie 3 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4
vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2 mardi 26 septembre Xabi Alonso bientôt entraîneur 24 lundi 25 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 32 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner ! lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 47 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6 lundi 25 septembre 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham lundi 25 septembre La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 30 lundi 25 septembre Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 29 dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4