1. //
  2. //
  3. // Naples-Juventus

Maurizio Sarri, prophète en son pays

Débarqué à Naples à l'été 2015, Maurizio Sarri n'a pas su renverser l'hégémonie nationale de la Juventus. Mais il a pu faire du Napoli l'équipe la plus enthousiasmante et ludique à regarder de la Botte. Un travail de fond qui lui a valu d'être élu par ses pairs meilleur entraîneur de la saison 2015-2016. Signe que l'enjeu prend de moins en moins le pas sur le jeu, dans une Serie A aux accents plus offensifs.

Modififié
Ne surtout pas se fier à sa dégaine. Malgré ses joggings délavés, son haleine de cloppeur compulsif et ses conférences de presse fortes en gueule, Maurizio Sarri est un styliste, un vrai. Un type qui n'a jamais cessé de conjuguer football avec beau jeu. Alors quand le Mister napolitain reçoit en ce début de semaine le prix du meilleur entraîneur de la saison 2015-2016, l'événement revêt une saveur forcément particulière pour lui. Car au pays du résultat et de la gagne à tout prix, Sarri offre une respiration régénérante de football décomplexé et instinctif. De quoi lui permettre de coiffer au poteau Massimiliano Allegri, pourtant tenant de tous les trophées nationaux majeurs.

De la nécessité du style


Une reconnaissance que Sarri s'est construite en ne s'attachant qu'à suivre obstinément un seule formule : la sienne. Technicien sans concession, il jongle avec le scepticisme ambiant qui accompagne son arrivée à Naples pour imposer son système, un 4-3-3 mobile et très agressif, dont le pressing haut et les redoublements de passes courtes sèment la zizanie dans les défenses adverses. Un système de jeu et une formation quasi immuables, quelle que soit la nature de l'adversaire. Récemment, à l'heure d'affronter le Real Madrid en huitième de finale de C1, Sarri déclarait ainsi en conférence de presse que ses joueurs allaient envoyer du jeu, coûte que coûte : « Je leur ai dit que j'accepte n'importe quel résultat, mais que je n'accepterai pas que mes joueurs aient peur. Nous allons tenter de réaliser la folie de jouer notre football ici à Santiago Bernabéu, et si nous n'y parvenons pas, nous saurons que nous jouons face au champion d'Europe en titre et du monde. » Une approche jusqu'au-boutiste, qui place l’impératif de jouer plutôt que la nécessité de gagner au centre de son projet. Et qui contraste avec le style plus pragmatique de Massimiliano Allegri, qui s'est vu devancer par Sarri cette saison lorsque leurs homologues ont dû voter pour celui qu'ils considèrent comme le meilleur technicien du dernier exercice. « Ce sont deux excellents entraîneurs, mais Sarri est plus idéologique qu'Allegri. Il incarne plus ses équipes, leur donne une identité plus prononcée, analyse Corrado Orrico, ancien entraîneur de l'Udinese et de l'Inter. Le Napoli propose un jeu très attractif, capable de plaire à tous ceux qui aiment le football. » « Pour une fois que j'arrive devant Max (Allegri, ndlr)... C'est une énorme satisfaction parce que, normalement, c'est une récompense qui est attribuée à celui qui remporte le championnat » , déclarait pour sa part Sarri lundi dernier.

L'inspiration Sarri


Les comparaisons avec le style de jeu prôné par Allegri et la Juve, qui optent pour un football où les velléités offensives restent savamment dosées en fonction de l'adversaire, pullulent d'ailleurs dans la Botte depuis que Sarri prône le Joga Bonito à Naples. Si bien que, quand vient l'heure de choisir son camp, ce n'est plus le ras-le-bol de l'hégémonie de la Juve qui domine dans les discours, mais bien la mise en avant de la caution style du Napoli de Sarri. « Compte tenu du jeu développé, j'aurais voulu voir le Napoli de Sarri remporter la Serie A cette année » , poursuit Orrico. « J'espère que le Napoli remportera la Serie A » , déclarait pour sa part le puriste Zdeněk Zeman en janvier 2016. J'aime ce que fait Sarri avec cette équipe. Ils jouent un football d'attaque, qui attire les foules. » Même les anciens découpeurs du pays distribuent des fleurs, comme Gennaro Gattuso, entraîneur de Pise : «  Voir les Azzurri jouer aussi bien met notre football à l'honneur. »


Une philosophie qui entre en résonance avec les mutations récentes de la Serie A, dont les dirigeants semblent de plus en plus enclins à innover en faisant confiance à des entraîneurs relativement novices (Montella, Simone Inzaghi, Eusebio Di Francesco, Mihajlović ...) et porteurs de projets de jeu plus orientés vers l'avant. De fait, la Serie A compte déjà six équipes ayant marqué 50 buts ou plus, contre deux en Allemagne et en France ou quatre pour l'Espagne (seule la Premier League fait aussi bien). C'est également le championnat du top 5 européen qui compte le plus grand nombre de buteurs ayant atteint ou dépassé la barre des 20 buts (Belotti, Mertens, Džeko, Icardi). Enfin, symbole d'une ligue professionnelle ou l'équilibre attaque-défense n'est plus une obsession, le Toro de Siniša Mihajlović, quatrième pire défense du championnat, joue à fond la carte de l'offensive avec déjà 54 buts inscrits en Serie A cette saison. « Naples et Sarri sont des exemples pour toute l'Italie et on ne peut que leur dire merci. Avec ces gamins, ils font quelque chose d'extraordinaire, car la façon dont ils jouent est aussi appréciée par leurs adversaires » , synthétisait en février dernier Arrigo Sacchi. Alors tant pis si le Mister napolitain et les siens tombent encore face aux Bianconeri ce soir. Car à défaut de rivaliser sur le terrain, Sarri aura su remporter la bataille des idées et du style. Face à cette Juve-là, qui dévore tout sur son passage, c'est déjà une victoire.

Par Adrien Candau Tous propos issus de la Gazzetta dello Sport, Il Mattino et Sky Sports
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Jemincruste1 Niveau : National
La première demi-heure à Madrid et la première mi-temps du match retour étaient extraordinaires.

Passes courtes et justesse technique, dédoublements, agressivité, prises de risques.. Franchement, c'était impressionnant.

Cette passe d'Hamsik qui amène le corner salvateur du Real a été un coup de poignard représentatif du risque maximal pris par les napolitains.

Avec Milic, Dieu sait ce qui aurait pu se passer cette saison.

Vivement l'année prochaine pour voir comment évoluera l'équipe avec ce petit surplus de vécu et d'expérience.

Et puis, quoi de plus naturel que le jusqu'au boutisme pour le sosie de Don Pietro Savastano ?
C'est vrai que le 6-2 cumulé est quand même trés severe, mais pour l'instant c'est ca qui différencie Naples des trés grandes équipes qui peuvent scorer sans pour autant etre géniale.

En tout cas la premiere mi-temps du match retour, c'etait juste incroyable ils m'ont fais vibrer les cons. J'espere qu'ils chopperont une place en LDC, pour refaire la même parce que c'etait incroyable.
1 réponse à ce commentaire.
mais a la fin la Juve gagne
il y a 3 heures La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 42
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26
À lire ensuite
Top 10 : Les pistoleros