1. //
  2. // Amical
  3. // Naples/PSG

Matuidi, Cabaye et la réintégration

Blaise Matuidi et Yohan Cabaye font leur retour dans le groupe parisien ce soir pour le match amical contre Naples, plus d'un mois après l'élimination des Bleus en Coupe du monde. Si la titularisation immédiate de Blaise Matuidi n'aurait fait aucun doute il y a trois mois, ce n'est plus le cas aujourd'hui. La faute à un Argentin.

Modififié
14 45
Elle est belle, sa conduite de balle, buste droit, tête levée. Ses crochets extérieurs le sont aussi. Sans parler de ses ouvertures à la fois teintées de nonchalance et de génie. Il n'est jamais aussi beau que lorsqu'il se trouve sous le feu des projecteurs. Et face au Stade de Reims comme souvent au cours de la pré-saison du Paris Saint-Germain, il a éclipsé tout le monde au stade Auguste-Delaune. S'il est sorti de la première journée avec une seule passe décisive (et demie), c'est que ses coéquipiers n'étaient pas à son niveau. Oui, Javier Pastore redevient petit à petit celui qu'il était en août 2011, la préparation physique en plus. Affûté comme jamais, l'Argentin a démontré en moins d'un mois qu'à condition de rester régulier, il avait de quoi bousculer la hiérarchie au sein de l'entrejeu du Paris Saint-Germain. Un milieu de terrain qui comporte pour le moment, outre le trident Pastore-Verratti-Thiago Motta, Clément Chantôme, Adrien Rabiot, mais surtout les revenants Matuidi et Cabaye. Si l'on compte que David Luiz peut également occuper le poste de milieu défensif, Bison futé voit plus noir pour le milieu parisien que sur le périphérique parisien aux heures de pointe. S'ils sont loin d'être un problème pour Laurent Blanc à l'échelle d'une saison où l'objectif est de bien figurer sur tous les tableaux, les embouteillages au cœur du jeu parisien posent le problème de la réintégration de Blaise Matuidi, titulaire indiscutable depuis plusieurs saisons et auteur d'une Coupe du monde tout à fait honnête avec l'équipe de France, qui sera de retour dans le groupe du PSG face à Naples ce soir. Pastore, Motta, Verratti, Matuidi, la liste est belle, mais tous ne peuvent être alignés en même temps (sauf changement tactique). Qui doit jouer, qui doit jouer moins souvent ? Telle est la question.

Ne pas gâcher Pastore


De tous les noms cités, celui qui a le plus de chances de rester sur le terrain malgré les retours se nomme Thiago Motta. Certes, il a été le moins bon des trois axiaux parisiens face à Reims, mais contrairement à Pastore et Verratti, son style de jeu épuré avec prise de risque minimale lui donne un avantage dans la course au poste de milieu défensif/meneur de jeu en retrait. Blaise Matuidi, lui, n'est pas du tout taillé pour ce poste, comme cela a été démontré à maintes reprises, et Yohan Cabaye n'a pas le talent nécessaire pour disputer une place de titulaire à l'Italien. Il devra attendre une blessure ou l'accumulation de matchs pour avoir sa chance dans le onze de départ. La lutte se concentre donc sur les deux autres sièges de l'entrejeu, occupés par Pastore et Verratti depuis la reprise. La balance penche cette fois en la faveur de l'ancien de Pescara, capable de temporiser et d' « horizontaliser » le jeu, là où Matuidi et Pastore sont clairement tournés vers la verticalité (le premier grâce à son volume de jeu, ses courses rectilignes et le second grâce à ses percées ainsi que ses ouvertures de quaterback). Pour assurer la variété du jeu, le plus logique serait donc de conserver les deux membres de la Squadra. Ne restent plus que le Balaise contre El Flaco. Le marathonien contre l'esthète. La régularité contre la beauté de l'imprévisible. L'entraîneur pragmatique sortirait sans aucun doute l'Argentin pour remettre le Français dans le onze de départ, tandis que le curieux laisserait Javier Pastore, désireux de savoir s'il est - enfin - en train d'assister au début du règne du numéro 27. Casser son élan, c'est mettre une nouvelle fois des bâtons dans les roues d'un génie à qui on a laissé moins de chances qu'on ne le dit sous prétexte qu'il a coûté une fortune.

La rotation, quoi qu'il arrive


Dernier argument en faveur de l'Argentin, Blaise Matuidi est un battant, un guerrier qui ne doute pas. Quand il entre sur le terrain, il est en confiance. Commencer la saison par des bouts de matchs ne le fera sans doute pas gamberger, au contraire. Mieux, cela lui permettra de ne pas bâcler sa préparation, de commencer l'exercice 2014-2015 en douceur, puis de passer aux choses sérieuses une fois qu'il sera en pleine possession de ses moyens. Car qui sait, s'il avait été seul au milieu, Laurent Blanc aurait peut-être écourté ses vacances et pris le risque de le lessiver après un exercice 2013-2014 long de près de 12 mois. Le réveil de Pastore et la présence de Chantôme sont en ce sens d'excellentes nouvelles pour « le Président » car elles vont permettre aux internationaux de se préparer normalement dans un premier temps, avant d'instaurer une rotation évidente et nécessaire à partir des mois de septembre-octobre, en fonction des prestations de chacun, des adversaires du PSG et des compétitions. Car il ne faut pas oublier que les Parisiens joueront a priori sur tous les tableaux jusqu'au mois de mars-avril (minimum). Entre la Ligue 1, la Ligue des champions et les deux coupes nationales, la rotation de l'effectif s'imposera naturellement. Sans compter les éventuelles blessures. Conclusion, le « problème » de l'entrejeu n'en est pas vraiment un. Ou au pire, c'est un problème de nouveau riche qui sera vite surmonté. Et oublié.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le vrai problème vient de Laurent Blanc qui, une fois son schéma tactique et son équipe-type posés sur le papier, n'en démord pas. Il a toujours eu de grosses défaillances au niveau des "ajustements tactiques", (cf. France-Espagne 2012 ou Chelsea-Paris l'an dernier) et au niveau de la gestion des remplaçants (cf. sa dernière année à Bordeaux).

Espérons qu'il ait enfin appris de ses erreurs, parce que voir de tels milieux se morfondre sur le banc serait d'une profonde tristesse.

Il a plusieurs solutions au milieu. on appelle ça un problème de riches. et la richesse, ça se gère.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Mieux, cela lui permettra de ne pas bâcler sa préparation, de commencer l'exercice 2014-2015 en douceur puis de passer aux choses sérieuses une fois qu'il sera en pleine possession de ses moyens.

Surtout si pastore comme tous les ans, se fige devant les premières gouttes de pluie, rate ses premiers matches avec terrains gras, et que blanc doit rechanter de système pour les gros matches.
C'est quand même un sacré crève-coeur de devoir mettre l'un ou l'autre sur le banc.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Je me pose pas de soucis sur la ré-intégration de Matuidi.

On a vu Vendredi qu'un mec qui sait défendre becs et ongles au milieu, c'est pas du luxe.

Pour Cabaye... On va parler d'intégration tout court tant il m'a jamais semblé être intégré dans cette équipe. Verratti fait tout mieux que lui, je le vois pas s'imposer dans son duel face à l'italien.
A mon avis Cabaye va être la roue de secours de l'équipe, le mec un peu joker du milieu de terrain.
Ca parle d'ouvertures de quaterback mais à chaque match de Paris je vois Verratti envoyer de sacrés bons ballons par dessus la défense adverse justement... Et peut-être même de manière bien plus sûre et régulière que Pastore, mais toute aussi dangereuse.
Message posté par 2yemklubapanam
Mieux, cela lui permettra de ne pas bâcler sa préparation, de commencer l'exercice 2014-2015 en douceur puis de passer aux choses sérieuses une fois qu'il sera en pleine possession de ses moyens.

Surtout si pastore comme tous les ans, se fige devant les premières gouttes de pluie, rate ses premiers matches avec terrains gras, et que blanc doit rechanter de système pour les gros matches.


Jusqu'à présent, c'est pas Pastore qui a fait perdre les gros matchs à son équipe. Il marque contre Chelsea, Monaco, Barcelone, Porto, est excellent contre Valence, etc, brille même contre Lyon.
Blanc, contrairement à Ancelotti, ne lui a pas trop fait confiance l'an dernier.
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Faut-il considérer Cabaye comme un second choix? En EDF, il est indiscutable. Au Newcatle, il était essentiel. Et, quand il a joué avec le PSG, il a été plutôt bon.

C'est une chance pour le PSG d'avoir autant de joueurs (car il peut y avoir des blessures ou des suspensions) mais ce n'est pas simple pour les joueurs car ils ont besoin de temps de jeu.

Que vaut-il mieux pour 4 postes?

Motta, Verratti, Matuidi, Cabaye, Pastore, Lavezzi
(avec Rabiot ou Chantome en doublure)

ou

Motta, Verratti, Matuidi, Cabaye, Di Maria
(avec Rabiot ou Chantome en doublure)

çà peut se discuter...
"Balaise contre El Flaco"
Voilà , rien qu'au niveau des blazes, tout est dit , pour moi y a meme pas débat.
Après 15 jours de préparation, Matuidi va récupérer sa place de titulaire, et ne la lâchera plus de la saison.

"Dernier argument en faveur de l'Argentin, Blaise Matuidi est un battant, un guerrier qui ne doute pas."
J'ai beaucoup de mal à comprendre cette phrase.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Arthur-FAFI
Faut-il considérer Cabaye comme un second choix? En EDF, il est indiscutable. Au Newcatle, il était essentiel. Et, quand il a joué avec le PSG, il a été plutôt bon.

C'est une chance pour le PSG d'avoir autant de joueurs (car il peut y avoir des blessures ou des suspensions) mais ce n'est pas simple pour les joueurs car ils ont besoin de temps de jeu.

Que vaut-il mieux pour 4 postes?

Motta, Verratti, Matuidi, Cabaye, Pastore, Lavezzi
(avec Rabiot ou Chantome en doublure)

ou

Motta, Verratti, Matuidi, Cabaye, Di Maria
(avec Rabiot ou Chantome en doublure)

çà peut se discuter...


Déjà, pourquoi mettre Lavezzi dans la balance ? Il jouera jamais au milieu que je sache.
Vendre Lavezzi + Pastore pour récupérer Di Maria :
- Ca revient au même au milieu avec 5 bonhommes pour 3 places
- Tu perds ton ailier titulaire (car oui, c'est pas avec des prestations comme celles de vendredi que Lucas va mettre un finaliste de CdM sur le banc). Tu te retrouves donc avec 3 titulaires (Cavani - Lucas - Zlatan) et comme seule solution de back-up : Bahebeck et Ongenda. C'est léger pour être au top sur 4 tableaux.
- Tu perds un couteau-suisse (Pastore, qui a tjs été bon dans les gros matchs quand il était aligné sur un côté) pour en récupérer un autre (meilleur, certes)
- Di Maria sera bcp plus intransigeant que Pastore (qui sait qu'il a à prouver) sur le fait d'être titulaire.

Je vois pas trop en quoi un tel scénario faciliterait la gestion de l'effectif pour Blanc.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par tieum78
"Balaise contre El Flaco"
Voilà , rien qu'au niveau des blazes, tout est dit , pour moi y a meme pas débat.
Après 15 jours de préparation, Matuidi va récupérer sa place de titulaire, et ne la lâchera plus de la saison.

"Dernier argument en faveur de l'Argentin, Blaise Matuidi est un battant, un guerrier qui ne doute pas."
J'ai beaucoup de mal à comprendre cette phrase.


La phrase est bizarre mais en gros, si j'ai bien compris, le journaliste dit que Matuidi ne sera pas trop dérangé de moins jouer en début de saison (le temps de redonner confiance à Pastore) car il a un gros mental et que dès qu'il reviendra sur un terrain, il sera de toute façon à bloc.
Le faire un peu moins jouer en début de saison ne sera pas trop un soucis et aura peu d'impact sur ses performances sur l'ensemble de l'année (contrairement à un Pastore qui a besoin de jouer pour retrouver son football perdu depuis 2 ans).
JuanValdez Niveau : DHR
Message posté par tieum78
"Balaise contre El Flaco"
Voilà , rien qu'au niveau des blazes, tout est dit , pour moi y a meme pas débat.
Après 15 jours de préparation, Matuidi va récupérer sa place de titulaire, et ne la lâchera plus de la saison.

"Dernier argument en faveur de l'Argentin, Blaise Matuidi est un battant, un guerrier qui ne doute pas."
J'ai beaucoup de mal à comprendre cette phrase.



Je partage ton point de vue sur la valeur respective des joueurs sur le collectif mais Javier a un avantage sur Matuidi: c'est lui qui commence la saison. C'est à dire que si lui et l'équipe tournent super bien, ça va être difficile pour le coach de le sortir sans raison.
Boah, à priori Pastore va bien jouer jusqu'en Septembre, et puis progressivement s'éteindre au fil de la saison non ? Je me pose pas trop de questions sur la réintégration de Matuidi
Arthur-FAFI Niveau : DHR
Message posté par PhoenixLite

Déjà, pourquoi mettre Lavezzi dans la balance ? Il jouera jamais au milieu que je sache.
Vendre Lavezzi + Pastore pour récupérer Di Maria :
- Ca revient au même au milieu avec 5 bonhommes pour 3 places
- Tu perds ton ailier titulaire (car oui, c'est pas avec des prestations comme celles de vendredi que Lucas va mettre un finaliste de CdM sur le banc).


Cavani a reçu des assurances pour jouer en pointe où il est plus certainement plus performant. Le mettre à gauche plutôt qu'à droite ne change rien. Il a besoin de faire des appels en profondeur où d'être devant le but.

Il peut facilement trouver un autre club, aussi, il est important de le mettre dans les meilleures conditions. De toutes les façons, s'il reste et qu'il n'est pas bien utilisé, il sera moins performant.

Il faudrait donc s'orienter vers un 442. Et, dans ce cas le PSG n'aurait besoin que 2 milieux.

C'est une question difficile à régler par Blanc. Il ne faut pas l'éluder car ce n'est pas en donnant des tapes amicales sur l'épaule de Cavani qu'on la règlera.
IL faut faire jouer les 2 mon capitaine.
Matuidi à sa place habituelle et Pastore à celle qu'occupait Lavezzi l'an dernier.
Message posté par PhoenixLite
Pour Cabaye... On va parler d'intégration tout court tant il m'a jamais semblé être intégré dans cette équipe. Verratti fait tout mieux que lui, je le vois pas s'imposer dans son duel face à l'italien.
A mon avis Cabaye va être la roue de secours de l'équipe, le mec un peu joker du milieu de terrain.


En même temps, il est largement prouvé maintenant que Cabaye est meilleur devant la défense qu'à l'étage au dessus (cf. ses matches en EdF, notamment). Et il n'a jamais vraiment eu l'opportunité de jouer à ce poste au PSG, d'avantage mis en balance avec Verratti en relayeur, comme tu le dis...
De toutes façons, Blanc qui a merdé, il avait besoin d'un Pjanic, il a pris Cabaye...

Sinon, Matuidi et Pastore sont tout à fait capable d'évoluer ensemble, dans le 4-4-2 losange qui aurait le mérite de respecter la promesse faite à Cavani... En plus si, on regarde l'état actuel des choses, les ailiers sont les éliminés naturels de la concurrence (Lucas mauvais, Lavezzi en phase de reprise, voire de départ...). Donc le système s'impose de lui même. Ce ne sont pas les supposés échecs l'an passé qui devrait empêcher de s'y pencher à nouveau, surtout dans une L1 archi dominée...
roctovirso Niveau : CFA2
La rotation, bonne idée pour les attaquants, mais au milieu j'ai quelques doutes.

Rabiot devrait bouger, JMA si tu m'entends...
nasser aimkelesfill
B si laurent blanc joue en 4-1-2-1-2 il peut mettre pastore et matuidi ensemble. Pastore juste derriere cavani ibra avec la triplette au milieu ça a de la gueule. Au final t'as plus de force de penetration axiale et encore plus de maitrise technique. sachant que cabaye peut remplacer pâstore a ce poste de 10 derriere les attaquants. Et lucas et lavezzi peuvent suppler cavani. Le problème de ce shéma viendrait a mon sens de deux elements. Avoir des lateraux capables pendant 90 min de faire des longues courses et d apporter lateralement sinon c'est des attaques dans l axe (comme on a pu le voir face a reims) et le deuxieme c'est ibra qui dezone beaucoup et qui ne defend presque pas. Et on sait que dans ce schéma le replacement defensif est encore plus important et doit se faire plus rapidement.

Parce que le 4-3-3 comme il est presenté est quand même pervers quand on s'y penche bien. Il suffit de voir lucas et cavani repiquer sans cesse dans l'axe. Ce ne sont pas des vrais ailliers. Il me semble qu'a sao paolo lucas jouait en attaquant axial ou de soutient faudrait qu on me le confirme.
PenoIndirect Niveau : Loisir
Quizz Kleenex L1: Au bout de combien de journées de L1 verra-t-on Thiago Sylvette et David Luizette fondre en larmes ?
Heiseinberg Niveau : CFA
Je sais pas si c'est que moi que ça pique mais Thiago Motta depuis la CDM il est complètement a la rue, je suis pas parisien mais moi si je me ferais un milieu se serait Verrati en regista + Matuidi et Pastore et Motta sur le banc. Il est très fort c'est un vrai MD qui sait orienter le jeu tacler mettre des coups de coude ou des balayettes quand il faut mais cette saison je penses que ce sera celle de trop pour lui je le trouves complètement a la ramasse en tout cas en ce début de saison ... J'esperes qu'il montera quand meme en puissance
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
14 45