1. //
  2. // Tournée en AmSud
  3. // Amical
  4. // Uruguay/France

Matuidi, c'est fou comme le temps passe vite

En moins d'un an, le milieu de terrain du Paris-SG a changé de planète. Que ce soit en club ou en sélection où il sera le capitaine des Bleus face à l'Uruguay, l'homme n'est plus le même. Il y a un an, il n'avait pas joué une seule minute lors de l'Euro.

Modififié
72 50
Son statut en équipe de France


Il y a un an : Juin 2012, la France sort de l'Euro après un non match face à l'Espagne. Sur le banc, Blaise Matuidi assiste, impuissant, au naufrage des siens. Le Parisien ronge son frein en silence. Il n'a pas joué une seule minute en Ukraine et en Pologne. Le milieu de terrain est resté collé sur le banc. Comme un con. Dans la hiérarchie de la terre du milieu, Cabaye, Diaby, Nasri, Diarra ou même M'Vila sont largement devant lui. Il est venu pour faire le nombre et ne pas pourrir l'ambiance.

Aujourd'hui : La pieuvre est devenue LE milieu de terrain incontournable de l'équipe de France. Bref, en un an, le mec est passé du banc de touche au capitanat. Une folie qui démontre l'absence récurrente de cadres dans cette équipe mais également les progrès réalisés par le joueur. Et ça, Didier Deschamps ne s'en cache même pas. « Au-delà de ses qualités, c'est un leader par rapport à son rôle sur le terrain et à son style de jeu, a souligné La Dèche en conférence de presse. Il a l'agressivité, un gros volume de jeu et beaucoup de générosité. De par tout ce qui s'est passé depuis que je suis sélectionneur, Blaise me semble avoir une légitimité sportive qui me semble indiscutable. » Bah ouais, c'est le patron.
C'est lors du match de l'Espagne en octobre dernier que le joueur a pris le pouvoir. Notamment en seconde période où Matuidi écœure à lui tout seul Busquets, Xavi et Iniesta. Rien que ça. Il est partout, intercepte une dizaine de ballons et relance systématiquement dans les intervalles pour donner du rythme à son équipe. La France découvre alors un mec aux bras bizarres, pas forcément charismatique mais d'une efficacité redoutable. Le porteur d'eau 2.0. Didier Deschamps avec des pieds en somme. Normal que le sélectionneur soit tombé sous le charme du joueur de 26 ans.

Son statut au Paris-SG


Il y a un an : Arrivé de Saint-Etienne avec l'envie de franchir un palier, Blaise sort d'une première saison parisienne quelconque (29 matches, 1 but). Avec l'arrivée de Marco Verratti, Matuidi doit cirer le banc puisque Thiago Motta, Momo Sissoko et Mathieu Bodmer sont, théoriquement, devant lui. On se dit que le mec va jouer des bouts de match. Il va faire le nombre avec Clément Chantôme. Normal, Blaise ne se plaint jamais. Il n'est pas comme ça.

Aujourd'hui : Matuidi sort d'une saison en club avec 37 matches de championnat sur 38 (il a raté le Grand chelem à cause d'un carton rouge pris à Nice en décembre) et trois-quart en Coupe sans jamais être sur le banc avec un titre de champion de France à la clé. Même Zlatan Ibrahimovic, pourtant un crevard en matière de flagorneries, s'est prosterné devant les cinq poumons de son coéquipier francilien. Pourtant, le gaucher n'évolue pas dans le même registre. Il n'est pas médiatique, adore faire la sieste et emmener ses mômes au bowling. Pis, Matuidi n'est même pas beau à voir jouer. Mais putain qu'est-ce qu'il court et ratisse. Le type ne s'arrête jamais. C'est une saloperie de chewing-gum. Cette saison, Carlo Ancelotti a réussi à en faire un box-to-box (5 buts en Ligue 1). Une véritable transformation.

Sa place dans les médias :


Il y a un an : Blaise qui ? Noyé dans un PSG version QSI, l'ancien Troyen n'intéresse personne. Forcément, il évolue à un poste ingrat, ne marque pas de but, n'est pas foutu de faire un transversale de 50 mètres, ne défraye pas la chronique lors de sorties nocturnes et ne rentre pas dans les cases brillantes. Bref, Blaise Matuidi n'est pas vendeur et ne fait pas rêver. C'est Sylvain Armand en moins sexy.

Aujourd'hui : Un reportage dans Telefoot où toute sa famille apparaît à l'écran, une nomination au trophée UNFP dans la catégorie « meilleur joueur de la saison » , des papelards à gauche et à droite et une inquiétude nationale quand en avril, le PSG s'en va défier le FC Barcelone au Nou Camp, sans Matuidi, suspendu. Il ne se passe plus une semaine sans qu'un canard ne consacre du lignage au lascar. Un mec soudainement devenu bankable. Et indispensable. Parce qu'au fond, Blaise a une image de mec sympa, droit dans ses pompes, bien loin des fameuses « têtes à claques » de sa génération. Le millésime 1987. Matuidi, c'est la récompense du travail. A tel point que Mino Raiola, l'omnipotent agent de Zlatan et Balotelli, a rapatrié le milieu dans son écurie. Et fuck à Jean-Pierre Bernès, son ancien agent. Solide.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



*Fuoriclasse

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, c'est n'es pas Furio mais Fuori. :)
Walter Blanc Niveau : Loisir
God Blaise You!
Le fait que ce crevard de Raiola le recupere n'augure rien de bon, Paris doit ABSOLUMENT se battre pour le garder, ce type est un monstre !

Paris l'a acheté combien à Sainté ? 8 millions il me semble ?

Quel prix aujourd'hui ?
Matuidi n'est certainement pas le meilleur milieu de l'effectif parisien, Motta et Verratti sont au-dessus, mais p*tain ce mec pue la gagne! Dans les grands matchs de LdC où il faut un niveau de jeu élevé, Verratti-Motta au milieu sans contestation, mais dans les matchs qui se gagnent en grande partie à la mentalité (donc la L1), Matuidi est indétrônable.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
A l'aise Blaise !!
madjerinho Niveau : CFA2
Paris se battra. Quelque ce soit le coach, si le type il a un cerveau sa priorité sera de garder Matuidi.

Ce type rend Paris injouable à lui tout seul, il est le muscle de Paris, tu l'enlèves, Paris souffrira quand des Pastore, Ménez, Ibra ont la flemme de presser.
Même au bowling il ne doit pas pouvoir s'empêcher de reprendre la balle à ses enfants
Massimobor Niveau : CFA2
Ha ouais ? Beaucoup de gens pensent qu'on dit "furioclasse" ?
Jicem,

Matuidi n'est pas le meilleur milieu parisien, c'est trop vite dit. Certes Verratti et Motta ont une meilleure assise technique mais l'un est en carton, l'autre est encore trop nerveux et les deux réunis ne peuvent pas courir autant que Matuidi en un match!
Matuidi n'est pas qu'un simple joueur de Ligue 1 avec un gros mental, il a un physique monstrueux et commence à être capable de scorer et d'organiser le jeu de son équipe. Un crack quoi...
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Matuidi fait un peu chouquette sur la photo. Qu'en pense Boutin?
Organiser le jeu de l'équipe, clairement non. Il lui manque ça et il ne l'aura jamais, mais on s'en fout puisqu'on a déjà ce qu'il faut dans ce registre.
Blaisou le master, que de chemin parcouru depuis Sainté.
Stan Key Lubric Niveau : CFA
Sinon, Matuidi, c'est le Dennis Rodman du foot: Il fait briller son équipe non pas en la rendant meilleure, mais en rendant les adversaires moins bon. Verratti rend ses coéquipiers meilleurs. Motta fait briller les arbitres. Chantôme fait briller le banc.
Quel monstre au duel, d'ailleurs on voit que Cazorla l'a bien Santi sur la photo !
La tête de Sakho sur la page d'accueil est priceless.
Comme quoi lorsque l'on est pas le futur Zizou, Patrick Viera, ou Emmanuel Petit :)... On devient quelqu'un !
Yoann Gourcuff, Marvin Martin et 3 autres personnes [Like It]
Message posté par RobinL
Jicem,

Matuidi n'est pas le meilleur milieu parisien, c'est trop vite dit. Certes Verratti et Motta ont une meilleure assise technique mais l'un est en carton, l'autre est encore trop nerveux et les deux réunis ne peuvent pas courir autant que Matuidi en un match!
Matuidi n'est pas qu'un simple joueur de Ligue 1 avec un gros mental, il a un physique monstrueux et commence à être capable de scorer et d'organiser le jeu de son équipe. Un crack quoi...



Matuidi a un physique monstrueux on est bien d'accord, mais contrairement à Motta ou Verratti, il pêche énormément dans la relance, son principal défaut, et n'a pas cette capacité à trouver la bonne passe au bon moment. Donc je ne suis pas d'accord avec toi sur sa capacité à organiser le jeu. J'ajouterais même qu'il compense ses lacunes tactiques (placement, anticipation) par son physique, c'est pour cela qu'il paraît plus "spectaculaire" que les autres à mon sens.

Quand je parlais de "meilleurs", je parlais de leurs qualités de terrain, car c'est vrai que Motta est tout le temps blessé (malheureusement). Pour Verratti, il a montré dans les grands matchs (contre le Barça notamment), qu'il sait être irréprochable quand il le faut, donc pour en revenir à mon premier post, c'est bien une question de mental. D'ailleurs ses coups de sang sont bien souvent contre des petites équipes (certainement de la suffisance plus que de la nervosité donc).
Message posté par Stan Key Lubric
Sinon, Matuidi, c'est le Dennis Rodman du foot: Il fait briller son équipe non pas en la rendant meilleure, mais en rendant les adversaires moins bon. Verratti rend ses coéquipiers meilleurs. Motta fait briller les arbitres. Chantôme fait briller le banc.


Et Leonardo fait briller les biens-pensant !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
72 50