1. //
  2. // South Conference
  3. // Interview

Matt Mesiano : « J'ai dû porter les vêtements de l'arbitre blessé »

Ce samedi, Matt Mesiano était censé commenter le match de South Conference entre Hemel Hempstead et Bath City (0-3) pour la BBC. Seulement, le sort a décidé de le transformer en arbitre assistant. L'histoire folle d'un homme qui cumule aujourd'hui trois boulots différents.

10 3
Peux-tu nous présenter le match sur lequel tu travaillais ce week-end ?
Je travaillais pour la radio locale de la BBC lors du match entre Hemel Hempstead et Bath City, qui comptait pour la 31e journée de la South Conference, la division 6 ici en Angleterre. Je devais assurer un compte-rendu de chaque mi-temps du match. La radio devait m'appeler après la première mi-temps, puis à la fin du match pour leur expliquer comment Hemel Hempstead s'en sortait, puisque la radio locale couvrait cette équipe en particulier. En réalité, je ne commentais donc pas le match en direct. Il faut savoir qu'à ce niveau-là, les joueurs ont des petits boulots à côté, mais sont quand même payés en tant que footballeurs. Il y a quand même un très bon niveau de football dans ces rencontres. Pour vous donner une idée, il y avait à peu près 7000 personnes en tribunes pour ce match.

Qu'est-il arrivé à l'arbitre de touche ?
Et bien à la neuvième minute de jeu, l'arbitre de touche, Chris, s'est blessé au niveau du mollet. Il ne pouvait pas continuer. Moi, j'étais assis dans la tribune presse, tout proche de l'arbitre de touche. Je l'ai vu tomber sans vraiment comprendre au début. Puis je l'ai vu faire des signes pour demander à l'arbitre principal de venir le voir. Je l'ai entendu lui dire : « C'est mon mollet, je ne peux pas continuer » . Là, l'arbitre principal avait l'air un peu perdu. Forcément, il n'y avait aucun remplaçant !

Et là, l'arbitre t'a demandé de remplacer son assistant ?
Alors à ce moment, il est venu dans la tribune presse. Il cherchait l'équipe des médias de Hemel Hempstead pour leur demander de relayer le message dans tout le stade, même aux supporters. Il voulait faire passer le message dans les enceintes du stade. Moi, j'ai entendu la conversation puisque j'étais assis juste à côté. Du coup, je me suis levé, et je leur ai expliqué que j'étais en mesure de le remplacer. Je leur ai dit : « Si vous avez besoin de mon aide, je suis là, les gars ! » Ils étaient assez contents et ils m'ont dit de me dépêcher. Et là, d'un coup d'un seul, je n'étais plus le reporter du match, mais bien l'arbitre assistant ! Je n'ai pas vraiment réfléchi, c'est allé assez vite. Du coup, à la mi-temps du match, j'ai appelé la radio pour leur dire rapidement ce qu'il se passait. Ils m'ont demandé de les rappeler à la fin du match pour en parler plus longuement. Forcément, ils voulaient des détails ! Pour moi, c'était génial : je suis devenu arbitre le temps d'un match, et j'ai eu un temps d'antenne beaucoup plus long que d'habitude !

Mais pourquoi toi ? As-tu un diplôme d'arbitre ?
Il se trouve que oui ! Je suis un arbitre qualifié de niveau 7. Normalement, je devrais m'occuper des matchs des juniors dans le comté. Après, rien ne m'est interdit. Avec ce diplôme, je peux arbitrer à n'importe quel niveau de football en Angleterre. Seulement, la FA fait généralement appel à des arbitres de niveau 2, voire 3 pour ce genre de matchs. Pour résumer, ce n'est pas impossible pour un arbitre de niveau 7 d'exercer à ce niveau, c'est simplement extrêmement rare.

Comment as-tu fait pour te changer ? Tu n'avais quand même pas ton équipement sous ta chemise, comme Superman ?
Non, non ! Dès que je me suis porté volontaire, ils m'ont emmené en courant dans les vestiaires pour me changer. Je n'ai pas vraiment entendu, mais je pense qu'ils ont averti les spectateurs que le match allait reprendre bientôt. Ils n'avaient tellement rien prévu que j'ai dû porter les vêtements de l'arbitre blessé !

Mais comment les gens ont réagi quand ils ont vu qu'un homme de la tribune presse devenait arbitre ?
Honnêtement, je pense qu'ils étaient quand même assez contents, puisqu'ils pensaient dans un premier temps que le match allait être annulé. J'ai vraiment eu la pression. Dans les vestiaires, j'étais vraiment très nerveux. Heureusement, quand je suis entré sur le terrain, j'ai réussi à me calmer rapidement pour essayer de donner le meilleur. Au début du match, j'étais quand même censé me concentrer sur les performances de Hemel Hempstead. Une fois sur le terrain, j'ai dû changer de regard, devenir neutre pour ne pas favoriser cette équipe. J'aurai bien aimé qu'ils gagnent, mais en tant qu'arbitre, je ne devais pas me laisser influencer.

Et ce match, s'est-il bien passé pour toi ?
Je pense avoir fait un bon match, avec des décisions justes. Il y a eu un incident en première mi-temps. L'arbitre n'a pas été d'accord avec moi. J'ai levé mon drapeau pour signaler une faute sur un joueur de Hemel Hempstead. Tout le monde autour de moi avait l'air de mon avis, mais l'arbitre a décidé de laisser le jeu se poursuivre. À la mi-temps, le manager de l'équipe lui a reproché de ne pas m'avoir écouté.

As-tu été félicité pour ta performance ?
Mes collègues m'ont dit que j'avais fait un bon match, les autres arbitres aussi. Les hommes de la FA m'ont aussi dit que j'avais été correct. Il faut savoir que lors de toutes ces rencontres, la FA envoie des hommes pour observer les arbitres. Après le match, ils envoient généralement un rapport. Ils ont été assez impressionnés de voir que j'ai réussi à assurer malgré les circonstances particulières. J'ai aussi parlé au manager de Hemel Hempstead qui m'a dit qu'il était plutôt content de mon match. Il m'a surtout dit qu'il serait encore plus content si je lui faisais la promesse de ne plus jamais arbitrer un match de son équipe !

Et arbitres-tu souvent ?
Avant de devenir journaliste, j'arbitrais beaucoup de matchs. Mais forcément, avec mon nouveau travail, j'ai été obligé de freiner un peu. Je ne pouvais plus travailler sur certains matchs et en arbitrer d'autres tout ça en un week-end. J'ai quand même réussi à arbitrer quelques matchs depuis septembre, mais j'ai été obligé d'arrêter définitivement juste avant Noël. Donc mon diplôme était encore valable. Simplement, au début de chaque année, il faut se réinscrire. J'ai été plutôt inspiré de le faire cette année, non ? D'habitude quand j'arbitre des matchs, il y a au maximum un ou deux supporters. Et là, d'un coup d'un seul, je me retrouve devant 7009 spectateurs exactement.

Depuis combien de temps es-tu un journaliste pour la BBC ?
Déjà quelque temps. J'ai commencé l'été dernier et j'ai travaillé pour eux sur toute cette saison. J'ai déjà couvert pas mal de matchs. Je suis un journaliste freelance, donc je peux travailler pour plusieurs médias, mais cette année, j'ai décidé de me concentrer pour faire un bon travail avec la BBC. Je suis également un technicien cameraman à l'université de Middlesex. Mon but est de devenir journaliste à temps plein un jour.

Un mot pour la fin ?
Je suis un supporter de Watford, et j'ai entendu cette horrible histoire d'un fan agressé à Wolverhampton. J'ai immédiatement donné de l'argent à la campagne lancée par les Wolves pour lui payer ses soins. Je lui souhaite un prompt rétablissement.


Propos recueillis par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Du moment que tu portes pas les habits de ta mère ( et ce même si elle s'est blessée ), l'honneur est sauf.
ToxikCheese Niveau : Loisir
Message posté par kikette38
Du moment que tu portes pas les habits de ta mère ( et ce même si elle s'est blessée ), l'honneur est sauf.


Et la palme du commentaire de merde est attribué à .... KIKETTE38 !!!

On l'applaudi. Ou pas. On le frapperai presque en fait...
le truc le plus dingue dans cette itw c'est quand meme les 7000 spectateurs ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 3