1. //
  2. // 3e journée
  3. // Lazio/Udinese (2-0)

Matri décisif pour ses débuts avec la Lazio

Modififié
6 18
Comment arriver dans l'indifférence générale et se mettre les supporters dans la poche en deux temps, trois mouvements ?

Réponse avec Alessandro Matri, qui a signé de la meilleure des manières ses débuts avec la Lazio. L'ex-Milanais effectue d'abord son entrée en jeu à la 56e minute à la place de Candreva, alors que les Laziali sont accrochés à domicile par l'Udinese. Moins de huit minutes plus tard, il trouve déjà le chemin des filets sur un bon travail de Felipe Anderson.


Mieux, celui qui est prêté avec option d'achat par le Milan AC récidive moins de dix minutes plus tard et valide ainsi définitivement le succès de la Lazio.


Drôle : le dernier but de Matri avant ce doublé datait d'il y a quatre mois, avec la Juventus en finale de Coupe d'Italie, face à... la Lazio. EM2
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il compte faire tout les clubs d'Italie? Y'a personne qui veut de lui assez longtemps, il est nul ou c'est son caractère?
Message posté par footixIer
Il compte faire tout les clubs d'Italie? Y'a personne qui veut de lui assez longtemps, il est nul ou c'est son caractère?


Je me faisais exactement la même remarque, on a l'impression qu'il a fait tous les clubs de la botte, sans jamais s'imposer nulle part sur la durée. C'est un peu pareil pour Gilardino non ? Si ce n'est que Gilardino a un palmarès et une carrière un peu plus fournis...
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Non, c'est juste le concept de l'avant-centre italien qui est comme ça. Pas indispensable parce que ne participant pas au jeu (pas assez bon au foot pour ça) mais un sens du placement et un opportunisme certains (quoique, ça se discute pour Pazzini...). L'héritage de Super Pippo j'imagine. Perso, y'en a aucun que j'apprécie, que ce soit Toni, Amauri, Gilardino, Matri ou Pazzini (j'en oublie sûrement quelques-uns). A eux cinq, ils doivent bien compter 20 clubs italiens différents au compteur...
Message posté par Il Ragno Nero
Non, c'est juste le concept de l'avant-centre italien qui est comme ça. Pas indispensable parce que ne participant pas au jeu (pas assez bon au foot pour ça) mais un sens du placement et un opportunisme certains (quoique, ça se discute pour Pazzini...). L'héritage de Super Pippo j'imagine. Perso, y'en a aucun que j'apprécie, que ce soit Toni, Amauri, Gilardino, Matri ou Pazzini (j'en oublie sûrement quelques-uns). A eux cinq, ils doivent bien compter 20 clubs italiens différents au compteur...


Ouais enfin c'est surtout que Matri n'a clairement plus le niveau, alors qu'on lui a laissé beaucoup de chances. Je me rappelle encore de ce transfert incompréhensible, signe des errements de Galliani, vers le Milan Ac il y a deux trois ans pour 12 millions d'euros
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Mwahahah, c'est même pire que ça :
- 13 clubs italiens pour Toni,
- 11 pour Amauri,
- 8 pour Gilardino,
- 9 pour Matri,
- "que" 6 pour Pazzini.

Alors, ça nous fait dans le détail et uniquement pour la Serie A : Juventus, Inter, Milan, Roma, Fiorentina, Lazio, Napoli, Torino, Bologna, Sampdoria, Atalanta, Genoa, Cagliari, Parma, Palermo, Vicenza, Verona, Brescia, Chievo, Empoli, Piacenza.

Plus tous les clubs de Serie B/C1 en début de carrière / prêt : Messina, Rimini, Treviso, Modena, Prato, Lumezzane, Fiorenzuola, Lodigiani.

Je crois que le seul club majeur qu'il manque, à mon grand plaisir, c'est l'Udinese. :-)
Message posté par Il Ragno Nero
Non, c'est juste le concept de l'avant-centre italien qui est comme ça. Pas indispensable parce que ne participant pas au jeu (pas assez bon au foot pour ça) mais un sens du placement et un opportunisme certains (quoique, ça se discute pour Pazzini...). L'héritage de Super Pippo j'imagine. Perso, y'en a aucun que j'apprécie, que ce soit Toni, Amauri, Gilardino, Matri ou Pazzini (j'en oublie sûrement quelques-uns). A eux cinq, ils doivent bien compter 20 clubs italiens différents au compteur...


Comment peut-on ne pas aimer Luca Toni ?
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
En voyant jouer régulièrement Di Natale. Et même Quagliarella pendant 2 ans, tiens.

Ah, et sa célébration de but, je ne peux pas. Ça me donne des envies de tacle à la carotide...
Faut avoir une bonne impulsion pour tacler Toni à la carotide...
Message posté par Il Ragno Nero
Non, c'est juste le concept de l'avant-centre italien qui est comme ça. Pas indispensable parce que ne participant pas au jeu (pas assez bon au foot pour ça) mais un sens du placement et un opportunisme certains (quoique, ça se discute pour Pazzini...). L'héritage de Super Pippo j'imagine. Perso, y'en a aucun que j'apprécie, que ce soit Toni, Amauri, Gilardino, Matri ou Pazzini (j'en oublie sûrement quelques-uns). A eux cinq, ils doivent bien compter 20 clubs italiens différents au compteur...



Merci pour ta réponse.
Sinon moi j'aimais bien Toni et
Message posté par footixIer



Merci pour ta réponse.
Sinon moi j'aimais bien Toni et


*et sa célébration, mais c'est clair qu'à côté de Di Natale, c'est autre chose. Après, ce dernier est davantage un 9 et 1/2 non? Il a une qualité d'orientation du jeu et la vision qui va avec assez incroyable pour un attaquant de pointe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 18