Allemagne - Bundesliga - 12e journée - Francfort/Augsbourg

Propos recueillis par Pierre Mounier

Matmour : « Francfort est pris au sérieux »

Les supporters de Mönchengladbach le surnommaient « Die Bundesliga Schnellste », le plus rapide de la Bundesliga. Karim Matmour, attaquant algérien de 27 ans, a pourtant posé ses valises à l’Eintracht Frankfurt à l’été 2011. Un pari osé alors que le club évoluait en deuxième division. Un an plus tard, le voilà dans le rôle du trouble fête au sommet de la Bundesliga.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 4.9/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Matmour : « Francfort est pris au sérieux »
Matmour : « Francfort est pris au sérieux »
Renseignements pris, il existe une section « fléchettes » au sein du club omnisport de l'Eintracht depuis 2006. Admets que tu y vas de temps en temps…
Non… J’ai croisé quelques-unes des autres sections. Comment t’expliquer… En fait, si on veut comparer, c’est un peu ce que fait le FC Barcelone avec plusieurs sports. Ici, l’Eintracht est une véritable institution. Malheureusement, je n’ai pas trop eu le temps d’aller voir les autres disciplines.

Pour parler ballon, peu de spécialistes auraient parié sur une 3e place de Francfort au bout de onze journées... Tu nous files la recette magique ?
Un bon effectif ! Même si on vient de monter, il y a pas mal de joueurs d’expérience et d’internationaux dans cette équipe. Et les jeunes présents sont des espoirs du foot allemand. L’effet de surprise ? Oui, pour les premiers matchs, on a senti que les adversaires nous prenaient trop à la légère. Mais depuis début septembre, la tendance a changé et on nous prend plus au sérieux.

Vous êtes invaincus à domicile cette saison et vous recevez samedi la lanterne rouge Augsbourg. Tu vas avoir du mal à nous faire croire que ça te fait peur.
Bizarrement, on est plus inquiet à l’idée de jouer une équipe comme ça. Une équipe qui dispute le maintien est toujours difficile à jouer, plus qu’une autre qui est dans le haut de tableau. Par exemple contre le Bayern Munich la semaine dernière (0-2), on était sacrément motivés, comme si on n’avait rien à perdre. Alors que samedi, tout le monde va attendre la victoire.

Le 7 octobre dernier, tu as joué 35 minutes au Borussia Park contre ton ancien club de Mönchengladbach (2008-2011)... avec un petit sentiment de revanche ?
C’était particulier de revoir tous mes anciens collègues. Et je peux te dire qu’ils ne m’ont pas fait de cadeaux sur le terrain ! Je suis rentré avec des bleus partout à la maison… Ça m’a fait mal de perdre (0-2) car on veut toujours bien se présenter (sic) face à un ancien club.

« Le premier objectif du club, c’est le maintien »

L'an passé, tu évoluais en deuxième division alors que Gladbach terminait 4e en Bundesliga. Tu n’as pas ressenti de frustration ?
(Il hésite). Honnêtement, j’étais content pour eux. Leur bonne saison était prévisible, lors de mes six derniers mois, on n’avait perdu que deux matchs. Ils sont donc restés sur cette lancée et cette euphorie. Pour moi, personnellement, c’était mieux de changer d’air (Matmour a été en bisbille avec ses dirigeants au Borussia pour une histoire de prolongation de contrat, ndlr). J’avais eu des propositions en L1, mais le projet de Francfort m’intéressait le plus.

Ton ancien coéquipier Marco Reus éclate aux yeux de l’Europe du côté de Dortmund. À part ses coupes de cheveux ridicules, il a bien des défauts, ce garçon ?
Personne n’est parfait, mais, des défauts, il n’en a pas beaucoup ! C’est un attaquant qui a un énorme potentiel. Ce n’est pas pour rien qu’il a été élu meilleur joueur du championnat l’an passé. Cette année, il s’est encore amélioré, il a plus de… (Il cherche ses mots en français) de sang-froid, voilà, devant le but. Désolé, à force de parler allemand tous les jours, j’ai les expressions qui me viennent en allemand !

Quand tu vois Reus ou Gladbach sur la scène européenne, tu te dis que Francfort pourrait y être la saison prochaine ?
Pour le moment on se dit que le premier objectif du club, c’est le maintien. Après, quand je vois la qualité des joueurs qu’il y a, je me dis qu’il y a la place pour plus. On veut vite atteindre les 40 points synonymes de maintien, mais on sait qu’on est capable de faire plus.

À titre personnel, tu as choisi de mettre ta carrière internationale avec l’Algérie entre parenthèses pour te consacrer à ton club. Aucun regret ?
Si tu veux bien, je préfèrerais éviter de parler de ce sujet. Si ça ne te dérange pas trop… (Matmour ne s’est plus exprimé sur ce sujet depuis juin dernier pour éviter toute polémique, ndlr)

Pas de soucis. En fait, j'espère que tu es au courant que ton club formateur de Strasbourg bat des records d'affluence en CFA.
Oui, j’ai entendu que des supporters s’étaient mobilisés pour battre ces records. Des amis que j’ai encore à Strasbourg me parlent par téléphone du club. Je suis content pour François (Keller, l’entraîneur du Racing ndlr) et Marc Keller qui est président. Je suis même passé leur rendre une petite visite il y a peu.


Propos recueillis par Pierre Mounier


 





Votre compte sur SOFOOT.com

3 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par The Weasel3034 le 16/11/2012 à 12:33
      

    Plus aucun respect pour lui depuis qu'il a mit entre parenthèses sa sélection. Il était énormément apprécié des supporters des Fennecs malgré son statut de joker dans l'effectif, d'où la forte amertume du public Algérien pour lui. Refuser une sélection pour se consacrer à Francfort ? Chacun ses choix mais certains sont particulièrement déroutants...

  • Message posté par The Weasel3034 le 16/11/2012 à 12:36
      

    *"il a mis" et "envers lui" en lieu et place de "pour lui".

    Pour la peine, je vais aller me flageller avec des Bescherelles...

  • Message posté par mhdbeks le 16/11/2012 à 15:13
      

    Complètement d'accord avec toi THE WEASEL.

    c'est peut être un choix, mais de sa part, ça m'a énormément déçu. Au tant, je savais que certains joueurs africains allaient en sélection que par opportunisme, au tant, je ne m'y attendais pas de sa part.

    En même temps, quand je pense à Kevin prince Boateng, gros mercenaire, qui doit pas mal de chose à sa sélection, et qui reviendra quand le Ghana se qualifiera pour la CdM, je me dis qu'il y a vraiment pire comme gars. parce que le gars est un bon, je parle de Karim bien sûr


3 réactions :
Poster un commentaire