Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // RC Lens

Mathlouthi se lâche sur Garcia

Modififié
Hier, l'entraîneur du RC Lens, Jean-Louis Garcia, a « été mis à pied à titre conservatoire » par ses dirigeants et temporairement remplacé par Éric Sikora. Ali Mathlouthi n'est resté qu'un an dans le Nord. Recruté en juin 2011 et mis à l'écart cinq mois plus tard, le Franco-Tunisien n'a pas gardé de bons souvenirs de son passage dans le Nord. Parti pour le Club africain en août dernier, l'ancien Lensois s'est lâché sur son ancien entraîneur sur lequipe.fr.

Mathlouthi reproche d'abord à Jean-Louis Garcia de ne pas traiter tous ses joueurs de la même façon. « Les titulaires étaient choisis en fonction de statuts bien établis et des affinités avec le coach. Il n'aime pas les joueurs à tempérament, comme moi ou Julien Toudic, par exemple. Quand nous avons dit ce que nous pensions, nous sommes sortis du groupe. Après ma mise à l'écart, je lui ai dit que j'aspirais à plus de temps de jeu, que j'avais envie de jouer. Il m'a dit d'arrêter mon cinéma et s'est énervé. Il a peur de certains éléments dans le vestiaire. Il en maltraite d'autres. Il m'a fait comprendre que je venais de National, alors qu'Eduardo et David Pollet avaient déjà évolué en Ligue 2. Il met certains joueurs sur un piédestal, en les considérant comme Zidane ou Messi. Les autres ont, pour lui, le niveau DH » , a-t-il déclaré.

Avant d'ajouter : « Je l'ai entendu plusieurs fois me critiquer. Je suis quelqu'un qui aime chambrer sur un terrain, comme beaucoup de joueurs, mais cela ne lui plaisait pas. Il n'a pas hésité à me tirer dessus. C'est facile de mettre un élément à l'écart. Mais lui a besoin de mecs qui boivent ses paroles. (...) Une fois, à l'entraînement, il te dit : "Il faudrait que tu joues comme Maoulida. Que tu joues la carotte." Déroutant. Il croit que le football professionnel se joue sur une PlayStation. Rien n'est jamais de sa faute. Pourtant, il n'a jamais rien gagné ! »


Puis, Mathlouthi conclut : « Dès le lundi, tu connais déjà l'équipe alignée le week-end. Toute la semaine, tu ne fais que travailler la défense. Et il n'y a pas que les joueurs qui n'en pouvaient plus l'an dernier. Plusieurs fois, des membres de la direction sont restés interloqués devant les causeries d'avant-match. Certains joueurs en sont même déjà sortis le sourire aux lèvres. Au moins les trois quarts du vestiaire n'en pouvaient plus. Mais comme les joueurs sont sous contrat, ils ferment leur bouche. Sincèrement, heureusement qu'au sein du vestiaire, tout le monde s'entendait bien, parce que le coach est capable d'aller dire à chacun comment il faut s'habiller. Il a besoin de moutons et de brebis qui l'adoubent. L'erreur de recrutement de la saison passée, c'est lui et non les joueurs. Avec l'un des meilleurs effectifs de Ligue 2, il n'est pas normal qu'on ait joué le maintien à la dernière journée. » Imparable.
TP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 2
il y a 3 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 22
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 80