En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal/Tottenham

Mathieu Debuchy, elle est où la sortie ?

Jeudi lors de l'annonce de sa liste, Didier Deschamps a été clair : au vu de son temps de jeu actuel, Mathieu Debuchy ne peut prétendre à l'équipe de France. À sept mois de l'Euro, la meilleure solution pour l'ancien Lillois semble être un départ dès janvier, tant Héctor Bellerín semble installé à son poste avec Arsenal.

Modififié
C'est ce que l'on appelle un message. Et pour le coup, il a été on ne peut plus clair : « Mathieu n'a pas perdu toutes ses qualités du jour au lendemain. Mais il joue très peu. Il doit faire face à une concurrence en club. J'en ai parlé avec lui en septembre. C'est un joueur qui est sous contrat avec Arsenal. C'est quelqu'un de lucide et d'intelligent. On ne peut pas prétendre à être à 100% au niveau international quand on joue si peu. À lui de voir ce qu'il se passera en janvier. » Pour Didier Deschamps, Bacaray Sagna est redevenu le titulaire à droite de sa défense, et son suppléant s'appelle Christophe Jallet. Pour Mathieu Debuchy, encore choix prioritaire l'été dernier pendant la Coupe du monde, le retour de bâton est violent mais logique. Depuis le 11 janvier 2015 et une mauvaise chute contre Stoke City lors de laquelle il s'est déboîté l'épaule, l'ancien Lillois n'est plus le même. Doublé par l'Espagnol Héctor Bellerín, il ne joue quasiment plus à Arsenal - 5 matchs cette saison - et quand il est sur la pelouse, les supporters des Gunners prennent un malin plaisir à moquer ses performances.

Torturé par Douglas Costa, moqué par les supporters d'Arsenal


Martyrisé mercredi en Ligue des champions par Douglas Costa lors de la déroute contre le Bayern Munich, Debuchy avait déjà essuyé une volée de critiques après la défaite des siens contre Sheffield Wednesday en League Cup (0-3) le 27 octobre. Cruels, les supporters avaient balancé du bois sur Twitter, certains allant jusqu'à parler de « plus mauvaise recrue de Wenger » ou à prétendre que « même avec une jambe cassée, Bellerín pouvait faire mieux » . Il faut dire qu'avec un manque de rythme évident, quand bien même Arsène Wenger assurait qu'il était prêt physiquement avant le choc contre les Bavarois, le Nordiste n'a pas été mis dans les meilleures conditions. Aujourd'hui, il apparaît englué dans un cercle vicieux difficile à rompre : sur les cinq rencontres auxquelles il a pris part, Arsenal a perdu quatre fois. Et quasiment à chaque apparition, le niveau de jeu du Français a fait débat en Angleterre, alors qu'il était considéré comme l'un des meilleurs à son poste quand il portait les couleurs de Newcastle.

La relance à Rome avec Rudi Garcia ?


Pour les médias d'outre-Manche, le derby de Londres contre Tottenham ce dimanche est d'ailleurs la dernière chance de Debuchy pour redresser la barre avec les Gunners. Lui qui a perdu sa place à cause de deux grosses blessures à l'épaule, puis à la cheville ne pourra compter s'installer grâce à celle de son concurrent espagnol : grâce à la trêve internationale, ce dernier devrait être opérationnel pour les prochaines échéances des Londoniens. Mais quand bien même l'ancien de la Masia serait sur le flanc pour longtemps, certains journaux comme l'Independant ont remis en question la motivation du latéral droit français, comme une âme en peine contre Sheffield, puis le Bayern. Comme l'a plus ou moins recommandé Didier Deschamps, le salut de Debuchy passe par un départ d'Arsenal. Il se dit que Newcastle ne serait pas contre un rapatriement de son ancien taulier, mais un tel mouvement serait très clairement un aveu d'échec et un retour en arrière. À l'heure actuelle, la piste la plus sérieuse et attrayante est avancée par le Corriere dello Sport : Rudi Garcia aimerait faire de son ancien protégé son titulaire à la Roma, un poste où il a dû bricoler depuis le début de la saison.

Titulaire en puissance à son meilleur niveau


Pour le natif de Fretin, la porte de sortie a tout du deal parfait : une place réservée, un entraîneur qui le connaît, et l'exemple d'un Lucas Digne qui a retrouvé les Bleus après avoir retrouvé le sourire dans la Ville Éternelle. On peut penser que si Debuchy venait à rallier Rome, à y bénéficier de temps de jeu et à se rapprocher du niveau qui fut le sien à Lille ou Newcastle, Deschamps ne devrait pas hésiter à le rappeler en Bleu. Présent à l'Euro 2012 puis au Mondial 2014, le Nordiste dispose de l'expérience et de la connaissance du groupe France dont le sélectionneur a besoin. Techniquement, il a également prouvé à maintes reprises qu'à 100%, il était une solution offensivement plus intéressante que Bacary Sagna. Reste à savoir si Arsène Wenger acceptera de laisser filer un homme sur qui il avait misé près de 15 millions d'euros à l'été 2014 et qui est sous contrat jusqu'à 2019.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17