1. // Publirédactionnel – Plug-Foot

Mathieu Bodmer : « Mes fils ont une culture foot que je n’avais pas »

Le mois dernier, So Foot pointait du doigt la rupture et le fossé qui pouvaient exister dans la façon de vivre le foot entre un père et son fils. Mais à bas la fatalité, il existe une solution qui s’appelle Plug-Foot! Des clés à collectionner nouvelle génération pour rester connecté à l’actualité du foot présentée par l’un des heureux parrains, Mathieu Bodmer, joueur de l’OGC Nice, plus de 500 matchs professionnels dans les jambes et papa de deux bambins…

Modififié
0 22
Tu es l’heureux parrain de Plug-Foot. Tu nous expliques le concept ?
C’est une collection de clés numériques, disponibles chez le buraliste, que l’on peut regarder via un port USB pour accéder à un contenu enrichi. Au lieu de les coller dans un album, tu te connectes pour mettre à jour ta collection. Il y a également des lots à gagner : entre autres, des places pour un match de L1, voire pour la Coupe du monde au Brésil, des maillots, et une rencontre avec un joueur en tête-à-tête. Pour commencer, ce sera des joueurs de Ligue 1 et certains Français d’Angleterre comme Yohan Cabaye.

Quel est l’avantage des clés Plug-Foot ?
La géo-localisation, déjà. Si l’enfant qui gagne des lots se connecte à Rennes, on ne va pas l’envoyer voir un match à Marseille ! On collera à son équipe de cœur. À chaque fois qu’il mettra sa collection à jour, il aura accès à un fil info sur le football. Par exemple, en branchant la carte de Zlatan, il verra ses derniers buts en vidéo.

C’était important de garder le côté physique de la clé ?
Pour un enfant, c’est important de collectionner. Pour l’échange, le toucher est vital. Il y aura un système de cotation qui se fera naturellement entre les enfants, comme avec les billes, autrefois ! Je les entends déjà dire « Un Zlatan vaut trois Cvitanitch ! » Puis il y a le rituel de déchirer un paquet pour découvrir tes clés qu’on ne voulait pas perdre.

Dans les années 80, on trouvait des jeux dans les paquets de céréales où l’on pouvait également gagner des lots…
C’était super compliqué ! Je me revois demander à ma mère d’écrire une lettre et d’envoyer les cinq timbres pour gagner le gros lot… sans aucun retour ! Avec Plug Foot, on essaye de faire gagner un maximum de lots. On a mis en place un système de loterie qui permet de gagner régulièrement des cadeaux.

Quand tu étais jeune, quel sportif aurais-tu rêvé de rencontrer ?
Michael Jordan. Une fois, en vacances à Monaco, je suis arrivé le samedi, il était là le vendredi soir. J’étais dégoûté. Sinon, quand j’étais petit, je me souviens aussi d’une journée des débutants dans mon quartier. On avait fait venir Jean-Pierre Papin. On devait être mille. C’était énorme. L’an dernier, j’ai emmené mon fils au Camp des Loges assister à l’entraînement. Il a croisé Ibra et lui a dit : « Ça va, Ibracadabra ? » Les vedettes sont plus facilement accessibles qu’à mon époque.

Tes deux fils, neuf et sept ans, sont en plein dans cette ère numérique…
Ils sont à fond sur la tablette, c’est simple, ludique et pratique. Ce sont des encyclopédies ambulantes, ils connaissent tous les résultats ! Ils ont la chance d’être nés dans une époque où tout va très vite. Cela fait plusieurs années qu’ils jouent aux jeux de football en ligne, ils connaissent déjà tous les grands noms du football moderne. Ils ont une vraie culture que je n’avais pas.

Comment faisais-tu pour regarder des matchs, petit ?
Je suivais les clubs près de chez moi comme le FC Rouen avec Christophe Horlaville, en deuxième division. La radio commentait les matchs de Caen, mais aussi du PSG. Tout était dans la proximité, en fait. À la télévision, il y avait l’affiche du vendredi soir et les buts dans Téléfoot ou Stade 2. Il ne fallait pas rater l’émission ! Mon père m’enregistrait L’Équipe du dimanche pour la regarder le lundi. C’était le seul moyen d’avoir les résultats des matchs européens. Globalement, on regardait beaucoup moins de football qu’aujourd’hui.

Quand tu leur racontes ça, comment réagissent tes enfants ?
Parfois, je me bats un peu avec eux pour leur expliquer la chance qu’ils ont d’avoir accès à pas mal de choses. Avant, on jouait plus au football qu’on ne le regardait. Médiatiquement, je ne connaissais que les joueurs de ma région. Je ne voyais que les grands clubs français à la télévision. Mes fils, eux, sont dans la mondialisation des grands joueurs.

Le football les fait encore rêver ?
Sans doute moins que moi à leur âge. C’est logique car pour moi, à dix ans, c’était inabordable. Aujourd’hui, il y a tellement de médias que les joueurs font presque partie de ta famille. J’étais fan de George Weah et de David Ginola. Si je voulais les voir, il fallait que j’aille à l’entraînement ou que je ne rate pas les deux matchs du PSG diffusés dans le mois. C’était finalement un vrai moment privilégié. J’envie la proximité de mes enfants avec le football moderne. Plug-Foot va dans cette direction en permettant de rencontrer des joueurs. Avant, pour prouver que tu avais rencontré un joueur, il fallait sortir ton carnet d’autographes. Aujourd’hui, au travers de la communauté Plug-Foot, tu peux visionner les photos et les vidéos de tes rencontres.

Au final, c’est plus facile pour transmettre ta passion du football ?
J’aimerais bien que mes enfants fassent comme moi quand j’étais gosse : qu’une fois la clé Plug-Foot connectée au port USB de l’ordinateur, ils apprennent toutes les infos du joueur, son âge, son poids, sa taille, son palmarès, etc. Avec Internet, toutes ces données se conservent encore plus facilement que les stickers ou les magazines. Ça permet aussi de comprendre comment mes enfants vivent le football actuel. Cela peut créer un lien supplémentaire entre un père et son fils.
– Propos recueillis par Mathieu Faure, à Nice/Photo: Renaud Bouchez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ouais ses fils ont une culture foot qu'il n'avait pas... On verra si avec leurs tablettes et leurs clefs usb moisies ils sauront taper un peu dans la balle. Parce que c'est quand même ça la base hein... Je fais mon vieux con mais j'ai l'impression que les jeunes savent plus passer un aprèm au city stade à la l'ancienne ;)
De mémoire, c'est Ongenda non... c'est bien de mettre l'image d'une vignette avec une faute, ça situe la légitimité du truc.
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par Toofos
Quand Jesse Pinkman joue au football, il s'appelle Bodmer...


Et quand il joue au tennis il s'appelle victor troicki.
Cela dit Bodmer etait un footballer rate on va pas se mentir.

cette ITV demontre une fois de plus que c'est vraiment un des joueurs les plus futés du championnat
il avait fait preuve déjà d'audace et d'esprit citoyen avec son projet " foot travailler" à Evreux qui lui avait valu le prix de la FFF, mais là il continue

concept interessant et qui peut rapporter gros si ça marche ...je le lui souhaite !!

comme joueur , ça été un des meilleur n° 10 français entre 2005 et 2010, il a fait des saisons de fou , jamais sélectionné par RD ( comme Jerome Leroy d'ailleurs) parce que ce dernier ne l'aimait pas ... quand on voit les brèles qu 'on a mis au milieu
en outre il a une superbe technique de passeur et de buteur

il n ' a pas eu de chance, il est parfois tombé au mauvais moment au mauvais endroit ( cf l 4L ) mais il n ' a jamais cherché non plus ( il le reconnait dans une derniere ITV ) à aller au delà de lui même c'est un type qui adore jouer au foot mais qui n 'est pas un compétiteur dans l'âme

c'est tout sauf un joueur raté !!! au contraire

cela dit pour un enfant des "quartier"s d'Evreux sa carrière, apparemment, il trouve déjà que c'est inespéré, il a une famille , de l'argent , l'admiration des connaisseurs ... et manifestement une future reussite financière

que demandez de plus
ah si ... que Puel pour ses 3 dernières années le remette en 10

Bravo Mathieu
superslash Niveau : CFA2
Message posté par Toofos
Juda,

Il n'était juste pas assez sérieux et discipliné. Trop paresseux. Il n'aimait pas s'entraîner, courir, etc.

Parce que pour le reste, c'était un joueur élégant doté d'une technique supérieure à la moyenne. Capable de jouer en milieu défensif, défense centrale ou en numéro 10.

Un petit aperçu tout en douceur : http://www.dailymotion.com/video/x11hnj … ique_sport


euh je suis pas spécialement supporter du type, mais de là à en parler au passé ...
"L’an dernier, j’ai emmené mon fils au Camp des Loges assister à l’entraînement. Il a croisé Ibra et lui a dit : Ça va, Ibracadabra ? Les vedettes sont plus facilement accessibles qu’à mon époque. "

En même temps, le mec jouait au PSG. Normal que les vedettes soit plus accessible au fils d'un joueur qu'à un jeune lambda comme il était étant jeune. Moi je ne trouve que Zlatan soit si accessible que ça et surtout si on compare avec un Da Rocha époque nantaise ou même les Giresse ou Bossis des 80's !
PeterTheMagic Niveau : District
"Mes fils ont une culture" ... J'ai d'abord pensé à du jardinage ou un truc du genre ! Rires.
Note : 1
Message posté par Toofos
Juda,

Il n'était juste pas assez sérieux et discipliné. Trop paresseux. Il n'aimait pas s'entraîner, courir, etc.

Parce que pour le reste, c'était un joueur élégant doté d'une technique supérieure à la moyenne. Capable de jouer en milieu défensif, défense centrale ou en numéro 10.

Un petit aperçu tout en douceur : http://www.dailymotion.com/video/x11hnj … ique_sport


je te crois à tel point que j´avais pas envie de regarder la vidéo
ou a l´envers, enfin bref..
melbut erding Niveau : DHR
Message posté par superslash


euh je suis pas spécialement supporter du type, mais de là à en parler au passé ...


nan il fait ses matches mais sa carriere est derriere lui, et ce sponsoring degeulasse de merdouilles destinées a des enfants qui liront jamais cet article en est la preuve
LePSGFrancais Niveau : Loisir
Moi je le lis et j'ai 13 ans donc ton commentaire .....
1 réponse à ce commentaire.
pourquoi sponsoring degueulasse ??? iii
Bodmer a toujours eu comme mec une bonne réputation , s'il se lance dans cette operation c'est son droit , c'est plutot malin

sofoot l' a interviewé c'est bien il répond , ils sont les premiers

il a encore quelques années devant lui comme joueur par ailleurs
Ah ça me rend quand même triste de voir qu'il est écrit "Défenseur" sur son USB...
LosduesThiago Niveau : Loisir
Message posté par lapoutredebamako
Ouais ses fils ont une culture foot qu'il n'avait pas... On verra si avec leurs tablettes et leurs clefs usb moisies ils sauront taper un peu dans la balle. Parce que c'est quand même ça la base hein... Je fais mon vieux con mais j'ai l'impression que les jeunes savent plus passer un aprèm au city stade à la l'ancienne ;)


je confirme tu est un vieu con
"L’an dernier, j’ai emmené mon fils au Camp des Loges assister à l’entraînement. Il a croisé Ibra et lui a dit : « Ça va, Ibracadabra ? » Les vedettes sont plus facilement accessibles qu’à mon époque"

...Euuuh??? Je suis sur qu'à ton époque un fils d'ancien joueur du PSG n'avait pas non plus de souci pour accéder aux joueurs!
RobinVandeurDePersil Niveau : District
Et quand il skate il s'appelle Rob Dyrdek



Plug-Foot, le magazine des amis des plugs et du foot ...
Olivier Rouiller likes this !
C'EST POSSIBLE D’ARRÊTER DE REMONTER NON-STOP CETTE PUB DE MERDE ?!

Merci.
CaptainIgloo Niveau : Loisir
Message posté par Ashram
C'EST POSSIBLE D’ARRÊTER DE REMONTER NON-STOP CETTE PUB DE MERDE ?!

Merci.


https://adblockplus.org/fr/firefox
De rien.
Jeu direct Niveau : CFA
J'aime bien son t-shirt le parrain. Voilà sinon j'ai pas lu l'article
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 22