Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Tottenham/Chelsea (2-4)

Mata-Gallas, duo gagnant pour Chelsea

Choc de la 8e journée de Premier League, ce Tottenham-Chelsea a accouché d’un joli festival offensif. À la fin, c’est Chelsea qui l’emporte, pour conforter sa supériorité en championnat (2-4). Les Blues pourront se féliciter de l’apport de Mata, auteur d’un doublé, et de… William Gallas, pas dans son assiette.

Modififié
Tottenham-Chelsea : 2-4 (0-1)

Buteurs : Cahill (17e), Mata (66e, 69e) et Sturridge (90e+1) pour Chelsea, Gallas (46e) et Defoe (54e) pour Tottenham


Chelsea a eu du mal, dans son duel face à Tottenham. Mais au final, ça n’aura duré qu’une demi-heure à peine. Un petit passage à vide en début de seconde période, durant lequel les Blues prennent deux buts. Avant ça, les hommes de Di Matteo avaient dominé. Après ça, ils domineront encore, pour terminer leur match en trombe (2-4). Ils peuvent remercier, cela dit, un certain William Gallas. Le Français a offert deux buts à l’adversaire, à l’aide de relances dans l’axe. C’est pas beau, de vieillir. En tout cas, Chelsea conforte sa première place et prend une avance considérable sur son futur adversaire, Manchester United.

Chelsea remercie Gallas

Sans captain John Terry (suspendu quatre matchs pour les propos racistes proférés à l’encontre d’Anton Ferdinand), la défense de Chelsea est tout de même solide. C’est du moins le constat du début de match face à Tottenham, où la défense des Blues fait preuve d’une sérénité à toute épreuve. Bon, heureusement aussi que William Gallas foire complètement son contrôle, alors qu’il est seul face à Čech (5e)… Outre cette « occasion » concédée, l’arrière-garde des Blues contrôle, notamment grâce à l’excellent boulot du pivot Obi Mikel. Presque logique, au final, de voir un défenseur ouvrir le score en faveur de Chelsea. En l’occurrence, Gary Cahill, qui reprend de volée à l’entrée de la surface un ballon dégagé de la tête par… Gallas (0-1, 17e). Le Français, sans conteste la grosse perf’ du début de rencontre.

Après son but, cela dit, Chelsea connaîtra plus de difficultés. Bien maîtrisé jusque-là, Lennon se met à faire des siennes et à perturber la sérénité des Blues depuis son aile droite. À partir de la demi-heure de jeu, on voit enfin les hommes de Di Matteo contrariés, et les occasions se succéder. Sigurdsson, d’abord, flirte avec le montant de Čech (30e). Mata réagit quelques minutes plus tard en sollicitant Friedel (bah ouais, Lloris est sur le banc, hein…), d’une frappe à l’entrée de la surface (39e). Après une demi-heure de domination tranquille, Chelsea est donc en difficulté sur la fin de première période.


La révolte des Spurs et… re-Gallas


À la reprise, la tendance subsiste. Tottenham domine. Et les Hotspurs vont profiter de la faible concentration de leurs homologues pour revenir au score, quasiment sur la remise en jeu, à vrai dire. Et là, encore une fois, c’est William Gallas qui s’illustre. Sur un long ballon, Vertonghen, seul au second poteau, remise pour le central qui, à bout portant, n’a qu’à mettre un coup de tronche pour la mettre au fond (1-1, 46e). Loin de se satisfaire de l’égalisation, les Spurs poussent encore. Sigurdsson voit une nouvelle tentative bloquée par Čech (51e), avant que Defoe ne vienne finalement concrétiser l’outrageuse domination de son club. Lennon tricote sur son aile et sert dans le tempo (à moins qu’il n’ait tenté de frapper) son attaquant, qui ne se pose pas de question au point de pénalty (2-1, 54e). AVB peut sourire, on assiste là à un gros retournement de situation. Et encore, on n’est pas au bout de nos surprises.

Après ce premier quart d’heure un peu fou, c’est Chelsea qui reprend l’initiative. La vivacité des attaquants blues, Hazard et Oscar en tête, commence à gêner sensiblement l’arrière-garde des Spurs. Le Brésilien va d’ailleurs être à l’origine de l’égalisation : il se balade à droite et sert un centre dans la surface. Gallas est sur la trajectoire, mais il re-dégage dans l’axe. À l’entrée de la surface se trouve Mata, qui frappe directement pour trouver le petit filet (2-2, 66e). Pas le temps de s’en remettre, on prend les mêmes et on recommence deux minutes plus tard. Cette fois-ci, cependant, l’Espagnol fait tout. À l’origine de l’action, il transmet à Hazard et file dans la profondeur. Mikel, qui a hérité du ballon, lui transmet dans l’axe, et Mata d’aller battre Friedel (2-3, 69e). Gallas, dans tout ça, est à la bourre au marquage… Pour changer, tiens ! Et après ce nouvel avantage, il ne pourra aller se racheter, Chelsea fermant la porte à clé, face à un Tottenham fatigué. Enfin, il y aura bien des frappes de Lennon (85e) et Torres (86e) pour nous faire vibrer, avant que Sturridge ne marque un ultime but pour les Blues, manière de parachever la belle victoire. C’est encore Mata qui fait tout, en allant chiper le ballon à Walker sur l’aile droite, en fixant toute la défense adverse, pour finalement refiler la gonfle à son partenaire sur un plateau (2-4, 90e+1). Voilà qui est fait pour Chelsea. Un choc bien négocié pour le leader du championnat anglais, qui prend provisoirement sept points d’avance sur son dauphin, Manchester United. Ça tombe bien, c’est justement son prochain adversaire en Premier League, la semaine prochaine. Le rendez-vous est pris, et ça promet déjà, c'est sûr.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 5 Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 12:40 Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 12 Hier à 12:10 Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico
À lire ensuite
Monaco prend le large