Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 30e journée

Mata et Giroud au top des charts, Gerrard en héros déchu

Avec 31 buts inscrits et aucun match nul à déplorer, la 30e journée de Premier League a remis au goût du jour la notion de « football plaisir » . Portés par un Giroud étincelant et un Mata d'or, Arsenal et Manchester United sont les grands vainqueurs du week-end. L'inverse de Liverpool qui, plombé par un coup de sang de son idole Stevie G, s'éloigne du Big Four.

Modififié

L'équipe du week-end


Si Chelsea s'élève toujours comme le principal favori à la couronne, la formation de José Mourinho demeure convalescente depuis son élimination en Champions League par le PSG. Des difficultés étalées dimanche sur la pelouse au KC Stadium où Hull City a poussé les coéquipiers de Captain Terry dans leurs retranchements (2-3). Pourtant rapidement mis sur orbite grâce à Hazard (2e) et Diego Costa (9e), les Blues se sont inexplicablement relâchés. Coup sur coup, ils ont encaissé deux buts par l'intermédiaire d'Elmohamady (26e) et Hernandez (28e). Et sans un grand Thibaut Courtois, auteur de parades de grande classe après sa bévue sur la deuxième réalisation des Tigers, le score aurait même pu leur être défavorable. Il a fallu que le « Special One » fasse parler sa science du coaching en faisant entrer Rémy à la place de Diego Costa pour débloquer sa situation. Deux minutes après son entrée en jeu, le Frenchy a donné la victoire aux siens, permettant d'oublier le nul concédé à Southampton (1-1) la semaine dernière. Avec provisoirement six longueurs d'avance sur Manchester City et un match en moins encore à disputer, la couronne nationale semble désormais bel et bien promise au club londonien à huit journées du terme. Et cela, même si l'ensemble est moins pêchu et moins séduisant.

Le joueur du week-end


« Na, na, na, na, na, na… Giroud… » Cela fait des semaines que les supporters d'Arsenal reprennent à l'unisson ce chant, et Olivier Giroud ne s'en lasse visiblement pas. Bien au contraire, l'attaquant n'est jamais apparu aussi en forme. Contre Newcastle (2-1), samedi, celui qu'on surnomme « Big Man » a offert aux Gunners un sixième succès d'affilée en championnat. Auteur d'un doublé, l'ex-Montpelliérain a rendu une partition sans fausse note et montré qu'il s'érigeait actuellement comme la principale arme offensive de l'équipe d'Arsène Wenger. « Il se bat beaucoup et il s'est amélioré techniquement  » , a salué sobrement le manager alsacien après le match. Cinquième meilleur buteur du Royaume (13 pions dont 8 lors des 9 dernières rencontres), Giroud a fermé quelques bouches ces dernières semaines. S'il continue sur cette lancée dans le sprint final, les Canonniers pourraient d'ici peu valider définitivement leur place dans le Big Four. On n'a peut-être pas fini d'entendre les fans londoniens chanter la gloire de l'international tricolore…

Le but du week-end


Peu enclin à complimenter ses joueurs en général, Louis van Gaal n'a pas pu résister quand il a fallu poser des mots sur la prestation de Juan Mata contre Liverpool (1-2) : « Juan est l'un de mes meilleurs joueurs. Je cherchais l'équilibre, j'ai désormais trouvé une position où il joue bien et il a inscrit deux merveilleux buts  » . Si le premier découle avant tout de la sublime passe d'Ander Herrera, le second vaut bien davantage le détour. Après une longue phase de conversation de balle, l'ancien Blue sert Di María à l'entrée de la surface. Ce dernier joue le une-deux et lui redonne le cuir d'un joli lob dans le dos de la défense des Reds. Plutôt que de contrôler, l'Espagnol, inspiré, décroche une reprise acrobatique qui termine dans le petit filet de Mignolet, impuissant et genoux à terre devant ce bijou. Logiquement élu Man of the Match lors du derby, Mata a sublimé une performance XXL grâce à ce somptueux but. Manchester United, qui conforte sa quatrième place et pointe toujours à une seule longueur d'Arsenal, peut remercier son délicieux gaucher.


La déclaration du week-end


« Je dois seulement l'accepter. La décision de l'arbitre a été juste. J'ai laissé tomber mes coéquipiers et mon manager aujourd'hui et, surtout, j'ai abandonné mes supporters. J'assume donc l'entière responsabilité de ce que j'ai fait »

À mesure que le temps défile et que son inéluctable départ de Liverpool approche, Steven Gerrard ressemble de plus en plus à une icône déchue. À l'occasion du derby face à United, le milieu de terrain anglais a précipité la chute de son équipe de manière spectaculaire. Tout juste entré en jeu à la place de Joe Allen au retour de la première période, il n'a tenu que quarante et une secondes sur la pelouse d'Anfield. Le temps de se chauffer et de laisser une vilaine semelle sur la jambe d'Ander Herrera. Il s'agit là de la plus rapide expulsion pour un joueur entrant à domicile dans l'histoire de la Premier League. Bien moins utilisé par Brendan Rodgers depuis le mois de janvier, puis ensuite blessé, Stevie G pourrait désormais être celui qui a empêché les Reds de décrocher une place en Ligue des champions. Presque un an après sa terrible glissade contre Chelsea, les temps sont durs pour l'idole liverpuldienne. Pas pour les supporters des Red Devils qui ont profité de cette offrande pour ouvertement se gausser d'elle. « Gerrard fucked it up… Again ! » ont-ils ainsi célébré dans la tribune visiteur d'Anfield à la fin du match. Cruel.

Vidéo

L'analyse définitive


Plus connu pour ses incartades que pour ses compétences de manager, Alan Pardew est pourtant en train de retrouver une certaine crédibilité outre-Manche. L'entraîneur anglais, qui avait récupéré un Crystal Palace moribond dans la zone de relégation, a totalement transfiguré le visage de la formation londonienne. Depuis sa prise de fonctions, le 3 janvier dernier, les Eagles présentent le bilan flatteur de six victoires, un nul et trois défaites en Premier League. Après leur succès facile contre les Queens Park Rangers (3-1) le week-end dernier, ils ont confirmé ce samedi à Stoke City (1-2). Malgré l'ouverture du score des Potters par Diouf, Palace a su parfaitement réagir grâce à Murray et Zaha. Avec maintenant onze points d'avance sur le premier relégable, Alan Pardew semble en passe de réussir avec brio la mission qui lui était assignée : le maintien. Mais gare à cette période de quiétude béate, le bougre est capable à tout moment de donner un coup de boule à quelqu'un en cas de moindre contrariété…

Vous avez raté Tottenham-Leicester et vous n'auriez pas dû


Là où Harry Kane met le feu cette saison, c'est généralement synonyme de spectacle. Et ce samedi, le lieu où il fallait avoir posé ses fesses en Angleterre est assurément White Hart Lane. Parce que l'attaquant anglais de Tottenham a claqué un triplé contre la lanterne rouge Leicester lors d'une rencontre décousue, mais riche en émotions (4-3). Pourtant rapidement devant au score grâce à un doublé de leur buteur providentiel – 19 buts en Premier League cette saison –, les hommes de Mauricio Pochettino ont, comme trop souvent lors de cet exercice 2014/2015, fléchi. Vardy et Morgan ont permis aux Foxes de revenir dans la partie, mais de nouveau Kane et le but contre son camp de Schlupp ont permis à Tottenham de reprendre l'avantage. La réduction du score de Nugent à la 90e minute ajoutera encore un peu plus de suspense à un match totalement débridé. Sept buts inscrits au total et beaucoup de joie donnée à tout le monde. Sauf à Hugo Lloris, victime d'une entaille profonde au niveau du tendon rotulien du genou droit après avoir percuté son compère Kyle Walker et contraint de sortir sur civière. Mais rien de grave, la dulcinée du bonhomme a tenu à rassurer tout le monde sur Twitter. Un happy end comme on les aime, quoi.


La polémique autour de la théière


Fin février, lors de la victoire de Manchester United contre Sunderland (2-0), l'arbitre Roger East avait commis l'impair d'exclure Wes Brown alors que c'était son compère John O'Shea qui s'était rendu coupable d'une faute. Samedi, c'est son homologue Neil Swarbrick qui a réitéré pareille erreur à l'occasion de Manchester City-West Bromwich. Après seulement 89 secondes de jeu, l'homme en noir a pris la décision de dégainer le carton rouge à l'encontre de Gareth McAuley à la place de Craig Dawson, qui avait fauché Wilfried Bony à l'entrée de la surface. Ce n'est qu'après la rencontre que l'arbitre a eu conscience de son erreur et a présenté ses excuses aux Baggies. Quelque peu agacé par cette affaire, Tony Pulis, le manager de West Brom, a fait savoir publiquement qu'il souhaiterait l'introduction de la vidéo afin d'éviter qu'une telle mésaventure se répète. Une requête qui ne devrait pas manquer d'émouvoir un certain Michel Platini.

La stat inutile


400. En étant titularisé avec Manchester United contre Liverpool ce week-end, Wayne Rooney a fêté sa 400e apparition en Premier League. Un moment historique qu'il aurait pu marquer de son empreinte en inscrivant un penalty. Mais non, « Wazza » s'est chié dessus.

What else ?


Bony a été aligné pour la première fois avec Manchester City et a activement participé au succès des Citizens contre West Bromwich (3-0) en inscrivant son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Les 9 derniers buts encaissés par Liverpool en Premier League sont survenus à Anfield.

C'est la deuxième fois lors des sept dernières années que Manchester United s'impose deux fois dans un même exercice en championnat contre les Reds.

En perdant contre United, Liverpool a enregistré sa première défaite en 2015 après onze matchs invaincus.

En s'inclinant à West Ham (1-0) pour son premier match avec Sunderland, Dick Advocaat est devenu le cinquième manager néerlandais à perdre d'entrée. Seuls Ruud Gullit et Guus Hiddink n'ont pas connu ça.

Everton s'est imposé contre QPR (1-2), mais n'a réalisé que 4 clean sheets lors des vingt derniers matchs de Premier League.

Loïc Rémy aime Hull City. Lors de ses quatre apparitions face aux Tigers, l'attaquant français a fait trembler les filets à quatre reprises.

Harry Kane est le premier joueur de Tottenham à claquer un hat-trick depuis Gareth Bale en décembre 2012.

Southampton a battu Burnley (2-0) et n'a plus perdu depuis trois matchs.

Swansea a mis un terme à deux revers d'affilée en venant s'imposer sur la pelouse d'Aston Villa (0-1).

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68