En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Everton-Swansea

Martinez, le bal du cygne

C'est une pierre de la longue reconstruction. De l'avis de tous, il est même la fondation de ce qu'est redevenu Swansea. D'abord en tant que joueur et capitaine puis, et surtout, sur le banc, Roberto Martínez a largement créé ce qu'est devenu aujourd'hui le club gallois. Sauf qu'aujourd'hui, l'Espagnol a changé de banc. Regard dans le rétro.

Modififié
La file est longue. Elle est interminable. Pour la plupart, ils sont là depuis des heures. Justin, 37 ans à l'époque, l'affirme, dans l'attente : « Certains ont même quitté leur travail pour l'occasion. C'était le jour le plus important de notre vie. Avec du recul, ce n'est que du foot, mais à cette heure-là, c'était un petit peu plus que ça. J'ai des amis qui se sont même fait licencier par leur employeur. Ils avaient séché le travail pour obtenir leur billet. » Jamais le célèbre aphorisme de Bill Shankly n'aura pris une telle mesure que cette semaine du printemps 2003. Ce jour-là, dans le Sud du pays de Galles, à Swansea, le football est bien « une question de vie ou de mort » . Celle d'un historique, le Swansea City Association Football Club. Car le 3 mai 2003, au moment de sortir du couloir du Vetch Field de Swansea, les Swans ont le bec dans l'eau. La troupe emmenée par l'ancien international gallois Brian Flynn (66 sélections entre 1975 et 1984) est au bord de l'extinction, d'une descente en Conference qui signifierait probablement la mort pure et simple d'un club qui était encore en première division vingt ans plus tôt.

Les images et la voix de l'époque dessinent parfaitement la dramaturgie de l'instant. « C'est pour la ville, c'est pour le pays, c'est pour l'honneur » , annonce le commentateur. Le décompte final fera état de 9 585 écharpes blanches serrées plus fort que jamais alors que certaines larmes coulent sur les joues pâles. Joe Allen n'a alors que treize ans et est, lui aussi, en tribunes. L'actuel joueur de Liverpool court alors pour l'équipe des U13 de Swansea. Il sait qu'en cas de descente, l'existence de sa catégorie pourrait être en danger. Il est 15h, heure anglaise. Face à Swansea, Hull City qui n'a alors plus rien à jouer dans cette fameuse troisième division à vingt-quatre équipes. Au cœur du jeu, deux hommes : un gamin de vingt ans, Leon Britton, prêté à l'époque par West Ham, et Roberto Martínez, arrivé quelques mois plus tôt de Walsall. Brian Flynn en a fait son capitaine. Il offrira cet après-midi là une passe décisive à Lenny Johnrose. Le troisième des quatre buts de Swansea. Car dans la peur du Vetch Field, Swansea s'imposera (4-2) avec un triplé de James Thomas, enfant de la ville. Le club vient de se sauver, le stade d'être envahi. Roberto Martínez de poser sa première pierre.

Vidéo

Le rêve Toshack


Juillet 1995. Personne ne connaît vraiment Roberto Martínez. Il n'a que vingt-deux ans et traîne derrière lui la réputation d'un espoir déchu, tout au plus. Sa carrière de footballeur se résume en quelques lignes : une apparition en Liga avec le Real Saragosse deux ans plus tôt, quelques matchs avec les équipes de jeunes du club et un retour dans sa ville natale, à Balaguer, en Catalogne. La suite de l'histoire se trouve dans la bonhomie de Dave Whelan, le président de Wigan, qui décroche son téléphone pour installer les « Three Amigos » chez les Latics. Roberto Martínez débarque alors en Angleterre à l'été 95 avec deux anciens coéquipiers, Jésús Seba et Isidro Díaz. Le milieu défensif espagnol sera même nommé dans l'équipe type de troisième division, élu meilleur joueur du club par les fans, et finira champion avec Wigan en mai 97. Le rêve anglais de Martinez prend forme. Doucement. Car la suite de sa carrière britannique, à Motherwell et à Walsall, ressemble davantage à un cirage de banc continu dans les règles de l'art.

Dans son autobiographie, Kicking Every Ball, Roberto Martínez détaille : « Un jour, alors que je jouais à Walsall, mon entraîneur de l'époque, Colin Lee, est venu me voir. Il m'a expliqué que Brian Flynn, le coach de Swansea, l'avait appelé pour me faire venir là-bas. Le lendemain, j'ai rencontré Brian dans un hôtel de la chaîne Ramada Jarvis. (…) Il m'a vendu le club et j'ai tout de suite aimé le challenge. Il m'a dit clairement que la tâche était immense, mais j'ai foncé. » Martinez a déjà en tête le rêve d'entraîner un jour, mais il ne sait pas quand. Il estime avoir le temps et, à cet instant, il n'a même pas trente ans. Roberto Martínez connaît Swansea de par son histoire et celle de John Toshack, l'idole des Swans. Car Toshack est un monument, une trace du passé. Un prince des années 80, brun et numéro 10 sur le maillot blanc, entraîneur-joueur du premier Swansea à avoir accédé à l'élite du football anglais. Un homme capable de faire monter le club de la quatrième division à la première. En trois saisons.

Le relais, le bus et le but


L'arrivée de Martinez à Swansea est aussi le début d'une nouvelle ère. Celle de la reconstruction sur les vestiges d'une gestion bancale. Brian Flynn impose ses choix, il veut « jouer au foot » . Flynn est arrivé en cours de saison et a tout de suite demandé à la direction des moyens pour construire une équipe. Sa première saison se termine donc par le sauvetage du 3 mai 2003, avec un brassard serré autour du bras de Roberto Martínez. Il est le relais de Flynn sur le terrain, son homme de base et de confiance. C'est lui aussi qui conduira le club dans sa lente remontée, en League One d'abord, au printemps 2005. Brian Flynn a alors été remplacé par Kenny Jackett qui est tout proche d'une seconde montée de rang avec une finale de play-offs en 2006. Martinez rend alors son brassard et prend son sac, direction Chester City. Pour cinq mois seulement.

« C'est une semaine que je n'oublierai jamais. Un mardi soir, je joue avec Chester City contre Bury. En sortant de la pelouse, je me dis que c'est peut-être le dernier match de ma carrière, explique Roberto Martínez dans son autobiographie. Le lendemain, j'avais rendez-vous avec Huw Jenkins, le président de Swansea, pour évoquer le poste d'entraîneur. En partant de Swansea quelques mois plus tôt, je savais que mon histoire là-bas n'était pas terminée. Contre Bury, j'ai été élu homme du match. (…) Quatre jours plus tard, alors qu'on allait prendre le bus pour un match à Swindon, Jenkins m'appelle. Il veut me voir, le bus part sans moi. Je venais d'être nommé entraîneur. » Le 23 février 2007, la nouvelle est officialisée. Roberto Martínez, trente-trois ans, va s'asseoir sur le banc pour diriger des mecs avec qui il buvait des coups il y a encore quelques mois. Dans un club qu'il connaît par cœur et où le groupe l'adore. Martinez ne va perdre qu'un seul des onze matchs qui ponctuent sa première saison. La suite ? Un jeu basé sur le jeu, justement, sur les passes et une philosophie attractive. Un Liberty Stadium qui se remplit, un Jenkins qui a la banane et un Swansea qui renaît. Par la pensée d'un homme.

Car Martinez tient à mettre en place un groupe, disons, cosmopolite. En quelques mois, Swansea voit s'installer trois Trinidadiens, trois Espagnols, deux Hollandais et les bases de son futur avec Garry Monk (futur entraîneur du clun, ndlr) en pilier et Ashley Williams (aujourd'hui capitaine du club, ndlr). Dès sa première saison complète, Roberto Martínez devient champion de League One. La suite ? Une huitième place de Championship et des gloires qui tombent de partout. Martinez est le futur, il l'incarne et sent le football comme peu de monde en Angleterre. Pour certains, l'Espagnol est même un révolutionnaire. Il a désormais Swansea dans le sang, car il y a tout connu et affirme qu'il ne quittera le club que si on le lui demande. Dans plusieurs entretiens, il se montre fier d'avoir redonné à ses joueurs l'amour perdu du maillot blanc. Reste qu'à l'été 2009, Martinez va finalement filer à Wigan et être renommé « El Judas » par une partie du Liberty Stadium. L'ancien capitaine a posé les bases d'un futur que Rodgers va porter au sommet. Laudrup s'en servira aussi pour aller chercher la League Cup en 2013. Swansea est revenu au sommet et l'influence de Martinez est restée. Lui est désormais loin, très loin, et toujours plus proche de son sommet. Car aujourd'hui, il est devenu un adversaire. Car aujourd'hui, c'est en potentiel européen, avec Everton, qu'il accueille son ancienne famille. Les bras levés.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:47 334€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham
lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 Hier à 14:36 Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 6 Hier à 14:22 Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 2 Hier à 12:48 Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 Hier à 11:48 Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:44 Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 31 Hier à 10:21 Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 4 lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 15 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57 mercredi 27 septembre PSG Bayern : 10€ sans dépôt et 260€ à gagner !!! mercredi 27 septembre DERNIER JOUR DE L'OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! mardi 26 septembre Gignac encore à la rescousse des Mexicains 12 mardi 26 septembre Remplaçant, il est contrôlé positif 12 mardi 26 septembre Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 2