1. // Euro 2016
  2. // Gr. E
  3. // Irlande-Italie (1-0)

Martin O'Neill : « Il y a un grand esprit dans notre équipe »

Modififié
0 6
Qualifié in extremis avec l'Irlande, Martin O'Neill a savouré « une soirée extraordinaire » pour son équipe. Et il attend avec impatience l'affrontement contre l'équipe de France en huitièmes, qu'il n'envisage pas comme un chant du cygne pour son équipe.


« Cela a été très émouvant à la fin. C'est une belle victoire, on l'a méritée. » Martin O'Neill savoure, d'autant plus qu'à un certain moment, il a cru que ses joueurs avaient laissé passer leur chance. Mais Wes Hoolahan s'est bien repris et a déposé le ballon sur la tête de Robbie Brady pour le but de la victoire. Qui aurait pu se dessiner plus tôt : « On aurait pu avoir un penalty, on a dominé le match. » La victoire et la qualification, l'entraîneur de l'équipe d'Irlande l'attribue avant tout à « un grand esprit dans notre équipe, un esprit de groupe. Nous ne baissons jamais les bras. Nous marquons des buts en fin de match, ce n'est jamais un hasard. »


Désormais, ses hommes peuvent évoluer libérés, car « sortir de cette poule, c'est quelque chose d'extraordinaire. Lorsque nous avions vu le tirage au sort, nous savions que cela allait être difficile. » La performance aidant, il n'a pas manqué de placer une petite pique à Marco Tardelli, qui avait estimé que son Irlande jouait « avec passion, mais sans cerveau » . Le silence de l'Italien ce soir, « c'est peut-être à cause de la défaite de son équipe. » Se projeter sur le match de Lyon, il le fera seulement après une nuit de sommeil. Même s'il concède que « c'est une très belle affiche, un très beau match contre l'équipe qui organise ce tournoi » .

L'enjeu désormais, c'est de « recharger les batteries pour jouer aussi bien que ce soir. On est impatients. » Mais il sait aussi que « cela ne sera pas facile » . Mais il y croit : « Je ne veux pas penser que le huitième sera notre dernier match. Il faudra récupérer. Certains joueurs ont disputé trois matchs en neuf jours, il faut qu'ils se reposent. La France a eu plus de repos, c'est un avantage considérable pour cette équipe. »

Un de plus, diront certains. Propos recueillis par Nicolas Jucha au stade Pierre-Mauroy (Villeneuve d'Ascq)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Le raté du siècle Niveau : DHR
Les italiens sont des romantiques, c'est pourquoi ils voulaient offrir une revanche aux irlandais face aux français. Autrement, comment expliquer la titularisation de Balotelli en défense centrale?

Audenchiasse Niveau : DHR
Putain une sélection avec encore Shay Given et John O'Chie, la faille spatio-temporelle !
Totti Chianti Niveau : National
Ce sont de bons "bourrins" quand même.
Ça tacle sévère.
Avec un arbitrage sérieux et "continental", ils ne finissent pas le huitième à 10.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 6