Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // SC Heerenveen

Martin Ødegaard espoir

Ce dimanche 17 décembre, Martin Ødegaard fête ses 19 piges. L'occasion de faire le point sur le début de carrière chaotique de l'ex-coqueluche du foot européen, à qui l'on prédisait un destin en or dans la lignée de Zidane et Ronaldinho, mais qu'on associe aujourd'hui à Freddy Adu. Arrivé en grande pompe à Madrid en janvier 2015, le Norvégien s'est perdu en route et tente depuis janvier de retrouver le droit chemin à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Modififié
« L’argent n’a pas du tout été un sujet pour moi. Ça n’a pas été un thème dans mes discussions avec divers clubs. J’ai choisi ce qui était le mieux pour moi sur le plan sportif. » Ce 26 janvier 2015, Martin Ødegaard débarque au Real Madrid après avoir affolé l’Europe. En quelques semaines, il s’est invité aux entraînements du Bayern, de Liverpool, des deux clubs de Manchester ou encore d’Arsenal. Mais c’est le Real de Florentino Pérez qui rafle la mise pour plus 4 millions d’euros, pour un joueur de 16 ans. Fou. Comme les records de précocité d'Ødegaard : plus jeune joueur de l'histoire du championnat norvégien à 15 ans, et plus jeune buteur de la compétition, mais surtout plus jeune joueur international de l'histoire du foot à 15 ans et 253 jours. Après avoir cassé internet via les vidéos de ses exploits, le prodige norvégien se lance à l’assaut de la Liga.

Un match en Liga et puis s'en va


C’était il y a presque trois ans. Depuis, la folie Ødegaard est retombée et l’Europe l’a oublié. Or, ce dimanche, le Norvégien fête ses dix-neuf ans. Seulement. Martin Ødegaard est finalement de la même génération que Kylian Mbappé, il a juste percé beaucoup plus (trop ?) tôt. Le jeune homme n’était pas prêt pour une aussi grosse écurie. En Norvège, il était la star absolue dès son plus jeune âge : ses parents ont financé son premier club de Drammen Strong qui s’est construit autour de lui. Toujours surclassé, toujours mis en avant et starisé dès 14 ans, Ødegaard ne pouvait qu’imploser en arrivant au Real. La folie des grandeurs ? Sûrement. Car à l’époque il aurait pu signer dans un club plus adapté, le Borussia Mönchenglabach. « Je suis absolument sûr que s'il n'avait pas choisi le Real Madrid, il nous aurait choisis, a déclaré plus tard Ove Flindt Berg, responsable de la cellule recrutement de Gladbach. On était tout proche, mais personne ne s'en est réellement rendu compte. On ne pouvait pas lutter contre le Real Madrid. »


Martin Ødegaard intègre d’abord la réserve du Real, à l’époque aux mains de Zinédine Zidane. Mais la mayonnaise ne prend pas puisqu'il exige de s’entraîner avec le groupe pro, avant de retrouver la Castilla le week-end. Carlo Ancelotti finit par le lancer en Liga contre Getafe en 2015, lui offrant un nouveau record de précocité. Il remplace alors Cristiano Ronaldo. Puis ? Plus rien. Renvoyé en Castilla la saison suivante, le Norvégien ne s’impose pas dans une équipe dont certains éléments ont percé (Borja Mayoral, Marcos Llorente). Son horizon sportif s’assombrit chez les Merengues. Faute de briller sur les terrains, Ødegaard s’en tire bien en dehors en décembre 2016. En pleine tempête des Football Leaksnotamment Cristiano Ronaldo –, il se distingue lorsque le journal allemand Der Spiegel révèle que son père aurait refusé un montage fiscal pour contourner les impôts espagnols. Pas suffisant pour faire remonter sa cote au Real, qui décide de l’envoyer en prêt en décembre 2016.

Recalé par le Stade rennais


Courtisé dès l'été par le Stade rennais, Ødegaard est attendu en Bretagne. Il est même aperçu au Roazhon Park le 4 décembre 2016. Problème : Christian Gourcuff le recale. « Il faut des jeunes sous contrat avec des possibilités de temps de jeu. Si on a des jeunes sous contrat sans temps de jeu, ça n'a aucun intérêt, surtout si ça bride des jeunes du centre de formation » , explique-t-il alors en conférence de presse. À défaut de jouer le ventre mou en France, Ødegaard file aux Pays-Bas et s’engage pour dix-huit mois avec le SC Heerenveen. Après six timides premiers mois, il affirme ses ambitions dans les colonnes de Voetbal International : « Je voudrais profiter de cette année pour devenir un joueur plus mature et mieux retourner en Espagne. Mon objectif reste le même : m’imposer au Real Madrid. »



Six mois plus tard, sa situation s’est à peine améliorée. Depuis son arrivée à Heerenveen, il a disputé vingt-trois matchs pour un seul petit but inscrit. À l’image de son équipe, il peine à être régulier et l’avoue à la chaîne TV du club : « Je pense que j'ai fait de bons matchs et d'autres beaucoup moins bons. Vous devez apprendre de vos erreurs et vous développer, c'est ce que j'essaye de faire en ce moment. Je m'entraîne et fais de mon mieux pendant les matchs, mais j'espère pouvoir faire encore mieux dans le futur. » Un futur incertain : en septembre, le joueur, en fin de contrat cet été à Madrid, annonçait avoir prolongé au Real sans préciser la durée de son nouveau bail. Depuis, le Real Madrid n’a toujours pas confirmé l’information, sûrement alerté par le jugement de Christian Gourcuff.

Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 159 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
La MCN s'amuse à Rennes