En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Liverpool-Man United

Martial ou Rashford, l’énigme impossible de Mourinho

Auteur d’un début de saison dingue, Anthony Martial pourrait débuter ce samedi après-midi face à Liverpool. Une juste récompense, mais possiblement de courte durée, tant Mourinho semble incapable de choisir entre le Français et Marcus Rashford sur le côté gauche de l’attaque mancunienne. Réel dilemme ou simple volonté de ne pas les faire évoluer côte à côte ? Éléments de réponse.

Modififié

À eux deux, toutes compétitions confondues, ils ont déjà marqué dix buts, effectué onze passes décisives et largement contribué à l'excellent début de saison de Manchester United. Pourtant, Anthony Martial et Marcus Rashford ne jouent presque jamais l'un avec l'autre. Au mieux, ils se contentent de se remplacer l’un l’autre, et ça commence à faire parler les médias anglais, voire les anciennes gloires du club : « Je peux totalement les imaginer jouer ensemble avec un Marcus plus central et un Martial plus excentré à gauche » , expliquait ainsi Ryan Giggs à Sky Sports. Seul problème : Mourinho ne semble pas envisager cette option et souhaite visiblement entretenir ce turnover sur le côté gauche de son attaque. « Il y a tellement de joueurs en forme actuellement, c’est difficile pour tous de ne pas démarrer la rencontre, a-t-il déclaré en conférence de presse, la veille du match face à Southampton. Martial, Rashford, Mata, Lingard, lequel d’entre eux mérite d’être sur le banc demain ? Personne. »

Problème de riche


Compréhensible, le dilemme de Mourinho n’en reste pas moins injuste pour Martial qui, malgré un statut de joker et un temps de jeu limité (287 minutes), semble avoir retrouvé le meilleur de sa forme. Mieux, le natif de Massy est actuellement le joueur français le plus décisif en Europe et vient d’être élu joueur du mois de septembre de Manchester United avec 41% des voix, devançant largement Romelu Lukaku (31%), Marouane Fellaini (20%) ou Marcus Rashford (8%). Mais ça, Mourinho le sait. Il l’a même répété à nombreuses reprises en conférence de presse : « J'observe un grand changement en lui. Dans son humeur, son visage, son langage corporel. En un mot : la joie. Cette attitude globale me réjouit et cela l'aide à mieux jouer. » Alors, quoi ? S’il est clair que Martial bénéficie du travail effectué par Rashford lorsqu'il entre en jeu, lui permettant de faire parler sa technique, son explosivité et son efficacité, et s’il est évident que l’entraîneur portugais semble avoir réussi à installer une saine concurrence entre les deux ailiers, est-il réellement impossible de les voir débuter côte à côte ?

Un schéma tactique modulable


Si la possibilité de voir évoluer Martial à la pointe de l’attaque paraît impossible, tant Lukaku réussit ses débuts avec les Red Devils – Mourinho allant jusqu’à dire que le buteur belge ne soufflerait qu’une fois Zlatan de retour –, les possibilités semblent moins fermées sur l’aile droite. Surtout lorsque l’équipe joue à l’extérieur, où Mourinho délaisse parfois son 4-2-3-1, désormais connu à Old Trafford, pour diverses formations pouvant éventuellement permettre à Rashford et Martial de commencer les matchs ensemble. À l’image de ces fameux 4-3-3 et 3-4-3 utilisés à Stoke et à Moscou qui permettraient à Manchester d’évoluer avec deux ailiers purs. À l’inverse d’un Juan Mata, par exemple, moins dans la provocation et la percussion que Martial et Rashford.


Quoi qu’il en soit, le foot étant avant tout un sport collectif, Mourinho doit se réjouir d’avoir su équilibrer son effectif, d’avoir un trio offensif efficace (Lukaku-Martial-Rashford, déjà impliqués dans 31 buts cette saison) et d’avoir deux grands espoirs à disposition, prêts à lui faire comprendre que l’achat d’Ivan Perišić lors du dernier mercato aurait été complètement inutile. Les autres, eux, peuvent trembler. À commencer par Liverpool, qui n’a gagné qu’un seul match en championnat depuis fin août, un laborieux 3-2 face à Leicester. Mais ça, c’est une autre histoire.



Par Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Premier League - J8 - Liverpool-Man United




Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
La ligne de Calliste