En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Southampton/ManUtd (2-3)

Martial martyrise Southampton

Dominé en première période, Manchester United s'est imposé (2-3) dans un St. Mary's Stadium bouillant. Auteur d'un doublé, Anthony Martial est définitivement entré dans les cœurs mancuniens. Après une bonne première mi-temps, Southampton peut regretter les erreurs de sa défense.

Modififié

Southampton FC 2-3 Manchester United

Buts : Pellè (13e, 86e) pour Southampton / Martial (34e, 50e), Mata (68e) pour United

Sa première prise de balle est timide. La seconde est tout aussi hésitante. Sur sa troisième, il fait subir à Van Dijk le même sort que Škrtel la semaine passée. Un crochet dévastateur, un pied ouvert en passe de devenir marque de fabrique et une adaptation express à sa nouvelle équipe. Après sa première titularisation en Premier League avec Manchester United, Anthony Martial a fait taire tous les doutes outre-Manche. Auteur d'un doublé, l'international français a permis à un Manchester United largement dominé en première période de s'imposer 3-2 à Southampton. Rien que ça.

Pellè-mêle


Ce match aurait pu être marqué par les retours à la maison. Celui de Luke Shaw d'abord, près d'un an et demi après son arrivée à Manchester United. Mais Héctor Moreno en a décidé autrement. Celui de Morgan Schneiderlin aussi, acclamé par le St. Mary's Stadium après sept saisons à Southampton. Mais l'international français s'est fait tout petit dans son ancien jardin.

Rapidement sous pression, les ouailles de Louis van Gaal vont rapidement craquer. Après un une-deux avec Mané, Tadić envoie une superbe reprise de volée au ras du poteau de De Gea. Trois minutes plus tard, Graziano Pellè traîne aux cinq mètres cinquante et bat David de Gea, auteur d'une superbe parade quelques secondes auparavant. En difficulté, la charnière mancunienne subit : Pellè manque de doubler la mise après une superbe frappe sur le poteau. La première demi-heure de Southampton ressemble à une partition parfaite. Depay et Rooney sont transparents, et les latéraux mancuniens souffrent face à Tadić et Mané. Le moment choisi par Martial pour calmer le St. Mary's. Après une erreur de Fonte, Mata – hors-jeu – glisse le ballon à l'ancien Monégasque qui inscrit son deuxième but en Premier League. Après l'égalisation, Wayne Rooney – muet depuis onze matchs en championnat – tente de prendre les choses en main et décide de quitter son poste pour venir chercher les ballons dans les pieds de ses milieux de terrain. Les cafouillages s'enchaînent dans la défense de Southampton et Schneiderlin rate une grosse occasion après un centre en retrait de Mata.

Martial s'amuse


C'est presque un classique. Au retour des vestiaires, Van Gaal fait entrer Valencia à la place de Darmian, en grande difficulté. Et cinq minutes suffiront à Manchester pour changer le déroulement de cette rencontre. Après une passe en retrait de Yoshida, Martial place un superbe plat du pied pour son premier doublé en Premier League. Les hommes entraînés par Ronald Koeman réagissent : à l'heure de jeu, David de Gea sauve les siens avec une parade qui figurera certainement dans les top cinq anglais. Schweinsteiger remplace Carrick pour former avec Schneiderlin la paire la plus appréciée des joueurs de Scrabble. Un choix judicieux pour LVG, puisque les siens endorment le ballon au milieu de terrain.


Une domination confirmée par le but de Juan Mata : l'Espagnol trompe Stekelenburg après une frappe de Memphis Depay sur le poteau. À cinq minutes du terme, Pellè réduit le score de la tête après un centre parfait de Mané. Manchester United résiste finalement aux dernières attaques des Saints grâce à un David de Gea en excellente forme. Premier joueur de moins de vingt ans de l'histoire de la Premier League à marquer trois buts lors de ses deux premiers matchs, Anthony Martial est désormais connu de tout le royaume. Et peut faire taire les mauvaises langues.



Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 9
il y a 5 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 14 il y a 6 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8