Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Man. United-Swansea (2-1)

Martial et United respirent enfin

De la pluie, quelques bâillements en tribune, mais surtout 3 points qui font du bien. Nouvelle performance moyennement convaincante pour Manchester face à Swansea, mais les Red Devils quittent Old Trafford avec une victoire dans leur besace.

Modififié

Manchester United 2-1 Swansea

Buts : Anthony Martial (47e) et Wayne Rooney (77e) pour Manchester United // Gylfi Sigurdsson (70e) pour Swansea

Avachi sur ses feuilles de notes, ses grilles de statistiques et ses schémas de jeu, Louis van Gaal a dû arracher quelques-uns de ses cheveux teints après le match face à Chelsea. Comment faire gagner cette équipe, et comment faire marquer ces joueurs aussi chers qu'une cagnotte d'Euro Millions ? Aujourd'hui, face à Swansea, le Néerlandais a encore décidé de confier la pointe à Wayne Rooney. Mais une nouvelle fois, c'est par Anthony Martial que le déclic est arrivé. Comme d'hab', le jeunot a trimbalé sa dégaine de je-m’en-foutiste et ses qualités techniques de surdoué un peu partout sur le terrain, et s'est fait buteur, passeur et sauveur des siens. En face, Swansea a montré ses énormes lacunes offensives, même si le solide bétonnage des défenseurs des Cygnes leur a permis d'y croire l'espace d'une mi-temps.

La menace d'un nouveau 0-0


Sous la pluie et sous les yeux forcément tristes d'Alex Ferguson qui, à l'instar de George Lucas avec Star Wars, doit à peine reconnaître son enfant, les Mancuniens ont offert en première période un bis repetita de celle face à Chelsea lundi dernier. De la possession, une domination évidente mais stérile, et une incapacité à se trouver dans la surface de réparation. On ne peut cependant pas reprocher aux Diables rouges de ne pas courir. Martial, menace permanente balle aux pieds, montre que l'on n'a peur de rien à 20 ans. Malgré sa décennie de plus, Wayne Rooney se permet également quelques percées, et obtient même le coup franc le plus dangereux de cette première période à la 20e minute de jeu. Avant de décider de se faire justice lui-même, d'opter pour une bonne bourre dans le mur, et de rater sa vengeance 2 minutes plus tard en ne cadrant pas une frappe ouverte aux 6 mètres. Les Cygnes d'Alan Curtis, eux, s'appuient sur une charnière sereine. C'est en revanche devant que le bât blesse, et avec Gomis sur le banc, ni Sigurdsson ni Dédé Ayew ne parviennent à créer quoi que ce soit. Pire, l'arbitre leur ôte un penalty en ne sifflant pas une main pourtant flagrante de Schneiderlin dans la surface à la demi-heure de jeu. Du coup, le Français testera la puissance de la myopie de l'homme au sifflet en s'offrant un nouveau geste de handball dix minutes plus tard, là encore sans être sanctionné. Juan Mata forcera Fabiański à plonger pour la première fois en toute fin de première mi-temps, et les acteurs de ce terne spectacle sont bons pour retrouver la chaleur des vestiaires.

Mart' attack


En première période, Herrera avait voulu montrer la voie aux siens en tentant sa chance dès la première minute de jeu, sans être dangereux. Alors, en deuxième mi-temps, c'est à Anthony Martial de prendre sa chance sur la première action. Ashley Young, très en jambes, n'a eu qu'à déposer un centre aux 6 mètres pour que Martial mette son coup de boule, ouvre le score, et permette aux siens de souffler un grand coup. Un Martial qui avait de toute façon décidé de passer sa soirée en open bar, en se plaçant où il voulait, en courant où il voulait, et en faisant ce qu'il voulait des défenseurs adverses. De quoi décoincer un peu ses potes, qui continuent d'attaquer fort en ne laissant que peu de répit à une défense de Swansea de plus en plus fébrile. Mais juste après l'heure de jeu, André Ayew prend la décision de sonner le tocsin de la révolte, avec une tête qui fracasse le poteau. Et à la 70e, après un magnifique travail de Barrow sur le côté droit, c'est Sigurdsson qui y va de son coup de tête sans même sauter malgré son numéro 23 jordanesque et qui trompe De Gea. Heureusement pour les Rouges, Martial, rapide sur sa file de gauche comme un VRP en train de scruter son détecteur de radars Coyote, perce à nouveau le plumage des Swans et laisse à Rooney le soin de marquer en plaçant une parfaite petite Madjer. Bafé Gomis, invité à agiter ses dreads sous la pluie pour les dix dernières minutes, n'y changera rien. De Gea sort une dernière parade dans les arrêts de jeu, observe Fabiański sprinter pour lui caser une tête hors cadrée sur le dernier corner, et ce sont les hommes de Van Gaal qui serrent rageusement le poing à la fin du match.


Par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 19 minutes Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 11 il y a 1 heure Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT)
il y a 2 heures Pas de sanction pour Rabiot 66 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue il y a 4 heures Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 20 il y a 4 heures Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 7 heures L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 20:07 Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) Hier à 19:05 La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 18:05 Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) Hier à 17:56 C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:33 Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 Hier à 13:05 La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:03 La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 13:02 La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) Hier à 12:38 L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 Hier à 11:00 Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15