1. //
  2. // Demies
  3. // Everton-Man. United (1-2)

Martial croque les Toffees

Grâce à un but d'Anthony Martial au bout du temps additionnel, Manchester United s'est qualifié cet après-midi pour sa première finale de FA Cup depuis 2007 en balayant Everton (2-1). L'attaquant français a été énorme et passeur décisif, alors que David de Gea a sorti un penalty de Lukaku. Le ticket est au chaud.

Modififié
402 35

Everton FC 1-2 Manchester United

Buts : Smalling (CSC 75e) pour Everton - Fellaini (34e) et Martial (90e) pour Manchester United

Il faut voir son visage. Il semble entré dans une nouvelle dimension. Anthony Martial vole vers le poteau de corner, habité, transcendé. Il ne restait que quelques secondes, mais l'attaquant français a fait basculer une demi-finale longtemps indécise entre Everton et Manchester United (2-1) grâce à une passe décisive et un but au bout du temps additionnel. Martial a été énorme toute la rencontre et emmène dans sa foulée rageuse les Red Devils vers leur première finale de FA Cup depuis 2007. Ce sera le mois prochain. Louis van Gaal peut sauter, enfin.

Emportés par la touffe


La FA Cup est un doudou. Un réconfortant, un shot de fin de saison, un morceau d’histoire à ranger dans une armoire à trophées. Cette Coupe d’Angleterre a ce côté particulier, cette faculté d’être hors du temps tant son passé est costaud. Car elle peut sauver une saison, lui donner une nouvelle tournure ou, au moins, faire décrocher un sourire lorsqu’on n’en a plus l’habitude. Hier, on en parlait comme d’un « cadeau de Noël  » . Aujourd’hui, elle est devenue un objectif. Louis van Gaal avait insisté, avant le rendez-vous, sur cette notion plutôt que de parler de son avenir déjà compromis. Car le Pélican le sait : une victoire à Wembley le mois prochain ne pourra pas arranger complètement sa copie. Elle pourrait simplement soigner sa sortie annoncée. Alors, comme souvent, l’enfant d’Amsterdam doit s’en remettre à des gosses. Des gamins, Anthony, Marcus, Jesse. Leur moyenne d’âge dépasse à peine les vingt ans, mais peu importe. Ils ont le pouvoir sur la feuille de match où Darmian laisse sa place à Rojo côté gauche et où une autre jeune pousse, Timothy Fosu-Mensah, pousse Valencia sur le banc. Devant, Rooney est aligné dans l’axe, alors que Carrick et Fellaini ont le monopole du cœur. Côté Everton, seule surprise, la présence de Phil Jagielka, capitaine incertain jusqu’à la dernière minute, alors que Coleman est remplacé côté droit par Bešić. Barry est également absent.


Et d’entrée, Manchester United ne veut pas regarder, profiter, mais attaquer. Les intentions des hommes de Louis van Gaal sont rapidement dessinées : Martial s’amuse tranquillement avec John Stones, Rojo fait passer un frisson dans le dos de Joel Robles et le duo Rashford-Lingard s’éclate avec un Baines à la peine. United domine, confisque le ballon, mais est rappelé à l’ordre par Lukaku après une mauvaise appréciation de Carrick et Fosu-Mensah. Rooney sauve les siens de la tête. Le scénario est clair : Everton va attendre, laisser Lukaku seul dans la moitié de terrain adverse, alors que, derrière sa ligne, Martinez n’est pas rassuré. Il se sait en danger et sait aussi qu’une élimination aujourd’hui pourrait signifier la fin de son aventure à Liverpool dans les prochaines semaines. Mais tout va trop vite pour ses Toffees, Anthony Martial multiplie les débordements, Rooney offre des cadeaux et sur un nouveau travail phénoménal de l’attaquant français à la demi-heure de jeu, Marouane Fellaini n’a plus qu’à se faire plaisir (0-1, 34e). Muhamed Bešić est au fond de la gamelle sur son côté, le milieu d’Everton aussi, alors que Jagielka a rarement été aussi dépassé. Louis van Gaal, lui, note, encore et toujours. Le rictus en plus.

David douillet


Car le Pélican sent son équipe quasiment intouchable face à un Everton trop timide. Dès le retour des vestiaires, les Red Devils reprennent leurs offensives et Lingard est tout proche de faire tomber le suspense. Reste que ce raté est presque un tournant. Sur l'action suivante, alors que Martial est touché à la cheville, Barkley s'en va jouer dans la défense mancunienne et Fosu-Mensah le déstabilise. La faute est réelle, l'occasion est belle pour revenir dans le scénario. Mais Lukaku bute sur De Gea qui sort avec autorité le penalty de l'attaquant belge. Everton est mieux, combine enfin et United commence à flancher. Louis van Gaal muscle son onze, sort Fosu-Mensah pour lancer Valencia dans la bataille. On sent qu'un détail peut changer l'histoire. Une accélération de Martial, une inspiration de Lukaku ou une main de Jagielka pour sauver une frappe en bout de course de Fellaini. Les hommes de Martinez ont récupéré la confiance, Deulofeu, entré en jeu, doit la traduire en réalisme. Les paroles et les actes.

Sur sa première véritable situation, le petit Gerard temporise et pousse sur son centre Chris Smalling à faire tomber son propre gardien au sol (1-1, 75e). La confiance a changé de côté, De Gea doit une nouvelle fois sauver les siens devant Deulofeu, Fellaini se sacrifier, lui, face à Lukaku. De l'autre côté, la défense d'Everton a retrouvé de la résistance, Rashford a moins d'espaces, et United est incapable de créer un décalage. Alors, on tente de loin comme le jeune attaquant mancunien. Martial s'essaye aux acrobaties, Herrera tente d'arracher le short de Barkley, signe d'une impuissance visible. De Gea, lui, se fait peur avec Lukaku. Coquin, toujours. C'est le moment choisi par Anthony Martial pour réveiller la foudre (1-2, 90e). Wembley explose, Louis van Gaal implose. Manchester United tient son ticket, le sert fort contre lui. Le souffle coupé.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Astronomy domine Niveau : Loisir
Il a bien fait de me lire...
Y a tout ce que je lui reprochais de manquer dans son but.
Enorme, quand tu penses au contexte!
Astronomy domine Niveau : Loisir
Sinon, pourquoi MU se fait toujours enfoncer par l'adversaire pendant 20 minutes à chaque match quel que soient les joueurs alignés, même contre Villa?
Franchement, si quelqu'un a une explication, je suis preneur parce que je ne comprends pas.
Top-player Niveau : CFA
Message posté par Astronomy domine
Sinon, pourquoi MU se fait toujours enfoncer par l'adversaire pendant 20 minutes à chaque match quel que soient les joueurs alignés, même contre Villa?
Franchement, si quelqu'un a une explication, je suis preneur parce que je ne comprends pas.


Une sorte de suffisance mon ami.

Des qu'on mène 1-0, les joueurs se relâchent comme si ça faisait 4-0, il jouent a la baballe et s'endorment
Top-player Niveau : CFA
Martial m'a fait Kiffer sur son but. Bien clutch comme il faut..
Astronomy domine Niveau : Loisir
Message posté par Top-player
Martial m'a fait Kiffer sur son but. Bien clutch comme il faut..


Non, là, y a strictement rien à dire.
Autant sur son centre, il prend de vitesse le latéral comme d'hab mais réussit son centre, cette fois, autant sur son but, c'est un vrai truc de crack.
Hölderlin Niveau : CFA2
le meilleur moment du match c'est quand Martial va célébrer avec les supporters...
Astronomy domine Niveau : Loisir
Sinon, énorme Blind qui a surnagé au milieu de 3 autres défenseurs à la rue.

mais LVG m'insupporte quand il punit un joueur immédiatement après un péno, injustifié de surcroît et qui évite un but assuré.
Mais Rojo, c'est juste plus possible!
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Le niveau des équipes Anglaises ne va pas en s'améliorant.Je n'ai pas vu la rencontre, mais un résumé de dix minutes.Les défenses sont grossièrement naïves et ça suffit pour me dissuader de regarder.

Je regarde la Ligue 1, championnat ne manquant pas de défauts, (en priorité) parce que je suis français.Mais si je dois regarder une autre rencontre, j'évite la PL/FA CUP.

Depuis son arrivée, j'ai l'impression Martial bénéficie d'une magnanimité à peine dissimulée de la part des "défenseurs".
Hölderlin Niveau : CFA2
Pour moi les meilleurs joueurs sur le terrain coté MU c'était Carrick, Felleini, Smalling (osef de son csc il a été bon tout le match) et Fosu-Mensah (idem pour son péno provoqué).
Hölderlin Niveau : CFA2
Message posté par Hölderlin
Pour moi les meilleurs joueurs sur le terrain coté MU c'était Carrick, Felleini, Smalling (osef de son csc il a été bon tout le match) et Fosu-Mensah (idem pour son péno provoqué).


Et DeGea bien entendu mais lui on a même plus besoin de le citer tellement ça va de soit...
Hölderlin Niveau : CFA2
Message posté par Cheric Zghemmfour
Le niveau des équipes Anglaises ne va pas en s'améliorant.Je n'ai pas vu la rencontre, mais un résumé de dix minutes.Les défenses sont grossièrement naïves et ça suffit pour me dissuader de regarder.

Je regarde la Ligue 1, championnat ne manquant pas de défauts, (en priorité) parce que je suis français.Mais si je dois regarder une autre rencontre, j'évite la PL/FA CUP.

Depuis son arrivée, j'ai l'impression Martial bénéficie d'une magnanimité à peine dissimulée de la part des "défenseurs".



Du coup qu'est ce tu fou ici a commenter alors ?
Astronomy domine Niveau : Loisir
Message posté par Hölderlin
Pour moi les meilleurs joueurs sur le terrain coté MU c'était Carrick, Felleini, Smalling (osef de son csc il a été bon tout le match) et Fosu-Mensah (idem pour son péno provoqué).


Bizarre
Sans tenir compte de son CSC, j'ai trouvé Smalling à la rue, tout le match.
Moi, j'aurais mis DDG, Blind, Fellaini, Martial
TheDoctor Niveau : DHR
Alors j'ai un début de réponse à t'apporter, en 2 points.
Bien que je n'ai pas la science infuse, je vais essayer d'être le plus concis possible.

D'abord, MU est une équipe qui est en proie aux doutes. C'est assez claire, depuis le départ de Fergie, ils semblent perdu sur le pré (bien qu'une amélioration se fait sentir sur les 12 derniers mois). Une équipe dans le doute, qui mène 1-0 ou est à égalité ne sait pas de quel pied danser puisqu'elle a perdu ses certitude. Les fameuses certitudes de s'en sortir quel que soit le déroulement du game (aspect flagrant sous Fergie, ils en ont d'ailleurs usés et abusés). Donc danger !

Secundo, pour le commun des mortels qui s'intéressent à l'aspect tactique (je ne parle pas de 442 ou 352 chère à Lolo Blanc) mais au déroulement général du match, les équipes sont quasi systématiquement confrontés à des temps forts ET faibles. La gestion des temps faibles est autant (voir plus) importante que les temps forts. C'est là que l'organisation défensive entre en jeu. Inutile de souligner que MU éprouve les pires difficultés dans ce domaine depuis 3-4 ans maintenant (putain ce que ça passe vite bordel). Sur les ailes, les pistons mancunians font le taf (c'est dans l'ADN du club) mais dans l'axe seigneur ! C'est un joyeux foutoir où la majorité des équipes adverses progressent et mettent en grosse difficulté Manchester. Par manque de qualité et aussi de joueurs courageux pour maintenir à flot l'équipe. Donc danger !

Voilà, pour moi les 2 raisons principales de ce fameux trou d'air récurrent que connait MU.

Espérons des jours meilleurs, ils seront que plus savoureux.
Message posté par Astronomy domine
Bizarre
Sans tenir compte de son CSC, j'ai trouvé Smalling à la rue, tout le match.
Moi, j'aurais mis DDG, Blind, Fellaini, Martial


J'avais meme pas capté que c'était ruud
TheDoctor Niveau : DHR
Message posté par Top-player
Une sorte de suffisance mon ami.

Des qu'on mène 1-0, les joueurs se relâchent comme si ça faisait 4-0, il jouent a la baballe et s'endorment


Mmmm désolé mais c'est non mon ami.

Difficile de jouer à la "baballe" quand on a perdu la possession :)
TheDoctor Niveau : DHR
Message posté par Cheric Zghemmfour
Le niveau des équipes Anglaises ne va pas en s'améliorant.Je n'ai pas vu la rencontre, mais un résumé de dix minutes.Les défenses sont grossièrement naïves et ça suffit pour me dissuader de regarder.

Je regarde la Ligue 1, championnat ne manquant pas de défauts, (en priorité) parce que je suis français.Mais si je dois regarder une autre rencontre, j'évite la PL/FA CUP.

Depuis son arrivée, j'ai l'impression Martial bénéficie d'une magnanimité à peine dissimulée de la part des "défenseurs".


Mais tu as tout à fait raison mon ami !

Pas plus tard qu'il y a 2 semaines j'étais sur Manchester. J'en ai donc profité pour voir quelques matchs de D3, D6 anglaise (toujours pas le budget ni le désir de voir la PL in real time). Si on enlève le fait que la bière coule à flot, les chants incessants, une intensité incroyable pour une moyenne de 2 cartons jaunes par match et quelques jolies patates, c'était d'un ennui mortel !
Astronomy domine Niveau : Loisir
Message posté par TheDoctor
Alors j'ai un début de réponse à t'apporter, en 2 points.
Bien que je n'ai pas la science infuse, je vais essayer d'être le plus concis possible.

D'abord, MU est une équipe qui est en proie aux doutes. C'est assez claire, depuis le départ de Fergie, ils semblent perdu sur le pré (bien qu'une amélioration se fait sentir sur les 12 derniers mois). Une équipe dans le doute, qui mène 1-0 ou est à égalité ne sait pas de quel pied danser puisqu'elle a perdu ses certitude. Les fameuses certitudes de s'en sortir quel que soit le déroulement du game (aspect flagrant sous Fergie, ils en ont d'ailleurs usés et abusés). Donc danger !

Secundo, pour le commun des mortels qui s'intéressent à l'aspect tactique (je ne parle pas de 442 ou 352 chère à Lolo Blanc) mais au déroulement général du match, les équipes sont quasi systématiquement confrontés à des temps forts ET faibles. La gestion des temps faibles est autant (voir plus) importante que les temps forts. C'est là que l'organisation défensive entre en jeu. Inutile de souligner que MU éprouve les pires difficultés dans ce domaine depuis 3-4 ans maintenant (putain ce que ça passe vite bordel). Sur les ailes, les pistons mancunians font le taf (c'est dans l'ADN du club) mais dans l'axe seigneur ! C'est un joyeux foutoir où la majorité des équipes adverses progressent et mettent en grosse difficulté Manchester. Par manque de qualité et aussi de joueurs courageux pour maintenir à flot l'équipe. Donc danger !

Voilà, pour moi les 2 raisons principales de ce fameux trou d'air récurrent que connait MU.

Espérons des jours meilleurs, ils seront que plus savoureux.


Ca me semble une explication très cohérente.
On peut aussi le mettre sur le dos de l'attaque qui n'enfonce presque jamais le clou.
Merci mec!
Message posté par Hölderlin
Du coup qu'est ce tu fou ici a commenter alors ?


+1
TheRedRooney Niveau : DHR
https://twitter.com/JoeIsom26/status/723949269712015361

"Tony Martial came from France..."

Super Martial et Rashford, a 18 ans, c'est quand même du lourd ! Techniquement du très haut niveau !!
TheDoctor Niveau : DHR
Message posté par Astronomy domine
Ca me semble une explication très cohérente.
On peut aussi le mettre sur le dos de l'attaque qui n'enfonce presque jamais le clou.
Merci mec!


Certe, mais nous avons affaire à des minots de 20 piges. C'est très compliqué d'être clutch constamment à l'attaque (je sais de quoi je parle), surtout pour ces jeunes bougres.

Scholes, Giggs pour ne citer qu'eux n'étaient pas du tout régulier à leur début. Mais les vieux briscards en place aidaient, ce qui n'est plus le cas.

D'ici 2 ans, si la direction a la bonne idée de miser sur la stabilité en attaque ça va faire très très mal c'est sûr. L'avenir nous le dira
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
402 35