Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Man. United-Stoke (1-1)

Manchester bute contre le mur de Stoke

Un petit but de Martial deux minutes après son entrée en jeu, et bon dimanche ! Manchester United aurait pu en rester là, mais a fini par laisser Stoke City égaliser. Le manque de solidité et de réalisme des Mancuniens est toujours aussi inquiétant.

Modififié

Manchester United FC 1-1 Stoke City FC

Buts : Martial (69e) pour Manchester // Allen (82e) pour Stoke

Muet depuis deux matchs en Premier League, Zlatan ne veut pas perdre de temps. Le chronomètre affiche à peine 1 minute 30, et les retardataires viennent à peine de poser leurs fesses dans les gradins de Old Trafford, quand le Suédois récupère une balle seul à huit mètres du but de Stoke. Un pas en avant, une frappe à bout portant, une parade sublime de Lee Grant, et un tir raté. Ibra peut rager. Il vient de rater une occasion en or d'enfoncer les Potters dès les premiers instants, et gâche surtout l'enchaînement impressionnant crochet-passe de l'extérieur du pied que s'était permis Pogba à l'entrée de la surface, et qui aurait largement eu sa place dans une compilation des plus belles passes décisives du week-end. Manchester United attendra plus d'une heure avant de marquer et d'avoir le droit de serrer le point. Délivrés, les Mancuniens ? Bien sûr que non. Toujours aussi incapable de tuer un match, l'équipe de Mourinho a réussi à encaisser un but dans les dix dernières minutes, et termine son dimanche avec un match nul qui va faire grincer des dents. Ni United ni Stoke n'y arrivent cette saison. Les coéquipiers de Shaqiri ont pourtant tenté, allant même jusqu'à faire entrer ce bon vieux robot de Peter Crouch en fin de match.

Rouge pas très sanguin


Le soleil avait pointé le bout de son nez à Manchester, où les joueurs de Stoke au maillot bleu ciel semblaient s'être déguisés en gars de Manchester City. Mais si les Citizens roulent sur leurs adversaires et squattent la tête du championnat, Stoke City n'a pas gagné un match et est scotché à la dernière place. Par chance, les gars de United connaissent eux aussi des moments compliqués, et proposent durant toute la première mi-temps un combo devenu habituel, une domination évidente et même quelques occasions franches, sans réussir à planter. Au premier coup de canon de Zlatan succéderont des tentatives de Pogba, Mata ou encore Rashford, à chaque fois pour rien. Certains Diables rouges étaient pourtant en forme, à commencer par leur Pioche à 120 millions, percutant à chaque prise de balle et qui a toujours fait gagner du terrain aux siens en un dribble ou en une passe. Les réponses de Stoke sont timorées, une frappe trop écrasée de Cameron, ou des arabesques sans avenir de Marko Arnautović, qui en avait marre de la comparaison avec Zlatan et qui s'est donc payé la coiffure de M. Pokora avec cette brosse blonde sur la tête. Les offensives de United, elles, se suivent et se ressemblent, et pourraient être toutes symbolisées par cette rapide combinaison en triangle en une touche de balle qui conduit Pogba à se retrouver en position de frapper, sans cadrer. C'est beau, ça brille, ça pourrait être fatal, mais ça ne sert à rien. Une carrosserie de voiture de sport, mais sans le moteur, en quelque sorte.

Coup gagnant pour Toto


Fini les costumes de couturier, Mourinho avait préféré s'enfoncer dans un pull et une énorme doudoune en ce dimanche après-midi. Mais l'air soucieux et les sourcils froncés, eux, sont toujours là, tout comme l'animation stérile de ses hommes. Herrera se signale avant l'heure de jeu en essuyant sa semelle sur le haut de la cuisse de Joe Allen, prend son jaune, et observe sa victime conclure une belle occasion de Stoke par une frappe cadrée dix secondes plus tard. Manchester active son plan B, comme « Bombardement » , et envoie Pogba puis Mata tenter des bonnes vieilles frappes de vingt-cinq mètres. Mais quand on vise en plein sur le gardien, compliqué de marquer. Alors place aux plans C et D, comme « Cap'tain Wayne » et « Délivre-nous Anthony » . Rooney et Martial franchissent la porte d'entrée pour les vingt-cinq dernières minutes, le pari gagnant. Alors que Zlatan était resté bloqué à l'épisode précédent en s'essayant lui aussi à la frappe de loin, sans cadrer, Rooney et Martial se font un petit plaisir à deux. Passe de Wayne pour tir enroulé de Toto, en plein dans le petit filet de Stoke. Après ce premier éclair, United enchaîne les bons coups et pilonne Grant pendant cinq minutes. Vouloir battre le fer tant qu'il est chaud, c'est bien. Réussir à marquer le deuxième, c'est apparemment trop dur pour Manchester. La punition arrive par Joe Allen en fin de match, qui marque après un plongeon hasardeux de De Gea, un cafouillage, et un peu de chance. Le mot de la fin aurait pu être pour Pogba, mais sa tête fait (Pog)boum contre la barre de Grant. Encore un week-end où le thé est remplacé par une soupe à la grimace à Manchester.


  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 82
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE