1. //
  2. // 10e journée
  3. // Lens/PSG (1-3)

Martel, le Bolchoï et sa grand-mère

Modififié
2 5
La prestation de Nicolas Rainville, l'arbitre du Lens-PSG (1-3) d'hier soir, a suscité de nombreuses réactions.

Il faut dire qu'en excluant trois joueurs en cinq minutes alors que le match se disputait dans un plutôt bon esprit, l'arbitre a donné l'impression de dégainer à contre-courant. Et sa façon de gérer les débats n'a pas vraiment plu à Gervais Martel, le président d'une équipe sang et or qui a terminé à neuf. « Il y avait autant penalty que je suis danseuse au Bolchoï, a-t-il déclaré au site lensois.com. L'expulsion de Cavani me semble excessive. Je pense que l'arbitre avait oublié qu'il avait averti Le Moigne en début de match car on ne met pas un deuxième jaune pour ça. »

Fidèle à lui-même, Gervais Martel a glissé quelques piques humoristiques bien senties à l'égard de l'arbitrage. « Bientôt, on va jouer avec ma grand-mère en défense centrale, a lancé le président du Racing. J'ai eu peur : à un moment, j'ai cru que l'arbitre voulait jouer au jeu des sept familles. » Et de conclure sur la prestation globale de M. Rainville, sur un ton plus mesuré cette fois : « Il a été mauvais, ça arrive. »

L'argent de Hafiz Mammadov, lui, n'arrive toujours pas.
AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Faudrait pas que Martel et Nicollin claquent en même temps, et que Aulas soit interné.

On perdrait quand même en déclarations drôles.
Au moins Rainville a réussi l'exploit de réunir et de mettre d'accord les lensois et les parisiens, des années après l'histoire de la banderole. On devrait peut être l'envoyer à Gaza.
Fée Indouno Niveau : DHR
On perdrait en déclaration ça c'est sur, après drôle...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 5