1. //
  2. // Musique
  3. // Interview

Marta Ren : « Je sais ce que Cristiano Ronaldo ressent »

Marta Ren ne sera pas à Porto-Leicester ce soir, trop occupée à parcourir l’Europe avec son groupe, en passant par les Transmusicales de Rennes cette année, pour jouer son deuxième album. Mais ce n’est rien de dire que ça chagrine légèrement la Portugaise...

Modififié
131 19
Contre Leicester ce soir...
Je ne serai pas au stade, même si depuis que j’ai six ans, c’est une partie de ma vie. Porto, c’est mon club. J’aime l’énergie du stade, c’est un échange, pas du tout unilatéral. Le public ensemble, ça ne se retrouve pas vraiment dans la vraie vie. J’invite des amis qui n’y connaissent rien et je les sens émus quand ils voient qu’il se passe un truc, qu’ils se lèvent, que les gens insultent, mais que ce n’est pas méchant. Moi, j’insulte beaucoup, tous les mots, les pires aussi, le stade, ça sert à ça... mais je ne suis pas anti-Benfica ou anti quoi que ce soit. Je jure, mais je ne suis contre vraiment personne, ça reste très gentil. Trop, peut-être...

La victoire à l’Euro, c’est mérité ou une petite imposture ?
La sélection, c’est une grande fierté, ça a été tellement spécial... C’était une première pour nous, dans un sport collectif pour un petit pays en crise.
« Le fait de savoir que des compatriotes ont été les meilleurs et ont résisté à la pression, ça a rendu les petits plaisirs du quotidien un peu plus beaux. »
On la sent, la crise, au quotidien, et là, les gens étaient heureux, des petits détails, dans la rue, des sourires dans les bars, l’impression d’être plus cool, pour tout... On se sent plus forts, je ne sais pas comment l’expliquer, le fait de savoir que des compatriotes ont été les meilleurs et ont résisté à la pression, ça a rendu les petits plaisirs du quotidien un peu plus beaux. Ça a été plus beau que la victoire de Porto en Ligue des champions, je crois. Moi, je n’ai pas arrêté de boire et de faire la fête pendant deux jours, c’était fou. L’alcool, ce n’est pas non plus une obligation, hein : parfois, je regarde des matchs sans boire et je ressens le même plaisir. Enfin, je crois.


Tes joueurs préférés ?
J’en ai, mais ce sont les joueurs d’avant, je n’ai plus trop d’attache affective avec les joueurs aujourd’hui. Mon joueur à moi, c’était Fernando Couto. J’étais amoureuse de lui. Vítor Baía, Rujovic, Quaresma aussi ensuite...


De quoi Cristiano Ronaldo est-il le nom ?
De mon rapport à Lisbonne, je crois.

Pourquoi ?
Le Portugal est divisé avec Cristiano : des gens ne l’aiment pas, mais moi, si, beaucoup même. Il bosse beaucoup sur le terrain, il est généreux, a conscience de lui-même, des autres aussi, il avance, il inspire beaucoup de jeunes, et moi, je me sens comme lui : quand on arrive à Lisbonne pour la première fois, on se fait reprendre sur notre accent, avec ce petit mépris inconscient de la capitale qui aime bien dire : « Il est marrant, votre accent ! » Ce n’est pas marrant, c’est la manière dont je parle, crétin. Je sais ce que Cristiano Ronaldo ressent. Et pour lui, qui vient de Madère, ça a même été encore plus dur, car plus marqué.

Jouer dans un stade, c’est un plaisir quand ça arrive ?
Pas vraiment, le son est horrible quand on y joue, le son se barre partout. À la mi-temps, tout le monde s’en fout qu’on joue, mais ce n’est pas grave, du moment que cent personnes ont fait l’effort, c’est déjà ça. J’ai déjà fait des concerts à Porto, pour la présentation de l’équipe, le nouveau maillot aussi. J’ai même proposé de faire des ateliers avec les supporters, leur apprendre à chanter, le rythme, écrire une chanson ensemble, mais le club n’a jamais suivi, jamais. La musique et le football, il faut trouver le bon équilibre. J’aimerais que la soul soit la musique du foot, mais définitivement, c’est We are the champions de Queen. C’est comme ça, bon. Il faut vivre avec.


L’argent dans le foot, ça vous dérange ou c’est le prix à payer ?
Pareil, il faut vivre avec. L’argent dans le foot, c’est évidemment un problème, mais on est tous responsables, non ? C’est une contradiction, on aime le jeu, le plaisir, et on paye, sans trop réfléchir, voilà... Soit toutes les professions à grand stress sont très bien payées, soient aucune. Après, elles ne sont pas toutes utiles.
« Pinto da Costa, c’est mon président et je l’aime. C’est irrationnel tout ça. Mais c’est le foot. C’est une drogue dont je ne souhaite pas être désintoxiquée. »
Pour moi, le foot l’est. Mon grand-père avait gagné le Dragon d’or une année, la récompense du meilleur joueur du club, dans tous les sports. Et il avait aussi le pin’s du socio depuis cinquante ans. Je l’ai amené au président Pinto da Costa, je voulais lui montrer. On a pris une photo, il était adorable. J’étais comme une enfant, il a toujours été président en fait, pour la vie dans la tête des gens. Il est le club, avec cet argent aussi. La tradition et les jeunes, le patriarche et l’argent fou. C’est mon président et je l’aime. C’est irrationnel tout ça. Mais c’est le foot. C’est une drogue dont je ne souhaite pas être désintoxiquée.

Youtube


Propos recueillis par Brieux Férot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Juge du canapé Niveau : Loisir
Après cette interview je suis encore plus dégoûte que le Portugal ait gagné l'euro.
Ca aurait été bien de citer au moins une fois le nom du groupe...
Psychedelic Train Niveau : DHR
Frissons... Encore plus heureux de ce titre de champion d'Europe, comme elle décrit sa petite influence au Portugal. Belle itw, j'espère qu'elle le fait aussi bien sur scène.

Le groupe, c'est le Groovelvets, et la tournée française est la suivante : http://www.rudeboytrain.com/?p=27279 Dommage que Lyon ne l'accueille pas : faudra se déplacer.
1 réponse à ce commentaire.
Gunner's Dude Niveau : CFA2
Sa musique n'a pas grand intérêt (même si ça reste sympathique), sa voix m'horripile mais son ITW est très sympa - ce qu'elle dit sur le rapport des Portugais à CR (y voyant une sorte de mépris de classe) est intéressant.
Ce commentaire a été modifié.
ça surfe sur une grosse vague sou/rock qui a le vent en poupe ces dernières années. autant rester sur les fondamentaux.
pour sa voix, je me demande si c'est pas plutôt l'accent que la voix à proprement parler...
1 réponse à ce commentaire.
mixmaster Niveau : DHR
Bon j'arrive pas à utiliser la fonction de correction mais c'est Drulovic (et pas Rujovic).
Clive Bissel Niveau : District
Donc... Si je comprends bien les réponses de Marta Ren, le "foot" c'est quand tu aimes un président de club, suspecté mafieux, qui multiplie les propos fascistes depuis environ trente ans?
Enfin bon... Si a la fin, tu gagnes un pin's...

(Je précise que je viens de Porto et qu'il n'y a pas de fatalité à supporter le FCP)
Psychedelic Train Niveau : DHR
Si tu n'as lu que la réponse à la dernière question, ça a l'air d'être ça.
Clive Bissel Niveau : District
Comme on dit, "le meilleur pour la fin"!
...
Parce que c'est cette fin qui lui fait voir des gens moqueurs à tous les coins de rue de Lisbonne et conditionne ses goûts en matière de joueurs.
C'est cette fin aussi qui lui fait dire qu'en matière de football, "l'argent, il faut faire avec". En pleine polémique autour de Jorge Mendes, ça ne manque pas de piquant!

Clive Bissel Niveau : District
Bref, je souhaite à Leicester de repartir avec ses 3 points et quelques bonnes bouteilles pour l'ami Vardy!
Tant pis pour le classement UEFA!
Psychedelic Train Niveau : DHR
Oui, bon, comme quoi, tu viens de Porto, hein, c'est tout. Y'a pas de fatalité [sic].

Pour faire dans le "tiré de son contexte", je retiendrais plutôt ça : "C’est une contradiction, on aime le jeu, le plaisir, et on paye, sans trop réfléchir, voilà..." "Mais c’est le foot. C’est une drogue dont je ne souhaite pas être désintoxiquée".

Elle a d'autres chats à fouetter et quelques idéaux qui ne sont pas les tiens ou les miens. Sa vison de PdC doit en faire partie. Pour ma part, je n'ai rien lu de choquant dans ses propos, et n'irai pas souhaiter la victoire de Leicester, quand bien même je compte pas sur l'"ami" Casillas pour ça.
Clive Bissel Niveau : District
Je te l'accorde, Leicester va en chier, au vu de ses derniers résultats!

Je m'étonne simplement que, contrairement à une fan du Real hurlant son amour pour Florentino Perez, Martinha ne suscite, sur le site de So Foot, aucune réaction d'ironie.

Oui, je le redis, les cadres du FCP suintent la corruption et l'extrême-droite par tous les pores. Ce n'est pas une simple impression, il y a des faits historiques. Tu peux les chercher comme un grand.

Depuis les fenêtres du bus 700 (ex 94), entre Sao Caetano et le parc de la Corujeira, on voit pas mal de tags des Super Dragoes reprenant "SD" avec le style des lettres utilisées par les Waffen-SS. Ils ne représentent pas la majorité des supporters mais les fêtes qu'ils organisent à Porto pour y venter la passion et les méthodes des Ultras de la Lazio devraient tout de même attirer l'attention...
Un nazi en 2016, est-il sorti de son contexte?

Psychedelic Train Niveau : DHR
Ce qui me dérange, c'est que tu vas très très vite en besogne. Ca n'est pas parce qu'elle dit adorer un président à la tête d'un club qui a tout gagné sous sa houlette qu'elle partage ses idées politiques, si? Certes, son propos est très naïf, mais ça n'est pas le fond du problème. Quand on te parle de PdC, tu penses direct "nazi", toi? A la limite, en ce qui me concerne, "apito dourado" et putes, mais c'est avant tout le président du FC Porto.

Côté supporters, qu'ils soient ou non couverts par le président, c'est une frange de supps ou bien 80 ou même 50% de ces derniers? Ca n'est pas comme s'il n'y en avait pas dans un grand nombre de clubs, grand ou petits, de ces néo nazis ou supporters aux idées fascisantes. Un stade, y'a tellement de monde que c'est idéal pour recruter. Et les NN à Benfica, leur logo a pas un style qui fait penser aux nazis aussi? C'est pas chez eux qu'on a retrouvé toute sorte d'armes à feu mi 2000s, etc, etc??? Y'a pas 60000 fachos qui emplissent les tribunes du Benfica pour autant, si? Des fafs, y'en a qu'à Porto et dans le Nord, c'est ça?

Tu sors complètement le propos de la nana de son contexte, t'es quasiment prêt à y prêter des idées dont t'as rien pour te dire si ce sont les siennes juste parce que tu as des idées bien arrêtées sur un mec qu'elle respecte pour certaines raisons. T'es juste complètement à côté de la plaque, mais si ça te convient de voir le monde en N&B, c'est super! Change rien!
Clive Bissel Niveau : District
Quand je pense à Pinto da Costa, j'ai son expérience politique qui me revient en tête: le PPR (Partido Português das Regioes), mort-né en 1995, imitation de Forza Italia. J'ai aussi en mémoire ses discours racialistes qui opposent la "race des nordistes" à celle des "sudistes".
Et avant "apito dourado", l'affaire Calheiros, les colis remplis d'ivoire remis par la poste au Estadio das Antas, les intimidations d'arbitres sur le terrain...

Des fafs, il n'y en a pas que dans le Nord. Mais, on est bien obligé de dire que le FCP est issu des milieux monarchistes réactionnaires de la ville. D'où sort donc, à ton avis, tout ce bleu et ce blanc? Les couleurs traditionnelles de la ville sont le vert et le blanc.
Le 31 janvier 1891, ça te dis quelque chose? C'est la date d'une révolution républicaine réprimée dans le sang. Alors? En 1893, revendiquer les couleurs du Roi, t'appelles ça comment?

Et comme tu as l'air de kiffer ton club au point de minimiser son emprunte idéologique, on fait quoi, on parle du financement et de l'inauguration des Antas, un 28 mai? Je te laisse chercher de quel coup d'état c'était l'anniversaire.

Tu me parles de Benfica. Je ne savais que l'interview, à laquelle tu fais semblant de toujours faire référence, en parlait. Je ne vois pas ce que Benfica vient faire dans ton commentaire. C'est, comme tu le dis si bien, à côté de la plaque! Il faut arrêter de voir le monde en bleu et rouge!!

Mais des clubs sans fachos, tu sais, il y en a: Liverpool, Sankt Pauli, Red Star...

Pour en revenir à l'article: on serait tombé sur la seule fille qui admire "le président" mais ignore, ou rejette, ses idées? Il faut croire qu'elle est aussi bonne penseuse que chanteuse...

Saudaçoes salgueiristas

Clive Bissel Niveau : District
Bref, je suis salgueiriste pas salazariste...
Psychedelic Train Niveau : DHR
T'en connais un bon bout sur la question, on peut pas te l'enlever, même si je trouve que c'est tendancieux. Ca n'est que mon avis et dès lors, j'en finis plutôt que d'alimenter ta démonstration, quand bien même elle métrait à jour mon ignorance. Tu as choisi ton terrain et voilà.
être de porto et supporter n'est pas une fatalité mais une bénédiction :)
10 réponses à ce commentaire.
defense classique Niveau : CFA2
Vous affolez pas les mecs, ici on est en France..

Et malheureusement pour vous et surtout depuis ce maudit 10 Juillet 2016, on s'en contre-branle des portos, mais d'une force..
Juge du canapé Niveau : Loisir
Non leur conversation est très intéressante.
1 réponse à ce commentaire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
131 19