1. //
  2. // Ajax/Manchester United

Marshall Eriksen

Patron du milieu de terrain de l’Ajax d’Amsterdam à tout juste 20 ans, Christian Eriksen est promis à un brillant avenir, dans la lignée de ses prédécesseurs Wesley Sneijder, Rafael van der Vaart ou son compatriote Brian Laudrup.

Modififié
18 6
Ce soir à l’Amsterdam Arena face à Manchester United, Christian Eriksen va jouer un peu plus gros que ses coéquipiers. Comme eux, il va tenter de prendre une option pour la qualification avant le périlleux match retour à Old Trafford. Mais lui et seulement lui va aussi passer une sorte d’entretien d’embauche, face à son possible futur employeur. « Il y a beaucoup de bruit autour de lui, tout le monde le supervise. On va pouvoir juger sur pièces  » , a d’ailleurs dit de lui Sir Alex Ferguson.

Benjamin du Mondial 2010

Ce que le big boss et recruteur en chef de MU va pouvoir observer, c’est l’énorme talent du garçon. Un talent précoce, révélé d’abord chez lui, au Danemark, au club de l’OB Odense, avant d’exploser à l’Ajax, avec qui il est sous contrat depuis trois ans. Habitué des équipes de jeunes en sélection et des distinctions individuelles lors des tournois internationaux, Christian Eriksen fait ses grands débuts professionnels en janvier 2010, face à NAC Breda, alors qu’il n’a pas encore 18 ans. Six mois plus tard, il est du voyage en Afrique du Sud lors du mondial avec la sélection de Morten Olsen, en qualité de joker. Il est aussi le benjamin de la compétition et le plus jeune à porter la tunique du Danemark depuis Michael Laudrup en 1982.

Michael et son frère Brian Laudrup, les deux frangins qui ont fait le bonheur de la sélection scandinave dans les années 80 et 90, semblent bien s’être trouvé un successeur. Numéro 10 de tradition, "Christian" Eriksen s’épanouit en milieu de terrain, généralement au centre, où sa technique au-dessus de la moyenne et son intelligence de jeu font merveille, dans un registre assez semblable à celui pratiqué par Mesut Özil. Lors de sa première saison pro complète en 2010/2011, le natif de Middelfart signe des stats très honorables : 6 buts, 11 passes décisives en 28 matchs. La suivante s’annonce « mieux » encore, puisqu’il en est déjà à 5 buts et 11 passes décisives en 20 journées de championnat disputées. En C1, il a inscrit son premier but dans la compétition à Zagreb face au Dinamo en octobre, avant de signer une passe décisive pour Gregory van der Wiel contre cette même équipe à la maison deux semaines plus tard.

Valeur : 13 millions d'euros

Dans un Ajax en crise de gouvernance en ce début d’année 2012, le gamin, adoubé par Johan Cruyff, est un des rares motifs de satisfaction. Son entraîneur Frank De Boer l’utilise généralement au cœur de son schéma tactique en 433, avec le Camerounais Eyong Enoh et l’expérimenté Theo Janssen derrière lui à la récupération, Miralem Sulejmani et Lorenzo Ebecilio sur les ailes. Privé depuis début octobre de son attaquant titulaire, l’Islandais Kolbeinn Sightórsson, l’ancien défenseur du Barça aimerait pouvoir compter sur un peu plus de présence devant les buts de son prodige danois. L’efficacité, c’est encore peut-être ce qui lui manque pour définitivement convaincre les plus grands clubs de l’enrôler.

A l’aise des deux pieds, pas maladroit de la tête, celui qui a fêté hier ses 20 ans a encore une grosse marge de progression. Alors que sa valeur est estimée à 13 millions d’euros, ils sont déjà nombreux à le suivre avec attention. Et c’est du lourd : les deux de Manchester, Arsenal, Barça, le Milan… Le principal intéressé a pourtant fait savoir récemment qu’il comptait bien rester à Amsterdam encore cet été: « Bien sûr je suis flatté des sollicitations, mais je dois m’assurer qu’un transfert marque une vraie marche en avant dans ma carrière » . Le genre de phrase à sortir lors de la partie théorique de l’entretien avec Sir Alex dans les vestiaires.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

un futur grand comme l'Ajax sait en faire
Pas vraiment la même carrure et le même tempérament que le vrai Marshall Eriksen #How I met your mother
merci de nous expliuuer le titre ajd.59e... comme si on l'avait pas compris...
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Sur le peu de match où je l'ai vu évolué, je l'ai tout simplement trouvé incroyable. Mais ce mec a assurément une technique hors du commun et une vision du jeu incroyable comme il est dit dans l'article. Dommage que je ne puisse pas mater le match ce soir...
Je le vois tellement bien à Manchester.. Faut qu'il arrête de faire son frileux le Fergie
Eriksen is gonna be "Legen ..... wait for it ...... I hope nobody is lactose intolerant ...... Dairy"
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La fessée du Milan AC
18 6