En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Rennes (2-0)

Marseille serein contre Rennes

Il aura fallu une heure de jeu pour que l'OM convertisse sa supériorité dans le jeu, face à des Rennais bien trop peu inspirés. Une victoire précieuse.

Modififié

Olympique de Marseille 2-0 Stade rennais

Buts : Njie (59e) et Thauvin (64e)

Florian Thauvin peut faire l'avion avec ses bras, la gueule grande ouverte, la gorge déployée, les décibels lâchés. On joue la 64e minute de jeu, et Flotov vient de plier ce match de la plus belle des manières, en inscrivant le but du 2-0. Quelques instants auparavant, son pote de la pré-formation à Châteauroux, Morgan Sanson, a récupéré le ballon, percuté, puis talonné pour le mettre dans de parfaites conditions. Ensuite, il s'est chargé du reste : un contrôle, une touche de plus pour se décaler le ballon, et une grosse frappe croisée en pleine lucarne. Ça y est, il ne peut plus rien arriver à l'OM. Après avoir longtemps galéré pour ouvrir le score, il aura fallu cinq minutes à Marseille pour accélérer franchement et se mettre à l'abri. En espérant que cette fois-ci, l'OM ait réellement enclenché la vitesse supérieure en Ligue 1.

Une mi-temps, deux visages


Cela devient une marque de fabrique pour l'Olympique de Marseille de commencer très fort un match sans succès avant de relâcher la pression. Parce qu'encore une fois, les hommes de Rudi Garcia disputent un premier quart d'heure de grande qualité. Grâce à un pressing haut et une capacité à partir très vite dans le dos de la défense rennaise, les Marseillais ne tardent pas à se créer des occasions franches. Malheureusement, dès la troisième minute de jeu, Clinton Njie, bien lancé en profondeur par Patrice Évra, ne parvient pas à cadrer son lob. Ensuite, c'est Dimitri Payet qui se met en valeur en accélérant à deux reprises avant de conclure par une magnifique frappe enroulée. Mais quand ce n'est pas la barre transversale, c'est Benoît Costil qui se dresse sur son chemin.

En face, les Rennais sont aussi maladroits à la relance que malchanceux dans le scénario qui se dessine au Vélodrome. Après quinze minutes de jeu, Morgan Amalfitano et Clément Chantôme sont contraints de laisser leur place sur blessure. Coup dur, mais paradoxalement, c'est à partir de ce moment-là que Rennes sort la tête de l'eau. Maintenant, les Bretons laissent le soin aux Marseillais de construire de plus loin, comblent les espaces dans leur dos, restent en bloc et peuvent ainsi les gêner au pressing. Grégory Sertic, pourtant serein jusque-là, est à deux doigts d'offrir un but à Mubele, mais Yohann Pelé tacle bien pour éviter la catastrophe. Bousculés, les Marseillais sont beaucoup trop tendres et perdent la majorité des duels. Résultat : plus une seule occasion jusqu'à la pause.

Habile Clinton


Au retour des vestiaires, les Marseillais semblent avoir compris le message de Rudi Garcia, et entament encore une fois très fort. Sauf que cette fois-ci, pas question de lâcher tant que cela n'aura pas payé. C'est d'abord Dimitri Payet, encore, qui amène le danger. Mais sa reprise de volée sur un centre de Thauvin est trop écrasée, et sa frappe au bout d'une contre-attaque échoue dans le petit filet. Clinton Njie, quant à lui, a du mal dans les derniers contrôles de balle, qui pourraient lui permettre d'ouvrir le score. Mais il ne renonce pas, malgré un déchet conséquent dans son jeu. Juste avant l'heure de jeu, Payet sort une passe laser incroyable plein axe, que Lopez tente de dévier d'une talonnade pour Thauvin. Mais le ballon, contré, revient sur Njie qui peut tromper Costil.


Le Stade rennais n'aura jamais pu exploiter le contre assassin qu'il attendait tant. Dommage, car il n'était pas loin d'arriver sur les quelques transmissions limites de l'OM. La chance bretonne est en tout cas passée, car l'OM est maintenant libéré. Cinq minutes après l'ouverture du score, Morgan Sanson et Florian Thauvin pour le coup de massue permettant à leurs coéquipiers de faire le break. Malgré la bonne reprise de volée de Wesley Saïd, qui venait d'entrer en jeu, et l'énorme frappe de Sanjin Prcić des tentes mètres, les Rennais ne parviennent pas à faire illusion. Ils semblent résignés. Pendant trente minutes, les Marseillais peuvent se contenter de gérer et de souffler. Mission accomplie pour l'OM, qui peut désormais se tourner vers le classique contre le PSG dans huit jours.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 35 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40