1. //
  2. // 17e journée
  3. // Bastia/Marseille (1-2)

Après la claque reçue dimanche contre Lorient, Marseille se relance à Bastia. Dans la torpeur d'un match à huis clos, l'OM s'impose 2-1. Une victoire qui permet aux joueurs d'Élie Baup de revenir à hauteur du PSG avec 32 points.

Modififié
1 23
Bastia - Marseille: 1-2
Buts : Modeste (82e) pour Bastia ; Valbuena (14e) et A. Ayew (70e) pour Marseille

Les 16 480 places du stade Armand-Cesari sont entièrement vides, au moment où Bastia et Marseille font leur entrée sur la pelouse pour en découdre. Mais si les supporters corses n’ont pas pris place en tribunes, en raison du huis clos infligé au club bastiais, ils ne sont pas loin pour autant. La fumée des fumigènes, qui envahit la pelouse en début de match, permet de bien comprendre qu’ils sont là, juste à côté. Les bruits de pétard, à intervalles réguliers, ainsi que les chants entonnés par quelques milliers de voix, permettent également de capter qu’ils sont chauds. Bouillants, même.

Un champ de patates

Jouer dans un stade vide c’est chiant, assurément, mais jouer sur une pelouse horrible, c’est encore pire. Celle de Furiani, ce soir, est à la limite de l’impraticable. Pourtant, il faudra bien s’y faire, pas le choix. Cela n’empêche d’ailleurs pas les Marseillais d'entrer tambour battant dans la partie. Les hommes d’Élie Baup ne doivent pas vouloir se prendre un troisième 3-0 consécutif. Du coup, bah ils jouent. Plutôt bien, même. Le premier quart d’heure est entièrement phocéen, et c’est donc presque logiquement que les visiteurs ouvrent le score à la fin de celui-ci, par l’intermédiaire de Valbuena. Ce qui est beaucoup moins logique, en revanche, c’est la manière dont est marqué ce but. À la suite d'une mauvaise relance de la défense bastiaise, Fanni arrive à placer une tête en retrait à destination de Valbuena, à l’entrée de la surface. Voyant la gonfle arriver, le «  Petit Vélo  » se prépare et arme une reprise de volée «  zidanesque  » qui vient se loger quasiment dans la lucarne droite de Bonnefoi, pépère. Le geste est splendide, le résultat est magnifique. Non vraiment, c’est beau. Bon on ne va pas se mentir, c’est quand même le genre de but que l’on préfère planter devant des supporters en furie, avant de se diriger vers le poteau de corner en glissade, tranquille. Ce but aurait mérité une meilleure célébration, dommage. Le reste de cette première mi-temps est à l’image du début de match. Une équipe qui a le jeu à son compte et une autre qui contre, enfin parfois. Bref, c’est logiquement que les Phocéens rentrent se mettre au chaud avec un but d’avance.

«  Arbitre de merde  »

Le second acte repart sur les mêmes bases. Marseille joue, Bastia regarde. Sur une des rares incursions corses dans la défense marseillaise, Yatabaré réalise un beau geste technique avant d’être taclé par Morel. Penalty ? Non, M. Ennjimi ne bronche pas. Dommage pour les Bastiais, car sur le contre, Jordan Ayew, lancé en profondeur, est déstabilisé par Bonnefoi dans la surface, et cette fois l’homme en jaune désigne le petit point dans la surface de réparation. Cruel. Une décision arbitrale qui permet de découvrir les joies du huis clos, lorsque fusent, du banc bastiais, les «  arbitre de merde  » , «  casse-toi de là  » . Les esprits ont beau s’échauffer sur les bancs de touche, André Ayew ne tremble pas, 2-0. À dix minutes de la fin, Modeste réduit le score pour les locaux, de quoi réchauffer un peu les nombreux supporters corses qui se gèlent à l’extérieur du stade, devant leur écran géant. Mais le mal est fait et Bastia ne peut pas revenir. Marseille se reprend et recolle aux basques du PSG, à la troisième place.

Par Gaspard Manet
Modifié

Note : 1
Un des matchs les plus bizarres que j'ai pu voir...Une injustice pour les bastiais (péno non sifflé) qui aurait pu les faire revenir à 1-1 pourtant on avait que l'om pouvait marquer à n'importe quel moment...
Le terrain a surement pourri le jeu et rendu ce match si irréaliste...
Et les bombes derrière qui pétaient toutes les 5 secondes on croyait un fc kaboul- es kandahar...surtout qu'il voyait en direct les erreurs d'arbitrage! ambiance, jeu et terrain surrélaiste, andré breton aurait aimé ce match;)
tyler_durden Niveau : DHR
Note : 2
Et Abdullah-Barton ca change de Kaboré-Cheyrou !
on avait *l'impression, du mal de me remettre de ce match
Note : 1
Gros respect au public bastiais, ambiance spéciale mais incroyable.

3 pts de pris, ça cachera la misère de notre première partie de saison, et des chauves bien placés dans l'organigramme du club pourront s'en gargariser.
OuinOuinOuin Niveau : Ligue 1
Ne pas oublier la main volontaire dans la surface d'Ilan dans le mur sur un coup franc en 1ère mi temps.
Note : 1
merci à certains abrutis bastiais, on n'est pas là mais vous hésitez pas à chanter votre célébre 'couscoussiere'.Restez entre corse et arretez de vous prendre pour les victimes de la metropole.
Skoblardinho Niveau : DHR
Tu m enleves les mots de la bouche, OuinOuinOuin. Et pendant 1/4 d' heure, on a eu droit à une succession de plongeons bastiais insupportables dont un d' anthologie de Khazri.

Bref victoire meritée en esperant une belle victoire à Toulouse ce weekend
Note : 1
On peut aussi parler du penalty sur la main d'Ilan. Vous me direz qu'il ne fait qu'effleurer le ballon mais Morel ne casse pas non plus la jambe de Maoulida.

Sinon je suis très surpris du faible niveau de cette équipe de Bastia, que j'aime beaucoup (principalement pour leur public, parce que leur équipe de bouchers ajoutée a la présence de Rothen...), mais derrière c'est catastrophique et devant c'est pas très bon non plus... Bonne chance pour la suite du championnat et le maintien.

Et je sais pas vous mais j'avais envie de tuer Andre Ayew, il a fait un match dégueulasse ; a la fois individualiste, en confiance et en manque de réussite. Bref, il a beaucoup tenté en oubliant ses partenaires (notamment Valbuenna). Son coup du foulard m'a juste mis hors de moi... Quand tu es dans un période comme en ce moment, tu joues simple, sans prise de tête. Il ne semble pas l'avoir compris et a encore essayé de gagner le match tout seul.

Enfin, même Valbuenna a raté ce qu'il ne rate jamais... On retiendra donc la victoire, et le manque de réalisme parce que la ça devient du foutage de gueule, tu dois rentrer a la mi-temps a 3-0 et c'est pas la première fois de la saison.

Globalement bon match des Olympiens ce soir, sans en voir un qui sort du lot. Espérons qu'on fasse pas les clochards jusqu'a la fin de l'année histoire d'avoir un ou deux renforts, parce qu'aujourd'hui on a pas grand chose sur le banc, et ce sans même avoir beaucoup de blessés.
Le keltois Niveau : DHR
Note : -2
Content de la victoire de l'Om trois points c'est toujours ça de pris, mais passons sur ça.

Moi j'aimerai bien savoir qui a eu l'idée du grand écran, car la sanction du huis clos était plus que justifié au vu des débordements qui avaient eu lieu lors du derby. Et là c'est juste un huis clos dans le stade car désolé mais un écran sur le parking du stade avec la fumée des fumigènes qui descendait sur le terrain, les chants des supporters plus les bombes agricoles qui pétaient toutes les 5 minutes, c'est juste surréalistes pour un match à huis clos.

Je ne suis pas un grand fan du huis clos comme sanction, mais là c'est un manque de respect total envers la ligue et la commission qui a infligé le huis clos. J'espère qu'une chose c'est que l'écran n'ait pas été posé par le club car là en foutage de gu.ule vis à vis de la ligue.

Bien sur la ligue ne pourra pas sanctionner le club car le match était à huis clos, mais vraiment c'est dommage.
Note : 1
j'ai pas l'habitude de réagir normalement à la mauvaise foi des supporters adverses, étant donné qu'il m'arrive moi aussi de manquer d'objectivité quand je parle de bastia, mais la je vois des trucs tellements gros que je me sens obligé d'écrire:
- Qu'un supporter du PSG dise que la ligue est trop laxiste avec le sporting, c'est clairement l'hopital qui se fout de la charité! petit rappel: pour votre banderole insultante vous avez eu presque aucune sanction, nous, pour une banderole horrible certes, mais quand même moins révoltante, la ligue a decidé que c’était le moment de tester le sytème de retrait de points en en enlevant un au sporting, comme si ils n’avaient jamais eu l’occasion de le faire avant!
-deuxième point: vous pensez qu’on se fiche de la ligue en supportant notre équipe devant le stade, que c’est inadmissible et qu’aucun de vous ne l’aurait fait? Pour rappel, la ligue se fiche tellement de nous que l’année dernière ce cher Thiriez a préféré assister à un match du centenaire de Guimguamp plutôt que de faire son travail, c’est-à-dire nous remettre le titre lors de notre dernier match à domicile, préférant nous le remettre à Istres. Comme le dit l’adage, si tu veux le respect, commence a respecter les gens. Thiriez nous détéste, et je dois dire qu'on lui rend bien
Pour finir, même si certrains "supporters" c*ns continuent à nuir au club, je suis fier d’être corse quand je vois l’engouement autour d’un si petit club, quand je vois qu’il y a plus d’ambiance dans un match à Furiani a huis clos que dans 75% des stades de ligue 1, et ca, personne ne pourra nous l’enlever
Note : 1
@maxmed Il est vrai que tu as de quoi être fier de ton équipe, car même si parfois ils vont trop loin, les supporters sont de vrai passionné. Et perso, je préfère 1000 fois voir un club comme Bastia en L1 que des toulouse, Evian qui n'ont rien à y faire.

@Zoubida, je te trouve franchement très dur avec A Ayew que j'ai trouvé super bon, et combatif, comme toujours. Son coup du foulard, regarde à nouveau l'action, il n'a pas 36 solutions.
Sinon, un grand bravo à Jordan, qui a vraiment éreinté la défense bastiaise. On sent qu'il fait mal. Et puis, content de revoir Gignac, il a l'air affuté!
Note : -1
@ max

Je comprends en partie ton point de vue.
Mais visiblement tu ne comprends pas le mien.
Moi, comme près de 15.000 autres personnes, j'ai perdu mon stade et ses tribunes.
Il n'y a eu aucune pitié pour nous, outre le fait que pendant des années, à l'inverse, les autorités ont laissé faire nos "grands frères" d'en face (soit le KOP) à notre détriment.
Ma réaction c'est juste la réaction d'un gars ayant vécu, comme tant d'autres, le rejet de la part de son propre club, club que l'on a aidé (pourtant) à faire vivre.
En somme (le sujet n'étant pas Paris, je n'irais pas plus loin) mais quand tu lis mon commentaire, garde ça en tete.
Quant à vous, je comprends tout à fait votre colère sur la non remise du prix, outre le fait que, meme si je ne vous aime pas, je vous respecte (moins ceux qui s'amusent à balancer une bombe a sur leurs "cousins" d'ajaccio par exemple).
pour le reste, et vu que la propension à se victimiser chez vous atteint des sommets, je peux te garantir que, sur le foot, les fans parisiens te parlent en tant que "victimes expertes".
car nous on n'existe tout simplement plus.
Note : 1
La comparaison entre Paris et Bastia au niveau des supporters est juste une grosse blague, compte tenu de la nature et de la gravité des incidents qui ont eu lieu a Paris c'est juste incomparable.
Les problèmes qu'il y a eu a Paris ont vu s'affronter des supporters du même club (ce qui est assez ahurissant), ayant une idéologie politique différente, qui a très largement dépassé le contexte sportif étant donne qu'il n'y a eu des affrontements dans tout Paris et pas seulement autour du stade. C'est donc devenu un problème de sécurité intérieure au moins autant que de hooliganisme. Et ne me dites pas que c'est pas vrai, n'importe quel supporter marchant avec une écharpe "Boulogne" qui croise un groupe de supporters d'Auteuil (et inversement) est bien bien dans la merde.
Et puis les gars faut pas déconner, merde chez vous y a eu des morts ! Vous êtes la a vous faire passer pour des victimes, mais la gravité des événements ne peut que primer sur le foot.
Mark Renton Niveau : CFA2
Comment voulez vous ne pas différencier les corses et les français quand des propos comme "c'est honteux cet écran derrière la tribune" sont tenus ? ou surtout "aucun respect de la ligue". Bordel mais on en a rien à foutre de la ligue, qu'elle crève la ligue.
C'est magnifique cette ferveur, voyez le comme ça. Footix
Lyon ne se rassure pas avant Paris Top 100 : Buts de légende (80 à 71)
1 23