Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 32e journée

Marseille se morfond, Monaco déçoit et Lyon grignote

La situation devient grave à Marseille après la défaite à Bastia. Pendant ce temps-là, Lyon rattrape Monaco dans la course à la seconde place, Paris s'éclate en vacances, tandis que Rennes et Lille confirment leur bonne forme.

Modififié

L'analyse définitive de la semaine : Marseille joue le maintien


Une défaite de plus contre Bastia, Labrune et Michel qui s'envolent de toute urgence à Zurich dans la foulée pour aller rencontrer Margarita, des CRS pour l'arrivée des joueurs à Marignane, l'OM est clairement en crise. Mais au-delà de la situation en coulisses, c'est sur le terrain que les Marseillais inquiètent. Qu'on se le dise une bonne fois pour toute, l'OM joue le maintien. Même Abou Diaby, titulaire dimanche, l'a concédé au micro de beIN Sports. Car à six journées de la fin, les Marseillais ne comptent que six points d'avance sur la zone de relégation. Et avec sept matchs sans victoires en Ligue 1, Marseille est sur une série catastrophique. Pire que celles de ses nouveaux adversaires directs : le Gazélec, Reims, Montpellier ou encore Guingamp. Remarquez, le derby entre l'OM et Marseille Consolat pourrait avoir de la gueule.


La polémique de la machine à café : Ce Monaco-là peut-il terminer deuxième ?


Après la 31e journée et la victoire de Monaco au Parc, le débat était semble-t-il plié. Monaco va finir deuxième, point. Une journée de Ligue 1 plus tard, le constat n'est plus du tout le même. Face à des Bordelais malades, les Monégasques ont été incapables de produire quoi que ce soit, pointant les difficultés à créer du jeu depuis le début de la saison. Alors forcément, ils ont perdu. Mochement. Pendant ce temps-là, leurs principaux concurrents, Rennes et surtout Lyon, se sont imposés. Grâce à leur victoire sur le synthétique de Lorient, les Lyonnais ne sont plus qu'à trois longueurs des Monégasques. Et même si le contenu n'a pas été foufou, il a été mille fois plus satisfaisant que la copie rendue par Monaco. Si les hommes de Leonardo Jardim ne progressent pas, ou s'ils ne retrouvent pas au moins leur réalisme, ils vont droit dans le mur. Le Lyon-Monaco de la 37e journée risque en tout cas de valoir le détour.

Vous avez raté Nantes-Lille et vous n'auriez pas dû


Le match du dimanche à 14 heures, on le sait, c'est idéal pour une petite sieste. Surtout après un samedi soir un petit peu agité. Surtout lorsque c'est Nantes, redevenue une équipe très moyenne depuis la défaite contre Sochaux, qui reçoit. Surtout quand Nantes reçoit Lille, qui malgré sa bonne forme du moment, se traîne sa réputation d'équipe ennuyeuse. Eh bien ce week-end, les Lillois ont peut-être enfin cassé cette image négative. D'abord, c'est Vincent Enyeama qui s'est illustré en étant encore une fois infranchissable, en détournant notamment quatre coups francs de forain de Kolbeinn Sigþórsson. Ensuite, c'est Éder, le colosse portugais, qui est sorti de sa boîte. Avec un doublé et une passe décisive, dont un but exceptionnel à la 20e minute, il a énormément pesé sur la défense nantaise. Un but de plus de la tête sur corner de Sunzu, voilà le LOSC qui s'impose 3-0. Et mine de rien, ça fait quatre victoires consécutives.

Ils l'ont dit


- « Il réintègre l'effectif, il doit être considéré comme un joueur de l'effectif, ni plus, ni moins. » Laurent Blanc, entraîneur du PSG, à propos de Serge Aurier. Est-ce qu'il avait vraiment le choix ?

- Florian Thauvin : « Je suis sous contrat quatre ans avec Newcastle, la situation est très claire pour moi, je veux m'imposer en Angleterre. Mon transfert a apporté beaucoup d'argent à l'OM, j'ai pensé que c'était bien pour moi et le club. » C'est sûr que le départ a fait plus de bien que le retour.

- « Ce qu'il est en train de me transmettre, c'est… merveilleux. » Layvin Kurzawa, PSG, à propos de Maxwell. Tout ému.

- Patrice Garande, entraîneur de Caen : « On n'est pas parvenus à faire trois passes de suite et on a perdu tous nos duels. Forcément, c'est insuffisant. » C'est le moins que l'on puisse dire.

- « J’ai participé à toutes les équipes de France jeunes, été capitaine des Espoirs. Rien n’est impossible si je me fixe des objectifs au plus haut niveau. Si je n’y croyais pas, qui le ferait pour moi ?  » Sébastien Corchia, Lille OSC. Pas Didier Deschamps en tout cas.

- Lass Diarra, Olympique de Marseille : « Ça y est, dépucelé : j'ai eu droit à mon cambriolage ! On a dit pas avec la famille les gars ! » C'est bien de le prendre avec le sourire.

Le point réseau social


Quoi de plus inquiétant ?

Bienvenue mon Snapchat: Brandaoofficial

Posté par Brandão sur samedi 2 avril 2016

Le top 5


- Zlatan (Paris Saint-Germain) : Un petit triplé, tranquillement, histoire de se mettre en jambes pour le grand rendez-vous contre Manchester City.

- Ousmane Dembélé (Stade Rennais) : Douze buts en Ligue 1 à moins de 19 ans. Du jamais vu dans un des cinq championnats majeurs depuis Bojan en 2009 .

- Eder (Lille OSC) : Quatre buts en sept matchs, avec Lille en plus. Pas si mauvaise que ça, la risée du Portugal.

- Morgan Sanson (Montpellier HSC) : Un doublé pour sa première titularisation depuis décembre. Retour gagnant.

- Michy Batshuayi (Olympique de Marseille) : Jamais aussi fort que lorsqu'il sort du banc. Dommage qu'il n'y ait plus APG, maintenant.

La stat inutile



  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
    Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11