En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lorient-Marseille (1-4)

Marseille se défoule à Lorient

Après avoir encaissé neuf buts en deux matchs face à Paris et Monaco, Marseille s'est rassuré chez une faible lanterne rouge lorientaise.

Modififié

FC Lorient 1-4 Olympique de Marseille

Buts : Moukandjo (73e) pour Lorient // Rolando (6e), Payet (19e), Thauvin (53e), Sanson (56e) pour l'OM

On joue la 53e minute et Florian Thauvin célèbre de manière très classe un but tout aussi élégant. Alors qu'il vient de tromper Benjamin Lecomte d'un subtil plat du pied gauche, au bout d'une course de cinquante mètres, l'ailier marseillais joue avec la caméra de beIN Sports. Il se penche, baisse sa chaussette, et se relève avec un protège-tibia personnalisé. Un hommage à Toifilou Maoulida ? Mieux que ça. Sur le bout de plastique censé le protéger des défenseurs pris de vitesse est imprimée une photo de Raymond Kopa, décédé vendredi. Un beau clin d'œil. En tout cas, la perspective de pouvoir rendre hommage à l'ancien joueur du Real a apparemment motivé Flotov, auteur d'un match parfait. Trois passes décisives, un but, et des duels constamment remportés. Malgré l'onéreux mercato hivernal de l'OM, malgré l'arrivée de Dimitri Payet, malgré ses difficultés face au PSG et à Monaco dernièrement, Florian Thauvin est bel et bien le meilleur Marseillais de la saison. Et aujourd'hui encore sa principale arme offensive.

Vive les corners


Contrairement à ce qu'aurait pu laisser penser la position des Marseillais sur le coup d'envoi – sept sur la ligne médiane, prêts à se jeter à l'abordage –, l'OM ne commet pas la même erreur que d'habitude. C'est-à-dire d'entamer le match tambour battant, quitte à se mettre dans le jus pour le reste de la première période. Cette fois-ci, Marseille attaque, mais avec mesure. Plus à l'aise en contre et peu inquiétés par les Merlus, les hommes de Rudi Garcia n'hésitent pas à laisser le ballon à leurs adversaires, pour mieux les piquer en retour. Au bout de ces contre-attaques, des coups de pied arrêtés obtenus et parfaitement négociés.

Dès la sixième minute, les Lorientais se trouent sur un corner de Florian Thauvin et permettent à Rolando d'ouvrir le score. Quinze minutes plus tard, même tireur, sauf que cette fois-ci, les Merlus n'y sont pour rien. Car Dimitri Payet sort un petit bijou de nulle part, dos au but, pour lober en demi-volée Benjamin Lecomte. Les hommes de Bernard Casoni font preuve d'un incroyable manque d'agressivité. Que ce soit en phase défensive, comme lorsque la charnière centrale perd un duel avec Cabella sur un dégagement anodin de Pelé, permettant ainsi à Morgan Sanson d'aller défier Benjamin Lecomte ; ou en phase offensive, comme lorsque Benjamin Jeannot la joue trop gentil face au gardien marseillais sur la seule occasion bretonne.

La fusée Thauvin


Au retour des vestiaires, il ne faut pas longtemps pour comprendre que rien ne changera en seconde période. Si Majeed Waris a l'occasion de réduire le score assez rapidement en se présentant face à Yohann Pelé, les Bretons ne peuvent faire illusion. Ils ne font pas le poids et prennent l'eau à chaque fois que l'OM accélère. Surtout quand c'est Florian Thauvin qui décide d'emballer la machine. À la 53e minute, l'ancien Bastiais est au bout d'un contre et dépose Mathieu Peybernes avant d'ajuster Lecomte d'un plat du pied gauche. Trois minutes plus tard, l'ancien Bastiais se mue cette fois-ci en passeur décisif. Après un bon débordement, il sert parfaitement Sanson qui marque dans le but quasi vide.


Une juste récompense pour le milieu marseillais, intenable positionné en numéro 10, et qui avait touché la barre transversale quelques minutes plus tôt. À 0-4 avant l'heure de jeu, Rudi Garcia peut se permettre de faire souffler ses hommes forts. Flotov laisse ainsi sa place à Bouna Sarr, tandis que Dimitri Payet, en grande forme, sort au profit de Clinton Njie. Le niveau technique du onze marseillais est tout de suite diminué, et Lorient peut enfin respirer. Mais il est bien trop tard pour réagir. Même si Yohann Pelé donne un coup de pouce aux Merlus en offrant un but à Benjamin Moukandjo sur un placement hasardeux, la lanterne rouge n'est pas en mesure de renverser le match. Et devient dangereusement écarlate.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 8 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 12 il y a 8 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 86
    À lire ensuite
    Kane fait danser Everton