En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-Marseille (0-1)

Marseille s'en sort tant bien que mal

Vainqueur 1-0 à Montpellier, Marseille continue d'engranger des points à l'extérieur, malgré un contenu plus qu'insuffisant. Sinon, Thauvin est de retour en Ligue 1, à sa manière.

Modififié

Montpellier HSC 0-1 Olympique de Marseille

But : Nkoudou (68e)

Dix minutes. Il n'aura fallu que dix minutes à Florian Thauvin pour se signaler pour son retour à l'Olympique de Marseille. Rapatrié de Newcastle ce lundi, l'ex-ex-joueur de l'OM a eu un petit peu de temps de jeu dès ce mardi soir. Suffisamment pour s'illustrer. En bien comme en mal. À l'heure de jeu, Michel décide de le faire entrer prématurément à la place de Bouna Sarr, pas en réussite. Jusque-là insipides offensivement, les Marseillais se mettent subitement à être percutants. Thauvin n'est pas étranger à ce soudain changement de visage. Incisif, déstabilisant en un contre un, l'ancien ailier de Bastia surprend dans le bon sens. Quelques minutes après son entrée en jeu, l'OM parvient enfin à ouvrir le score. Génial, Marseille va pouvoir dérouler ? Eh bien non. Deux minutes plus tard, Thauvin se précipite sur Vitorino Hilton et commet une faute aussi bête que grossière. Carton rouge. Il peut lever les yeux au ciel, il ne semble pas avoir pris du plomb dans la tête. Heureusement pour lui, ses coéquipiers parviendront à tenir le score, malgré cet excès d'envie.

Ennui mortel


D'entrée, les Marseillais se font bouffer par des Montpelliérains bien plus hargneux. Les joueurs de Frédéric Hantz gagnent tous les duels et monopolisent le ballon. Dès la deuxième minute, Riyad Boudebouz prend sa chance de loin. Montpellier alterne jeu court et jeu long, mais n'ose pas profiter pleinement de sa bonne entame de match. En phase offensive, trop peu de joueurs se projettent vers l'avant, et Boudebouz se retrouve souvent bien trop seul. Du coup, les seules situations chaudes sont des frappes de loin. À la 24e, Jonas Martin s'illustre des 25 mètres et permet à Mandanda de sortir sa première belle parade. Quelques minutes plus tard, c'est encore Boudebouz qui apporte le danger sur coup franc. Mais rien de bien folichon.

En face, les Marseillais sont d'une tristesse affligeante. Il est quasiment impossible de sortir un temps fort de la première mi-temps. Totalement en manque d'inspiration, les joueurs offensifs de l'OM perdent un nombre incalculable de ballons, à l'image de Cabella, catastrophique. C'est simple, l'ancien de la Paillade manque tout ce qu'il entreprend. Les latéraux marseillais ne montent pas, tandis que les flèches Sarr et Nkoudou ne parviennent pas à se défaire du marquage. Rabillard, aligné en pointe, se démène à faire des appels et à presser, sans grande utilité. Heureusement, l'OM est au moins efficace en défense. Très solide, la charnière Nkoulou-Rolando ne semble jamais inquiétée. Un premier acte bien fade.

Du grand n'importe quoi


Au retour des vestiaires, tout s'accélère grâce à des erreurs aussi bien imputables aux joueurs qu'à l'arbitre. À la 48e minute, Romao prend au sérieux son blase de Brésilien et tente une percée plein axe. Il est fauché dans la surface. Tony Chapron ne siffle pas penalty, à tort. Ensuite, Sarr et Nkoudou ne cessent de s'empaler sur les défenseurs adverses. Sur une de ces pertes de balle idiotes, Montpellier part en contre et Camara se présente seul face à Steve Mandanda. Trop lent, l'attaquant se fait reprendre par les petites jambes de Brice Dja Djédjé. À l'heure de jeu, Michel décide alors de lancer Florian Thauvin et Romain Alessandrini pour faire bouger tout ça.


Et ça fonctionne ! Les deux entrants amènent vitesse, percussion et dribbles en un contre un. C'est d'ailleurs sur une accélération d'Alessandrini que Nkoudou, repositionné dans l'axe, parvient à ouvrir le score sur la première frappe cadrée de l'OM. Malheureusement, le geste bête de Thauvin coupe la bonne dynamique marseillaise. Alors qu'on pensait voir les Olympiens dérouler, ils doivent se contenter de défendre pendant les vingt dernières minutes. Recroquevillés devant leur but, ils peuvent heureusement compter sur un Romao très costaud et sur un Mandanda impérial face aux tentatives de Yatabaré (82e) et Saihi (89e). Il faudra tout de même montrer un peu plus face au PSG dimanche.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 25 minutes 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 2 il y a 1 heure Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger
    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 35 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 85 lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40